29/08 16:10

Un faux randonneur accusé d'avoir fait croire aux secours qu'il était en danger dans l'Hérault interpellé et placé en garde à vue

Les services de gendarmerie rapportent qu'un homme a été interpellé et placé en garde à vue. La raison? Il aurait fait croire aux secours pendant plusieurs jours qu’il était en danger! L'homme aurait d'abord affirmé aux autorités avoir fait une chute dans l'Hérault lors d'une promenade, comme le rapporte le site de 20 Minutes.

Sur Facebook, la gendarmerie raconte: 

"Vendredi 23 août, la gendarmerie et le SDIS 34 sont engagés pour un secours à personne. L’appelant indique être parti en promenade sur le site touristique de Reals connu pour ses nombreux hauts rochers en bordure de rivière. L’homme affirme être tombé. Il serait blessé à la cheville et serait accroché à un rocher.
Face au danger, les gendarmes de Murviel-lès-Béziers ainsi qu’une équipe cynophile de la gendarmerie de Perpignan recherchent la personne aux côtés du SDIS 34 qui dépêche de nombreux moyens spécialisés."

Et de préciser qu'il "est impossible de localiser la victime.
Toutefois, elle continue à avoir des contacts téléphoniques réguliers avec ses proches. Elle ne semble pas vouloir communiquer avec les services de secours. Elle réitère pourtant ses appels d’urgence, sans spécifier sa localisation."
Les autorités poursuivent: "Le lendemain, les recherches reprennent avec des gendarmes et des réservistes de la compagnie de Béziers, ainsi que des équipes de recherches cynophiles du SDIS 34."

"Suite aux investigations effectuées par les gendarmes, il apparaît que la victime est bien en vie et joue avec les secours. Celle-ci a été vue dans le village.
Il est mis fin aux recherches.", explique la gendarmerie sur le réseau social.
Et d'annoncer que "la fausse victime est retrouvée et interpellée. Elle est placée en garde à vue."

"Après la médiatisation de la recherche d'un ressortissant français ayant eu un accident en Italie, l’homme a souhaité déclencher des secours.", explique-t-on.
De son coté, le SDIS 34 a décidé de déposer plainte. L’homme sera convoqué prochainement devant le tribunal de grande instance de Béziers "pour divulgation d’information fausse de nature à provoquer l’intervention des secours. " Il risque 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

L’individu, retrouvé, interpellé et placé en garde à vue, aurait souhaité déclencher les secours, après la médiatisation des recherches autour d'un ressortissant français en Italie.

Les sapeurs-pompiers de l’Hérault ont déposé plainte. L’homme sera prochainement jugé à Béziers pour divulgation de fausse information de nature à provoquer l’intervention des secours. Selon les gendarmes, il risque deux ans d’emprisonnement et 30.000 euros d’amende.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Panurge
30/août/2019 - 10h56

30000 ???  Je pense que l hôpital psychiatrique s impose !