17/09 16:01

Leurs parents n'ont pas réglé la cantine de leur école - Deux enfants ont dû se contenter de pain et d'eau à la place d'un repas !

Deux enfants de l'école de Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier) ont dû se contenter récemment de pain et d'eau à la place d'un repas servi à la cantine, en raison des impayés de leurs parents, a-t-on appris mardi auprès de la mairie.

Mis à l'écart de leurs camarades à l'heure du repas le 9 septembre, les deux écoliers scolarisés en CE2 et CM1 ont mangé du "pain frais et bu de l'eau", a expliqué Roger Volat, l'adjoint au maire (LR) de cette commune de plus de 5.000 habitants, confirmant une information de France 3 Auvergne.

"Cette famille n'avait pas réglé la cantine depuis plus d'un an et n'y avait pas inscrit les enfants cette année", a-t-il ajouté. Dès le lendemain, les parents ont rempli le dossier d'inscription et réglé leur dette, selon lui.

"C'est brutal, violent et humiliant pour ces enfants", a témoigné auprès de l'AFP Cédric Feit, parent d'un élève scolarisé dans le même établissement. "Je n'excuse pas du tout ces parents. C'est inadmissible de ne pas payer la cantine pendant un an mais on ne s'en prend pas aux enfants", selon lui.

Reconnaissant "un geste peut-être un peu maladroit qui ne sera pas réitéré", M. Volat a précisé que la famille avait été prévenue à plusieurs reprises mais était injoignable depuis la rentrée.

"Le maire souhaitait que cela produise un électrochoc. Nous nous sommes rendu compte cet été qu'un tiers des familles n'avait pas réglé tous les frais de cantine au dernier trimestre, ce qui représente pour la mairie une perte de plus de 6.000 euros", se justifie-t-il, précisant que le prix d'un repas est de 2,5 euros.

Depuis, les parents avaient quasiment tous payés et cette famille présentait les arriérés les plus importants, selon lui.

Les représentants des parents d'élèves ont été reçus lundi par le maire qui leur a expliqué la situation. Joints par l'AFP, ils n'ont pas souhaité s'exprimer.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Verygood
18/septembre/2019 - 14h13

Les familles avaient les moyens, elles employaient même du personnel pour faire emmener et chercher les enfants, la Mairie ne pouvait pas les contacter malgré de multiples tentatives (plus facile d'entrer en contact avec la sonde sur Mars!), et comme par hasard quand il y'a eu cet incident elles ont payé tout de suite le retard donc avaient l'argent....

Quand certains ne paient pas, c'est toute la collectivité qui paie, c'est le principe de l'Etat redistributif. Pour les petites communes comme celles-ci si tout le monde ne paie pas celle-ci met la clé sous la porte....

Cet incident va rendre les parents retardataires -  donc ceux qui ne se conduisent pas en citoyens -  responsables (d'après le maire il y'aurait plusieurs familles concernées).

Portrait de Harriet
18/septembre/2019 - 12h09
La République C'est Moi a écrit :

Vous ne seriez pas de gauche vous avec un tel raisonnement?

La culture de l'excuse. Les accidents de la vie. Et bla-bla-bla.

Je veux bien mais la grande majorité des gens dit "en difficulté" s'y mettent bien souvent tout seul.

Notre politique familiale hyper généreuse est une fabrique à problèmes sociétaux.

Je suis archi d'accord d'aider ceux qui n'ont pas eu de chance mais pas ceux qui manquent de volonté.

Je ne vois pas ce que le clivage gauche/droite vient faire ici ....

Vous n'avez jamais entendu parler de licenciements, séparations, deuils etc... ?

Il peut arriver que ponctuellement on puisse se retrouver dans une passe difficile ...

Tel était mon propos ...

Après que tel ou tel rebondisse mieux après des déboires  , c'est un autre sujet ...

Et pour votre gouverne ... j'ai toujours été pour l'assistance mais opposée à l'assistanat ...  smiley

Portrait de Micheldu17.02
18/septembre/2019 - 09h40

Ça a marché, la preuve! Alors qu' ils pouvaient payer en plusieurs fois ils ont tout réglé le lendemain et au passage ont pris la peine de réinscrire leurs enfants à la cantine, chose qu' ils avaient négligé de faire. Depuis un an ils ne répondaient ni aux courriers ni aux convocations, ce n' était donc probablement pas de la gêne mais surtout qu' ils n' en avaient rien à faire.

