31/07 10:31

Le tribunal de grande instance de Tours demande le retrait du compteur Linky chez 13 particuliers qui l'avaient saisi

Le tribunal de grande instance de Tours demande le retrait du compteur Linky, pour raisons médicales, chez 13 particuliers qui l'avaient saisi.

Sur 121 référés anti-Linky, cités dans trois jugements et déposés par des habitants de la région Centre opposés à la pose de ce compteur à leur domicile, 108 ont été rejetés et 13 ont été admis pour des raisons médicales, a-t-on indiqué de même source.

Pour l'un d'entre eux, un enfant de 7 ans domicilié à Tours, le tribunal a admis que « l'état de fatigue chronique » et « les difficultés de sommeil », attestés par un certificat médical, « pouvaient être en rapport avec le compteur Linky ».

Pour celui-ci, comme pour 12 autres cas, le TGI de Tours demande le retrait des compteurs et ordonne « la livraison d'électricité exempte de courant porteur en ligne ».

Le courant porteur en ligne permet à Enedis de mesurer en permanence la consommation du compteur et de la facturer sans visite sur les lieux. Arguant du principe de précaution et muni de certificats médicaux, Me Arnaud Durand, leur avocat, avait évoqué, le 4 juin dernier, un « dommage imminent » pour « des personnes qui ne pourront pas vivre chez elles ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de francaz33
1/août/2019 - 10h13

normalement ils doivent etre allergique aux telephones portable aux ordinateurs la télé aussi les radars ''s'ils disent vrai'" mais   j'en doute

Portrait de Ed38
31/juillet/2019 - 13h37

Il a bon dos le compteur Linky ! Il faudrait déjà commencer par supprimer tous les appareils connectés avec lesquels le gamin passe ses nuits à jouer plutôt qu'à dormir.

Quant à la réalité de la sensibilité électromagnétique :

« Les essais cliniques (...) ont démontré que les patients se jugeant hypersensibles étaient incapables de distinguer une exposition aux champs électromagnétiques réels d'une exposition simulée. Ces études suggèrent que l'effet nocebo joue certainement un rôle non négligeable (...). L'OMS indique également que ces symptômes peuvent être dus à des maladies psychiatriques préexistantes. » Source Wikipédia

Portrait de Térisa
31/juillet/2019 - 12h27

Et le tribunal n'a pas demandé à un huissier d'aller vérifier si ces personnes avaient un four à micro onde et/ou une table à induction qui en terme d'onde en émettent plus que le compteur Linki....

Portrait de Citoyen87
31/juillet/2019 - 11h12

Ridicule ! On est entouré de milliards d'ondes pour le téléphone, radio et télévision, wifi ... et ces abrutis croient qu'un simple compteur pourraient les perturber. Qu'ils aillent vivre dans une grotte à mille mètres de profondeur alors !

Portrait de Beard
31/juillet/2019 - 11h11

Surement les mêmes qui veulent pas de vaccin, puis un tribunal qui juge de faits scientifiques, ça me rappelle un peu Galilée !!

Obscurantisme, quand tu nous tiens !