14/08 17:52

Saint-Ouen: L'homme interpellé après un combat à mains nues avec un policier a déposé plainte pour "actes de tortures et de barbarie" à l'encontre des forces de l'ordre (France 3) - Vidéo

L'homme interpellé vendredi 9 août à Saint-Ouen après un combat à mains nues avec un policier a déposé plainte aujourd'hui pour "actes de tortures et de barbarie" à l'encontre des policiers qui ont procédé à son arrestation, selon les informations de France 3.

La vidéo de l'interpellation avait largement été diffusée sur les réseaux sociaux. Le parquet de Bobigny avait saisi l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Sur les images publiées en ligne, on voit un homme se battant avec un policier qui tente de le maîtriser. Une fois que l'homme se retrouve plaqué au sol et menotté par d'autres fonctionnaires venus en renfort, le premier agent de police revient lui asséner un coup de pied. L'individu, arrêté dans le cadre d'une opération de police visant un trafic de stupéfiants, s'est rebellé et avait dû être maîtrisé par plusieurs policiers avant d'être emmené au commissariat, explique un communiqué de la préfecture de police de Paris. 

Les policiers déjà soupçonnés de violences lors de l'interpellation d'un jeune homme vendredi à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, font d'aiilleurs  l'objet d'une enquête dans une deuxième affaire.

"Deux témoins indiquent que des policiers de la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) 93 ont amené deux jeunes dans un hall pour les frapper", a précisé cette source.

"Parallèlement, un policier de la CSI a déposé plainte pour violences volontaires de la part de ces deux jeunes. Ceux-ci auraient été conduits à l'hôpital après cet épisode mais en seraient partis avant d'avoir été soignés", a-t-elle encore indiqué.

"Il s'agit de la même commune, du même jour et du même créneau horaire. Mais l'IGPN n'a pas été saisie sur cette deuxième enquête", a expliqué une autre source proche du dossier.

L'enquête, ouverte également vendredi, a été confiée au commissariat de Saint-Ouen. Le parquet de Bobigny avait saisi vendredi l'IGPN pour des violences par une personne dépositaire de l'autorité publique. Sur des images, captées par la vidéosurveillance et une vidéo amateur, on aperçoit un policier en civil asséner plusieurs coups au visage du jeune homme interpellé, selon une source proche de l'enquête.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BrunoNo
15/août/2019 - 04h22
morrigan13 a écrit :

Toute de façon, bientôt avec la gauche islamophile qui notamment monopolise les médias, ce sont les racailles qui commanderont ce pays . Ca fait pas la "une" quand la police est reçue à coup de mortier dans les cités...

Quelle gauche ???

Les socialistes, Macron et Mélenchon ont détruit la gauche depuis bien longtemps.

Portrait de Manrock
14/août/2019 - 22h54
nino_moi a écrit :

Oh la ! Je lis en filigrane que des commentaires anti-police sont bien en place ! Ce trafiquant est un HORS-LA-LOI, donc, il ne la respecte pas ou plus. Donc, a+b = puisqu'il se moque de la loi et s'en fout, quitte à se mettre en dehors, il n'a aucun recours envers la LOI qu'il REJETTE !!! CQFD. Les racailles qui se trouvent ici et commentent pour les leurs, taisez-vous et respectez les lois et le(s) pays qui vous accueille(nt) !!! Il faudra vous le dire combien de fois ????  Allez TRAVAILLER si vous savez ce que cela veut dire !!!!! 

+ 1000 smiley 

Portrait de B612
14/août/2019 - 22h47
nino_moi a écrit :

Oh la ! Je lis en filigrane que des commentaires anti-police sont bien en place ! Ce trafiquant est un HORS-LA-LOI, donc, il ne la respecte pas ou plus. Donc, a+b = puisqu'il se moque de la loi et s'en fout, quitte à se mettre en dehors, il n'a aucun recours envers la LOI qu'il REJETTE !!! CQFD. Les racailles qui se trouvent ici et commentent pour les leurs, taisez-vous et respectez les lois et le(s) pays qui vous accueille(nt) !!! Il faudra vous le dire combien de fois ????  Allez TRAVAILLER si vous savez ce que cela veut dire !!!!! 