Portrait de CHAPELIERFOU
18/septembre/2019 - 07h48
seb2746 a écrit :

Quand tu n'as pas les moyens rien d'exceptionnel, beaucoup de famille ne PEUVENT pas nourrir leurs enfants et préfèrent que leur gamins aient 1 repas assuré par jour, plutôt que rien chez eux.

C'est le cas de plusieurs centaines de milliers d'enfants en France depuis des années, les assos n'ont pas de solution à ce problème et l’état n'a JAMAIS bougé pour trouver une solution.

 

Même si c'est 2 euros/enfant, ça fait une 40éne d'euros/mois/enfant, ça reste un budget énorme qui ne passe pas dans les budgets.

j ai travaillé il y a un bail ds une école d un quartier défavorisé

ceux qui mettaient leurs gamins à la cantine étaient soit des travailleurs soit des familles complètement à la ramasse qui préféraient cuver et(ou) glander tts la journée plutôt que d'assurer les repas des enfants, ça c'est la réalité

Portrait de CHAPELIERFOU
18/septembre/2019 - 07h43
seb2746 a écrit :

Quand tu n'as pas les moyens rien d'exceptionnel, beaucoup de famille ne PEUVENT pas nourrir leurs enfants et préfèrent que leur gamins aient 1 repas assuré par jour, plutôt que rien chez eux.

C'est le cas de plusieurs centaines de milliers d'enfants en France depuis des années, les assos n'ont pas de solution à ce problème et l’état n'a JAMAIS bougé pour trouver une solution.

 

Même si c'est 2 euros/enfant, ça fait une 40éne d'euros/mois/enfant, ça reste un budget énorme qui ne passe pas dans les budgets.

il faut arrêter cet angélisme bien loin de la réalité...

En France on ne meurt pas de faim, il y a des tas d'aides sociales

allez dans les quartiers dits défavorisés et vous verrez que les gens ne se promènent pas en haillons ,loin de là même...

nous avons la chance de vivre dans un pays qui redistribue le plus contrairement à ce que veulent faire croire certains partis extrémistes

 

 

 

Portrait de Kratus
18/septembre/2019 - 03h34
Harriet a écrit :

Dans l'absolu , oui ...

Mais il y a des "accidents de la vie" qui peuvent vous mettre en situation de précarité ...

J'irai même plus loin, toutes les allocations (rentrée scolaire etc) devraient être dédiées à l'enfant , en priorité, et servir justement au paiement de la cantine et autres frais inhérents à l'éducation .... 

Accidents qui bizzarement arrivent toujours à des gens qui ont le meme profil...

Portrait de Kratus
18/septembre/2019 - 03h32

Ceux que çà choque seront surement les premiers à se plaindre de l'augmentation du cout de la cantine qui devrait probablement etre gratuite...

Portrait de Darren441
17/septembre/2019 - 21h48 - depuis l'application mobile

je ne vois rien de choquant ! quand tu payes pas tu as pas ! sinon tout le monde ne paierait pas ! le beurre et l argent du beurre

Portrait de Rogers 33
17/septembre/2019 - 20h50
C'ptain What101 a écrit :

" Dès le lendemain, les parents ont rempli le dossier d'inscription et réglé leur dette"

Tout est dit !

En effet, ça montre bien que les parents sont des avares , mauvais payeurs, profiteurs, puisqu'ils ont payé ! Ça n'a pas du faire de mal a ces cassos, et puis manger juste du pain le midi quand t'es gosse, c'est pas la mort !

Portrait de tvor
17/septembre/2019 - 20h50

Et ...............ds certains pays un morceau de pain et un verre d'eau , c'est Versailles .

Portrait de LOL
17/septembre/2019 - 20h40

pas de bras... pas de chocolat... smiley

Portrait de Harriet
17/septembre/2019 - 20h32
seb2746 a écrit :

On connait la situation :

Couples avec 2 emplois en CDI "bien payé" + nourrice +12h/jour. C'est même pas des gens dans le besoin.

