11/07 19:34

François de Rugy ne démissionne pas après son entretien avec Edouard Philippe: "Si la moindre ambiguïté persiste,il s’engage à rembourser chaque euro contesté"

19h32: Richard Ferrand, président de l'Assemblée Nationale, indique qu'il "a été saisi par François de Rugy qui souhaite soumettre aux autorités de contrôle compétentes les frais mis en cause lorsqu’il présidait l’Assemblée nationale".

Et d'ajouter qu'il a "missionné le Secrétaire général de l’Assemblée et de la Présidence pour examiner et vérifier cette situation". François de Rugy sera donc invité "à s’expliquer dans le cadre de cette démarche dans les prochains jours". 

"Le Secrétaire général de l’Assemblée et de la Présidence pourra à tout moment solliciter le concours de la Déontologue de l’Assemblée nationale", peut-on lire également. 

18h29: Premières annonces après la rencontre entre François de Rugy et Edouard Philippe:

Edouard Philippe, le Premier ministre rappelle que "tout responsable public est astreint à la double exigence de transparence et d’exemplarité".

Le Premier Ministre et Edouard Philippe ont convenus "ensemble de la nécessité de répondre à toutes les questions que se posent légitimement les Français", indique Matignon.

Concernant les travaux dans le logement de fonction affecté au Ministre de la transition écologique et solidaire, le Premier ministre a demandé au Secrétariat Général du Gouvernement de diligenter dès demain une inspection qui permettra de vérifier le respect des règles en vigueur et du principe d’exemplarité qui s’imposent à tous les ministres. Concernant les frais de réception à l’hôtel de Lassay, le gouvernement ne peut s’immiscer dans l’organisation du pouvoir législatif.

Matignon indique que François de Rugy souhaite cependant soumettre les frais de réception contestés aux autorités de contrôle de l’Assemblée Nationale que désignera la Président de l’Assemblée Nationale.

François de Rugy a conscience de l’émotion légitime de nos concitoyens face à la polémique et ne veut laisser perdurer aucun doute. Si la moindre ambiguïté persistait à la suite du travail de vérification, il s’engage à rembourser chaque euro contesté.

18h22: François de Rugy vient de quitter Matignon en voiture sans faire de déclaration dans l'immédiat

16h36: François de Rugy est arrivé à Matignon vers 16h30 après avoir écourté une visite dans les Deux-Sèvres pour retourner en urgence à Paris

15h55: François de Rugy a dû écourter une visite ministérielle pour rejoindre Paris en urgence. Il est convoqué à 16 h à Matignon, à la demande du Premier ministre, selon une information de Ouest-France. François de Rugy, qui était dans les Deux-Sèvres pour un déplacement sur la question des ressources en eau, a quitté Niort après un déjeuner à la préfecture pour rentrer à Paris, sans effectuer les deux visites de sites qui étaient prévues à son agenda dans l’après-midi.

14h52: Le ministre de la Transition écologique François de Rugy écourte une visite dans les Deux-Sèvres pour retourner en urgence à Paris, annonce la préfecture à France Info.

François de Rugy était dans les Deux-Sèvres pour un déplacement sur la question des ressources en eau. Il a quitté Niort après un déjeuner à la préfecture pour rentrer à Paris, sans effectuer les deux visites de sites qui étaient prévues à son agenda dans l'après-midi.

14h48: En déplacement dans les Deux-Sèvres, à Niort, sur le thème de la gestion de l'eau, François Rugy réaffirme qu'il ne démissionnera pas : « Je comprends que les Français puissent être un peu choqués par certaines images », a-t-il dit. « Pour ma part, a-t-il affirmé, j'ai répondu à toutes les questions qui m'ont été posées. Je suis pour la transparence depuis toujours, je la pratique depuis toujours. […] Je ne m'arrêterai pas, ni dans la transparence que je pratique. […] De la même façon que je continuerai mon travail pour l'Écologie à la tête de ce ministère ».

13h11: Le ministre répond aux nouvelles révélations de Médiapart sur les travaux (Voir ci-dessous) et détaille des travaux de peinture, de rénovation des sols, de menuiserie visant à installer des rangements, la rénovation d'une salle de bains et d'une salle de douche, le tout pour un peu plus de 63.000 €.

« Les derniers travaux de rénovation […] avaient été réalisés il y a 16 ans et les travaux réalisés fin 2018 ne portaient aucunement sur des éléments ayant d'ores et déjà été rénovés il y a 16 ans mais sur des pièces plus anciennes », écrit-il, joignant les mails démontrant selon lui que le déclenchement est venu des « services en charge de la gestion du parc immobilier du ministère », qui auraient jugé certaines pièces de l'appartement souffrant de « vétusté ».

