09/08 10:16

Décès de Jean-Pierre Mocky: La France perd un «sublime impertinent», selon l'Élysée qui salue un cinéaste «infatigable»

La France perd un «sublime et salutaire impertinent» avec le décès du réalisateur Jean-Pierre Mocky, mort jeudi à l'âge de 86 ans, a déclaré l'Elysée, saluant un cinéaste «infatigable» à la «fougue mutine» et au «regard irrévérencieux».

«Il n'était d'aucune école, d'aucun mouvement, d'aucune vague, ancienne ou nouvelle : il était cet électron libre du cinéma français qui savait électriser le septième art en ne respectant ni ses modes ni ses codes», écrit la présidence française dans un communiqué.

«Sa liberté, sa démesure, son impertinence, son regard caustique, sa gouaille râleuse manqueront au cinéma français. C'est un sublime et salutaire impertinent que la France perd et pleure aujourd'hui», ajoute-t-elle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions