11/09 07:16

Le patron du foot français, Noël Le Graët, demande de ne plus arrêter les matches en cas d'homophobies dans les stades

la ministre des sports a dénoncé la position "erronée" du patron du foot français, qui a différencié mardi lutte contre racisme et homophobie et demandé aux arbitres de ne plus arrêter les matches en cas de manifestations homophobes dans les stades.

D'un côté Noël Le Graët, grand patron du foot français, qui ne digère pas que son sport soit pointé du doigt dans son ensemble en raison du comportement de certains supporters. Et de l'autre, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, qui veut jouer pleinement son rôle de "pouvoir public", en incitant les acteurs du dossier à se réunir pour éradiquer ces comportements qui relèvent du délit.

Au centre: le football français, qui a vu depuis le début de la saison, plusieurs rencontres être brièvement interrompues en L1 et L2 pour faire cesser des chants homophobes lancés des tribunes ou le déploiement de banderoles injurieuses. Une fermeté réclamée et vivement saluée par Roxana Maracineanu, sa collègue chargée de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, et par les associations de lutte contre l'homophobie.

Au milieu de cette controverse, Emmanuel Macron a pour sa part appelé mardi à la fois à la "clarté" et au "discernement", souhaitant que "tout le monde travaille ensemble", sans "fausses polémiques". La semaine passée, M. Le Graët avait déjà détonné en estimant dans Ouest-France "qu'on arrêtait trop de matches" pour des manifestations homophobes. Mardi matin, le président de la "3F", 77 ans, a enfoncé le clou sur France info: "L'arrêt des matches ne m'intéresse pas.

C'est une erreur. J'arrêterais un match pour des cris racistes, j'arrêterais un match pour une bagarre, des incidents s'il y a un danger dans les tribunes", a poursuivi M. Le Graët, assurant que le racisme dans les stades et l'homophobie en tribunes, "ce n'est pas la même chose" et appelant les clubs à "agir" via leurs services de sécurité. Reprise de volée rapide de Roxana Maracineanu, à la sortie des questions aux gouvernements, à l'Assemblée: "La position qu'a prise Noël Le Graët en faisant une différenciation entre homophobie et racisme est erronée", a-t-elle estimé.

"Cette actualité dénote du manque de préparation sur ce sujet", a estimé la ministre des Sports, visée par plusieurs piques du président de la 3F ces derniers mois. "Pour être claire, il m'a fait un procès en légitimité dès que j'ai parlé sur ce sujet, que ce soit une femme qui parle de football, une nageuse qui parle de football, mais oui, mon rôle de pouvoir public, mon rôle de ministre, c'est de veiller à la protection de tous nos citoyens", a indiqué l'ancienne championne du monde de natation, qui cite également le règlement de la Fifa sur ce thème, une procédure en trois étapes pouvant aboutir à un match perdu par l'équipe dont les supporteurs sont fautifs.

"L'homophobie, c'est le football qui l'a inventée?", avait déclaré M. Le Graët à Ouest-France vendredi. "Ca fait bien d'aller raconter sa science quand on n'a pas grand-chose à dire. Il y a pourtant des enjeux politiques plus importants". Début avril, l'ancien président de Guingamp avait même lâché: "Elle (Maracineanu, ndlr) n'a pas l'habitude de venir au stade, c'est vrai que dans les piscines on n'entend pas ce qu'il se dit".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Kratus
11/septembre/2019 - 15h19
HomoloGay a écrit :

Quand on injurie quelqu'un, c'est que le qualificatif employé est sensé être dégradant. Traiter quelqu'un d'homo, de pédé ou de pédale (je vous laisse compléter) suppose qu'être gay est dégradant, honteux.

Merci...je n'avais effectivement pas vu cela sous cet angle c'est vrai qu'ayant un ami homo il ne viendrait pas à l'idee d'employer ces mots devant lui

Portrait de HomoloGay
11/septembre/2019 - 14h59

@Angelussauron Je suis globalement d'accord avec vous. D'ailleurs ce qui me gène dans la déclaration de Le Graët, ce n'est pas qu'il abandonne l'arrêt des matchs (d'autres solutions sont certainement possibles) mais c'est qu'il différencie entre racisme et homophobie. Et en cela, il n'a aucune excuse.

Portrait de HomoloGay
11/septembre/2019 - 14h54
Kratus a écrit :

Il est assez courant qu'entre amis on se traite ,pour plaisanter ,d'homosexuels...peut on m'expliquer pourquoi çà ne vexe que ceux qui le sont réellement?

Quand on injurie quelqu'un, c'est que le qualificatif employé est sensé être dégradant. Traiter quelqu'un d'homo, de pédé ou de pédale (je vous laisse compléter) suppose qu'être gay est dégradant, honteux.

Portrait de Kratus
11/septembre/2019 - 13h21

Il est assez courant qu'entre amis on se traite ,pour plaisanter ,d'homosexuels...peut on m'expliquer pourquoi çà ne vexe que ceux qui le sont réellement?