Que le trafiquant soit hors-la-loi ne lui enlève pas ses droits. Si les forces de l'ordre ont commis des violences policières hors du cadre défini par la Loi, elles seront fautives au regard de celle-ci, meme en face d'un hors-la-loi. Le trafiquant sera donc en droit de se retourner contre les forces de l'ordre, comme la Loi le lui autorise, puisqu'il aurait lui-même été victime d'une entorse à la Loi. Si on lui refuse cela, alors nous ne sommes plus en démocratie, car l'égalité devant la Loi est un principe central de la démocratie.

Portrait de C'est Mon Avis
14/août/2019 - 20h57

Si tu ne veux pas avoir affaire à la police, évite de bafouer la loi et de la transgresser ! C'est tellement simple ! " L'individu, arrêté dans le cadre d'une opération de police visant un trafic de stupéfiants, s'est rebellé et avait dû être maîtrisé par plusieurs policiers avant d'être emmené au commissariat, explique un communiqué de la préfecture de police de Paris."

Le trafic de stupéfiant est bien interdit par la loi à ce que je sache, non ? Il ne respecte pas la loi, il assume les risques ! C'est tout ! Bonne journée

Portrait de Wouhpinaise
14/août/2019 - 20h16
C'ptain What13 a écrit :

"actes de tortures et de barbarie"

Lui et son avocat  savent ce que c'est ? Non mais sérieux ! :| Ce petit merdeux se prend pour Jean Moulin ? 

Le motif parait effectivement très exagéré, voire fallacieux.

Portrait de Gordon_F
14/août/2019 - 20h06

oui c nous les mechants, c la salsa du demon talatalatala c la salsa du demon !!!!!!!

 

Portrait de jlpc95
14/août/2019 - 20h04
canopee02 a écrit :

Bien! On y verra peut-être un peu mieux dans cette affaire.

Avec l'IGPN il ne va rien se passer comme pour toutes les autres enquêtes.

Portrait de Blek37
14/août/2019 - 20h00

Les trafiquants de drogue se sentent intouchables sous macron 1er. 

Portrait de TheBinTv
14/août/2019 - 19h37

Saint Ouen est un véritable repaire de trafiquants et il faut bien que la police fasse son job. Merci Messieurs les policiers. Il aurait dû se laisser appréhender ce malfrat. C'est vrai que quand les dealers polluent les banlieues, on n'entend personne, mais il faut de la fermeté pour que les choses avancent. Est-ce que les trafiquants se soucient de nos enfants, nos quartiers, notre droit à vivre dignement ? 

Portrait de Aaa
14/août/2019 - 19h24 - depuis l'application mobile
Korveg a écrit :

Et bien allez faire le job des policiers dans ces cités pendant une semaine, et vous serez sans doute moins péremptoire après.

@Korveg. Et alors ça ne leur permet pas de faire ce qu’ils veulent. T’es ridicule

Portrait de Korveg
14/août/2019 - 19h12
canopee02 a écrit :

Tous citoyen a des droits et des devoirs. Mais un dépositaire de l'ordre est lui aussi soummis à des règles. Ça n'est justement que comme ça qu'on peut garder la barrière entre l'ordre et le chaos. Si certains policiers dépassent les bornes, ils ne vaillent pas mieux que les racailles.

Et bien allez faire le job des policiers dans ces cités pendant une semaine, et vous serez sans doute moins péremptoire après.

Portrait de gyette
14/août/2019 - 18h48

Et comme par hasard... on filme !!!

De tout coeur avec les policiers. Au bout d'un moment, ils doivent vraiment en avoir marre.

Portrait de BrunoNo
14/août/2019 - 18h43

C'est inadmissible.

De quel droit la Police s'immisce dans les trafics de drogues...

Les socialistes leur ont pourtant bien dit que pour préserver la paix sociale il fallait laisser ces analphabètes tranquilles.

Portrait de Philou-02.
14/août/2019 - 18h36

C’est le «  dettinger «  de la police smiley)

Portrait de Fab82
14/août/2019 - 18h34 - depuis l'application mobile

Quand est ce que l’on va foutre la paix à nos forces de l’ordre ???