Si on veut un "moment" comique : ce sont justes 2 bourgeois qui ont une phobie administrative :)

Si c'est avéré , c'est d'autant plus impardonnable /pathétique ....

Portrait de seb2746
17/septembre/2019 - 20h17
Dex a écrit :

Les familles aux faibles revenus sont aidées. On ne connait pas la situation des parents, mais si ça se trouve ils ont tout à fait les moyens mais ne payent pas parce-que c'est toujours ça de pris, (y a des avocats qui prennent un malin plaisir à ne pas payer leur loyer) et comme ça touche des enfants, on sait que c'est plus délicat pour user de solution radicale...mais a priori efficace puisque la facture a été réglée.

On connait la situation :

Couples avec 2 emplois en CDI "bien payé" + nourrice +12h/jour. C'est même pas des gens dans le besoin.Si on veut un "moment" comique : ce sont justes 2 bourgeois qui ont une phobie administrative smiley

Portrait de Dex
17/septembre/2019 - 20h14

Les familles aux faibles revenus sont aidées. On ne connait pas la situation des parents, mais si ça se trouve ils ont tout à fait les moyens mais ne payent pas parce-que c'est toujours ça de pris, (y a des avocats qui prennent un malin plaisir à ne pas payer leur loyer) et comme ça touche des enfants, on sait que c'est plus délicat pour user de solution radicale...mais a priori efficace puisque la facture a été réglée.

Portrait de memoirevive
17/septembre/2019 - 19h43 - depuis l'application mobile
momo71 a écrit :

C'est honteux ces enfants ont le droit de manger autre chose que du pain sec

inimaginable. Des sévices a notre époque et dans une école

Portrait de Harriet
17/septembre/2019 - 19h31
Linoïe a écrit :

Bien répondu, on fait des enfants suivant ses moyens financiers et on ne compte pas sur l'état en  permanence.... 

Dans l'absolu , oui ...

Mais il y a des "accidents de la vie" qui peuvent vous mettre en situation de précarité ...

J'irai même plus loin, toutes les allocations (rentrée scolaire etc) devraient être dédiées à l'enfant , en priorité, et servir justement au paiement de la cantine et autres frais inhérents à l'éducation .... 

Portrait de momo71
17/septembre/2019 - 19h23

C'est honteux ces enfants ont le droit de manger autre chose que du pain sec

Portrait de satine1
17/septembre/2019 - 18h52

Je suis sûre que ces parents devaient se dire que l'on  donnera bien à manger à leurs enfants.  

Ce qui est révoltant c’est qu’ils doivent bien avoir l’argent pour l’essence et les cigarettes, voire même de l´alcool...

Portrait de Harriet
17/septembre/2019 - 18h52
A.Thomas a écrit :

Oui, mais comme je l'ai souligné les enfants ont eu droit à de l'eau fraîche et du pain frais en plus entièrement gratuit. Ils doivent s'estimer heureux!

Il y a d'autres recours pour recouvrer les dettes impayées à une  commune. Je l'ai vu faire dans la mienne.

Effectivement, ils doivent s'estimer heureux de ne pas avoir eu du pain rassis ou des épluchures de pommes de terre (comme mon grand-père pendant la guerre) ... smiley

Encore une fois, il faut mettre en place des moyens de recouvrement des impayés sans avoir à prendre en otage des enfants .... 

Portrait de Linoïe
17/septembre/2019 - 18h41
La République C'est Moi a écrit :

Arrêtez vos salades. Les gens qui sont réellement en difficulté sont aidés.

Vous dites des 100 aines de 1000 ers d'enfants!!!

n'importe quoi!

et puis arrêtez avec l'état. Des gens font des enfants avant même de se demander si ils pourront s'en occuper.

et voilà le résultat.

et qui paye? toujours les mêmes.

Bien répondu, on fait des enfants suivant ses moyens financiers et on ne compte pas sur l'état en  permanence.... 