Portrait de Kratus
11/septembre/2019 - 13h15

Faire une différence est ridicule mais arreter les matches ca l'est encore plus car ca met en lumiere des agissements totalement banals qui existent depuis des dizaines d'années dans notre societe sans que çà ne choque personne...il faut arreter de croire qu'on ne sera plus critiqué ou qu'on se moque si on est un peu différent gros maigre noir blanc homo laid et j'en oublie surement tous en sont victimes mais vivent avec...et plus ils acceptent ces jugements moins on n'en parle... Un commentaire aggressif n'a d'interet pour son auteur que si il y a une réponse... 

Portrait de Angelussauron
11/septembre/2019 - 12h14

Un stade de foot (sport populaire je rappelle) a un public qui est le reflet de la société. Je suis d'accord avec Le Graet de ne pas arrêter les matches de foot car c'est trop facile de faire ça. Quand on équipe perdra ils en auront rien à foutre de mettre ce style de banderole(et donc d’arrêter la partie) plutôt que de quitter le stade.

Cela va être un jeu pour ce genre de supporteur qui sont de tout manière avec les ultras (C'est là ou on retrouve toujours les racistes, homophobes, et le bordel en général). Bien évidemment tous les ultras ne sont pas comme ça mais même un ultra ne peut nier que les soucis sont dans leurs supporteurs et même si pour la plupart il ne font rien ils cautionnent cela justement en ne faisant rien.

Donc le boulot est à faire par les clubs et si ils ne veulent rien faire on retire 1pt au classement pour ce genre de banderoles dès qu'on en voit une et là forcément ils vont se réveiller. Car bon il faut m'expliquer comment ils rentrent dans le stade avec une banderoles de plus de 10 mètres.

Donc contre l'arrêt des matches pour banderoles racistes ou homophobes. Par contre des cris de singes oui on arrête les matches car c'est plus dur à cibler qu'une banderole.

Pour Le Graet c'est plus un problème dans l'explication car toute personne sensée comprends qu'il ne faut pas arrêter les matches car ça ne sert à rien à part risquer la blessure d'un joueur si on arrête le match 15-20min. Après c'est juste une réflexion à avoir ce qu'on ne peut pasdemander à Schiappa et la ministre des sports...

Pour Le Graet c'est dans le fait qu'il nie que le public soit homophobe, personne a dit ça on est tous d'accord que c'est une partie du public comme c'est une partie de la société et il n'a rien proposé un échange de ne pas arrêter les matches et cela me gêne mais en même temps peut-il s'en prendre aux clubs? je rappelle que c'est les présidents de clubs qui l'élisent.

Normalement un club est responsable de ces supporteurs donc il suffirait juste de pénaliser les clubs si ce n'était pas le cas sauf que la plupart des clubs ont peur de leurs supporteurs donc le vrai soucis il est là.

Donc pour moi le problème de l'homophobie comme le racisme ne peut se résoudre dans les stades mais doit se résoudre dans la société et on en est loin. C'est un long combat.

Portrait de HomoloGay
11/septembre/2019 - 11h22

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}

Ma lettre au Président Le Graet

Monsieur Le Président,

Président de club moi-même, assumant mon homosexualité, vos récents propos semblant opposer racisme et homophobie m'ont profondément choqué. En aucun cas je ne vous ferai le sot procès d'être raciste et/ou homophobe, mais d'avoir placé ces deux haines sur deux plans différents m'a mis en colère.

Monsieur le Président, croyez-vous que la douleur, l’humiliation ressentie par un homme (ou une femme) quand il entend un cri de singe soit différente de celui (celle) ressentie après des injures homophobes ?

Monsieur le Président, vous dites que le football ne serait pas homophobe. Pouvez-vous alors expliquer pourquoi aucun (ou si peu) joueur, aucun (ou si peu) dirigeant ne puisse faire leur coming-out au sein de notre sport préférant une prudente invisibilité ?

Monsieur le Président, vos propos ne m'ont pas seulement blessé. Ils m'ont mis en colère. J'attends non pas votre démission mais que vous rectifiez urgemment votre position et que vous donniez des gages solides de l'indispensable lutte contre TOUTES les haines au sein du sport que je sers depuis plus de 30 ans.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}
Portrait de gg90fr
11/septembre/2019 - 09h42
Philou-02. a écrit :

Il est certain que ce n’est pas en arrêtant le match à chaque  fois que ça fera changer les choses ! Au contraire il y aura toujours des guignols qui feront tout pour le faire exprès ! Ce qu’il faudrait faire c’est de regarder à l aide de la vidéo les responsables et les empêcher de revenir et évidemment les punir... 

