07/09 10:31

Strasbourg: Un an jour pour jour après la disparition de Sophie Le Tan une marche blanche est organisée en sa mémoire et pour ne pas l'oublier - Vidéo

Étudiante sans histoire, Sophie Le Tan cherchait un nouvel appartement avant la rentrée universitaire. Elle répond à l’annonce d’un particulier pour un logement à Schiltigheim, dans l’agglomération de Strasbourg, et convient d’un rendez-vous pour le visiter un vendredi matin. Depuis, plus de nouvelles.

Sa famille s’inquiète rapidement de ne pouvoir joindre celle qui est attendue au restaurant pour fêter son anniversaire et un appel à témoins est lancé par la police pour retrouver la jeune femme de 1,55 m aux cheveux et aux yeux brun foncé.

Une semaine après la disparition, la police arrête l’auteur de l’annonce, Jean-Marc Reiser, 58 ans, déjà condamné pour viols et acquitté au bénéfice du doute après la disparition dans les années 1980 d’une jeune VRP jamais retrouvée.

Repéré notamment par ses données téléphoniques, cet homme diplômé, alors sans profession et décrit comme solitaire, a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.

Cet habitant de Schiltigheim a déjà été impliqué dans une affaire similaire, il a été relaxé car le corps de la victime n’avait jamais été retrouvé. Coïncidence ou non, le corps de la jeune Sophie Le Tan reste introuvable. La police a arrêté les battues, la famille et des bénévoles continuent à sillonner chaque semaine la forêt autour de Strasbourg.

Aujourd'hui, une marche à la lanterne et un lâcher de colombes sont organisés, en présence de sa famille, au nord de Strasbourg pour "honorer la mémoire" de Sophie Le Tan.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Panurge
8/septembre/2019 - 09h21

”RIP pour cette jeune femme "