Portrait de A.Thomas
17/septembre/2019 - 18h38
Harriet a écrit :

On peut comprendre l'exaspération de la municipalité face à ces parents qui en plus d'être mauvais payeurs, font la sourde oreille ... Mais n'y a t-il d'autres recours que d'humilier des enfants ?

On devrait pouvoir régler ce genre de litiges via une saisie sur les allocations familiales par exemple ...:~

Oui, mais comme je l'ai souligné les enfants ont eu droit à de l'eau fraîche et du pain frais en plus entièrement gratuit. Ils doivent s'estimer heureux!

Il y a d'autres recours pour recouvrer les dettes impayées à une  commune. Je l'ai vu faire dans la mienne.

Portrait de seb2746
17/septembre/2019 - 18h02
Phantôme_ a écrit :
1 an de cantine impayé? Il faut le faire quand même. Même si je trouve cela triste pour les enfants qui n'y peuvent rien pour l'avarice de leurs parents, je trouve que la marie a bien fait. Ce n'était pas un simple oubli de ne pas payer la facture....

Quand tu n'as pas les moyens rien d'exceptionnel, beaucoup de famille ne PEUVENT pas nourrir leurs enfants et préfèrent que leur gamins aient 1 repas assuré par jour, plutôt que rien chez eux.

C'est le cas de plusieurs centaines de milliers d'enfants en France depuis des années, les assos n'ont pas de solution à ce problème et l’état n'a JAMAIS bougé pour trouver une solution.

 

Même si c'est 2 euros/enfant, ça fait une 40éne d'euros/mois/enfant, ça reste un budget énorme qui ne passe pas dans les budgets.

Portrait de france66
17/septembre/2019 - 18h00

moi, j'aurais affiché en grand le nom des parents qui ne paient pas la cantine !!!

Portrait de france66
17/septembre/2019 - 17h58
La République C'est Moi a écrit :

La mairie en a eu ras le bol que un tiers des parents fassent n'importent quoi. Elle a voulu attiré l'attention et c'est réussi.

Si les parents travaillent à deux et donc ne peuvent pas garder les enfants le midi, et qu'ils n'arrivent pas à payer 2,50€ par jour pour nourrir leurs enfants, je crois que l'on se retrouve face au summum de la mauvaise volonté. 

surtout que l'allocation de rentrée scolaire était tombée le mois précédent, non ?

Portrait de Compte à supprimer02
17/septembre/2019 - 17h33

D'accord avec les commentaires précédents : les parents sont responsables. Si les enfants sont à la cantine c'est qu'ils travaillent. Et 2.50 € de repas, c'est modique.

En revanche je suis absolument contre le fait que l'on prenne les enfants comme moyen de pression.

Portrait de Harriet
17/septembre/2019 - 17h30

On peut comprendre l'exaspération de la municipalité face à ces parents qui en plus d'être mauvais payeurs, font la sourde oreille ... Mais n'y a t-il d'autres recours que d'humilier des enfants ?

On devrait pouvoir régler ce genre de litiges via une saisie sur les allocations familiales par exemple ...smiley

Portrait de ajc21
17/septembre/2019 - 17h10

Non seulement les parents non pas payer la cantine durant 1 an (donc une année scolaire ) mais en plus pour cette année, ils n'ont pas inscrit les enfants mais ils laissent quand mm les enfants à la cantine. Faut pas pousser quand mm, la solution est peut être radicale mais les parents ont largement dépasser les bornes

Portrait de jarod.26
17/septembre/2019 - 17h10
comme en prison les enfants !
Portrait de A.Thomas
17/septembre/2019 - 16h48
djibou35 a écrit :

Exemple a suivre dans beaucoup d'autres cas divers 

tu ne paye pas on coupe ...

Mauvais exemple. Les enfants ont bénéficié d'eau et de pain gratuit! En plus du pain frais ,pas eau et pain sec comme un taulard d'une autre époque.

Portrait de Phantôme_
17/septembre/2019 - 16h46
1 an de cantine impayé? Il faut le faire quand même. Même si je trouve cela triste pour les enfants qui n'y peuvent rien pour l'avarice de leurs parents, je trouve que la marie a bien fait. Ce n'était pas un simple oubli de ne pas payer la facture....