Il y a longtemps que la vidéo a fait que ces individus sont repérés et identifiés, ce qu'il faudrait maintenant c'est du courage politique pour les bloquer, c'est ce qui manque a ce dirigeant du foot, trop d'intérêt en jeu ( le fric, tj le fric ...). Pour une fois, un ministre de ce Gouvernement prononce les bonnes paroles et prend les bonnes positions au contraire de Le Graêt qui n'est plus digne du poste actuel, qu'il révise le réglement de la FIFA sur le sujet et il verra que les dispositions et sanctions existent ( match perdu )

Portrait de Harriet
11/septembre/2019 - 09h35

Ces supporters me font penser à ces (petits) enfants qu'on gronde quand ils disent un "gros mot" et qui le répètent en boucle, juste  par provocation ... 

Il n'y a d'ailleurs jamais eu autant d'incidents que depuis qu'ils sont médiatisés ...

Les interruptions de matchs ne sont pas la solution , il faut agir en amont afin que des banderoles ne puissent pas se retrouver dans les gradins et surtout repérer les fauteurs de troubles et les interdire de stade ...

 

Portrait de NALA
11/septembre/2019 - 09h14
Tonton85 a écrit :

Mouais ... Ce n'est pas le gouvernement en place qui a fait ce choix. Ce n'est même pas leurs prédécesseurs, mais ceux d'avant.

Donc au lieu de critiquer ou trouver des excuses, ne serait ce pas mieux de trouver une solution ?

Un truc tout bête, au lieu de dire "enculé" ou "pédale", il suffit de dire "connard" et déjà la connotation homophobe disparaît mais l'insulte reste.

 

Ah oui mais qu’a dit Roxana sur l’homophobie lors de son voyage au Qatar au mois de Mars ?

Rien ! Elle a du oublier la pauvre petite étourdie...

Ce sont les dirigeants qui vont envoyer l’Équipe de France au Qatar en 2022, pays où l’homophobie règne.

Portrait de Philou-02.
11/septembre/2019 - 08h31

Il est certain que ce n’est pas en arrêtant le match à chaque  fois que ça fera changer les choses ! Au contraire il y aura toujours des guignols qui feront tout pour le faire exprès ! Ce qu’il faudrait faire c’est de regarder à l aide de la vidéo les responsables et les empêcher de revenir et évidemment les punir... 

Portrait de Tonton85
11/septembre/2019 - 08h13
NALA a écrit :

Monsieur Le Graët a raison : les supporters ne sont pas plus homophobes que le reste de la population.

Ce sont les dirigeants politiques qui sont à pointer du doigt : ce sont eux qui ont donné la Coupe du Monde 2022 au Qatar, pays totalement homophobe !

Mais ça, Marlène Schiappa et Roxana oublient curieusement d’en parler...

Mouais ... Ce n'est pas le gouvernement en place qui a fait ce choix. Ce n'est même pas leurs prédécesseurs, mais ceux d'avant.

Donc au lieu de critiquer ou trouver des excuses, ne serait ce pas mieux de trouver une solution ?

Un truc tout bête, au lieu de dire "enculé" ou "pédale", il suffit de dire "connard" et déjà la connotation homophobe disparaît mais l'insulte reste.

 

Portrait de tvor
11/septembre/2019 - 08h13
NALA a écrit :

Monsieur Le Graët a raison : les supporters ne sont pas plus homophobes que le reste de la population.

Ce sont les dirigeants politiques qui sont à pointer du doigt : ce sont eux qui ont donné la Coupe du Monde 2022 au Qatar, pays totalement homophobe !

Mais ça, Marlène Schiappa et Roxana oublient curieusement d’en parler...

Coupe du monde au Qatar , encore une autre histoire pleine de magouilles ....

Portrait de tvor
11/septembre/2019 - 08h11

Tous ces débats , ce temps de perdu , ce pognon de perdu  ( nos impôts ) dépensé par la justice  pour courir après tous ces tarés cassoc qui n'ont aucun respect , ni intelligence  parce que raciste , homophobe et compagnie  , c'est triste ....

Macron  fan de foot a dit hier qque chose qui demande réflexion  :  un fan de foot qui veut perturber un match 5 mn avant la fin parce qu'il voit son équipe perdre  va pas se gêner a balancer des" insultes officiellement validées "  histoire de faire arrêter le match et de déstabiliser les joueurs  , il a meme précisé  " je pourrais le faire " ". C’est  un autre cas de figure , ni raciste , ni homophobe mais juste fan .....Quelle  triste époque qui rajoute tous les jours des débats suite a l' immense  connerie de certains .

Portrait de NALA
11/septembre/2019 - 07h57

Monsieur Le Graët a raison : les supporters ne sont pas plus homophobes que le reste de la population.

Ce sont les dirigeants politiques qui sont à pointer du doigt : ce sont eux qui ont donné la Coupe du Monde 2022 au Qatar, pays totalement homophobe !

Mais ça, Marlène Schiappa et Roxana oublient curieusement d’en parler...