13/07 09:45

Affaire François de Rugy: "Nous n'avons pas la possibilité de suivre, facture par facture, les dépenses du président de l'Assemblée nationale", affirme Laurianne Rossi, en charge du budget de l'Assemblée - VIDEO

François de Rugy, alors président de l'Assemblée nationale, et son épouse ont multiplié les dîners privés fastueux à l'Hôtel de Lassay entre 2017 et 2018, rapporte cette Mediapart, "un travail de représentation" assumé par le ministre de l'Ecologie.

Documents, photos et témoignages à l'appui, le journal en ligne a recensé une dizaine de ces dîners dans les murs de la résidence du président de l'Assemblée, entre octobre 2017 et juin 2018, qui rassemblaient à chaque fois entre dix et trente invités, appartenant pour l'essentiel au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala.

A table, homards, champagne et grands crus issus des caves de l'Assemblée nationale, comme un Mouton-Rothschild 2004 apparaissant sur une photo mise en ligne par Mediapart, sur laquelle Mme de Rugy pose. Est aussi évoquée une soirée de Saint-Valentin 2018 du couple Rugy.

C'est à chaque fois le personnel de l'Hôtel de Lassay qui était mobilisé pour l'occasion, affirme Mediapart.

François de Rugy a mis en avant mercredi "un travail de représentation" requis par ses fonctions, niant toute "soirée fastueuse", selon un texte transmis à l'AFP par son cabinet.

Ce travail de représentation, "je l'assume totalement", a-t-il assuré sur France Inter, dénonçant "un article pamphlétaire".

Mais de quel budget dispose le président de l'Assemblée Nationale ? Doit-il justifier ses frais de représentation ? Peut-il inviter des amis ou de la famille ? Des questions auxquelles Laurianne Rossi, en charge du budget de l'Assemblée, a répondu sur LCP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de francaz33
13/juillet/2019 - 18h59

au fait la femme qui l'a dénoncé a mediapart  ne serait ce pas sa colaboratrice 

Portrait de mestoutou
13/juillet/2019 - 16h44

Bien sûr il fallait s'en douter!

Et comme dit si bien misco il y a le pauvre péquin et les nantis profiteurs du système !!!!

VIVE LA FRANCE