24/08 10:15

Une enquête ouverte à Grenoble pour "violences en réunion à caractère homophobe" après la diffusion de vidéos où l'on voit des individus agresser une femme transgenre - Regardez

ne enquête a été ouverte par la Sûreté départementale de l'Isère  pour "violences en réunion à caractère homophobe" et "diffusion de scènes violentes" suite à la publication de vidéos d'une agression sur Twitter.

Plusieurs scènes filmées en pleine nuit dans les rues de Grenoble montrent des agresseurs en train de menacer et insulter une femme transgenre. La victime prend alors la fuite en courant mais plusieurs hommes la poursuivent.

Un des agresseurs a publié la scène sur Twitter. Il l'a depuis supprimée. Elle a été reprise et republiée sur d'autre comptes.

L'identité de la victime n'est pas encore connue. "Son témoignage est souhaité pour établir les circonstances des faits, même si sa plainte n'est pas indispensable pour poursuivre l'enquête", a indiqué le procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant, à France 3 Auvergne.

Le Maire de Grenoble, Éric Piolle, s'est également exprimé sur son compte Twitter. "Une agression transphobe de plus, cette fois à Grenoble : inacceptable", a-t-il écrit.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lolifunr2
24/août/2019 - 17h43

Pourquoi se forcer à rester dans un pays où le mariage gay est légalisé, la transexualité est dépénalisée... ca restera un mystère pour moi !

Portrait de Dragon75
24/août/2019 - 14h45 - depuis l'application mobile
Raoul Premier a écrit :

Et on essaie encore de nous faire croire que c'est une religion de paix et d'amour…

@raoul16 réfléchi bien avant de l’ouvrir!!! Trouve moi une religion de paix? Dans ce bas monde.

Portrait de Blek37
24/août/2019 - 13h00

Grenoble devrait demander de rejoindre le département de Seine saint Denis (93) ,il ont les mêmes valeurs.