Il publie également plusieurs documents sur sa page Facebook

.

.

11h54: Après les somptueux dîners organisés alors qu'il était à la tête de l'Assemblée nationale, le ministre de la Transition écologique et solidaire est de nouveau épinglé par Mediapart. Cette fois, ce sont des travaux qu'il a fait réaliser entre fin 2018 et début 2019 avec sa femme dans leur appartement du ministère qui interpellent. En tout, plus de 63.000 euros ont été dépensés aux frais du contribuable pour faire refaire la peinture, les moquettes et les parquets, les salles de bains et faire installer un dressing géant.

« L'appartement était nickel et surdimensionné, mais triste », souligne-t-on dans l'entourage de Nicolas Hulot, prédécesseur de François de Rugy au ministère. « Ils m'ont dit que monsieur le ministre voulait un peu changer les décorations, repeindre l'appartement à neuf, changer les couleurs. Après monsieur Hulot, il avait envie de changer les peintures à son goût, ce que je peux comprendre », renchérit Jean-Louis Bertrand, le patron d'une entreprise contactée pour un devis mais recalée. Des photos publiées par Mediapart permettent de se rendre compte que les peintures ne sont pas dans un état si catastrophique que celui décrit par le cabinet ministériel.

En plus de dépenser 35 390 euros pour ces travaux de peinture, le couple a fait réaliser un dressing pour 16 996 euros. Concernant ces derniers travaux, Sévérine Servat, la femme de François de Rugy, a tenté de se justifier auprès de Mediapart : « Je ne sais pas quoi vous répondre. Quand vous arrivez dans un endroit… Rien n'est privé. Ce n'est pas vraiment un dressing, ce sont des placards. Et quand on est arrivé, il n'y en avait pas ! » a-t-elle assuré.

Mediapart explique aussi que François de Rugy et sa femme n'ont pas choisi les artisans ayant présenté les devis les moins élevés dans trois cas sur quatre. « Ces prestataires ne présentaient pas les références et garanties nécessaires pour réaliser des travaux de rénovation dans des bâtiments anciens », se justifie le cabinet ministériel, assurant que « des marchés publics ont été passés et qui présentaient toutes les garanties et références nécessaires ».

08h58: Aurore Bergé, porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale, déclare sur France Info: "[François de Rugy] a transmis la liste des invités de ces fameux dîners, la déontologue de l'Assemblée va pouvoir regarder et vérifier si ce sont des invités légitimes pour le président de l'Assemblée ou si ce sont des amis privés (...). Si ce sont des amis privés, là il y aura un problème et la nécessité que ce soit des frais qui soient remboursés".

08h57 : Sur France 2, Stanislas Guerini, délégué général de La République en marche, déclare: "Dès lors qu'il y a une polémique et on voit bien qu'il y a une polémique, je crois qu'il faut de la transparence et la bonne manière de faire, c'est avec la déontologue de l'Assemblée nationale.". Il estime ainsi que la déontologue de l'Assemblée nationale devait être saisie après les révélations de Mediapart.

08h55: "Il y a des règles, un déontologue (...). Le ministre devra rembourser si ce sont des dépenses personnelles." , s'agace le député LREM Sylvain Maillard sur France Info. Certains élus envisagent de convoquer le ministre devant le bureau de l'Assemblée ou devant la conférence des présidents

08h26: Nicole Klein annonce à Ouest-France son départ « à la demande du ministre », précisant que ce n’était pas son souhait. « C’est François de Rugy qui souhaite expressément que je parte » a-t-elle affirmé.

8h00: François de Rugy va-t-il devenir le héros involontaire de la polémique politique de l'été ? Après la polémique liée aux dépenses personnelles de François de Rugy à l’Assemblée nationale sur les fonds publics, le ministre de la transition écologique voit sa proche collaboratrice, la préfète Nicole Klein, touchée à son tour par des révélations de Mediapart.

La haut fonctionnaire, qui dirige le cabinet de François de Rugy depuis octobre 2018, est locataire d’un logement social à Paris depuis 2001, affirme le site d’informations.

«Entre 2006 et 2018, elle a continué à profiter de ce bien, alors qu’elle travaillait hors de la capitale, privant ainsi d’une possibilité de logement l’un des quelque 200.000 demandeurs de logements sociaux à Paris, qui patientent de très nombreuses années avant d’obtenir un appartement », relève Mediapart.

La haut fonctionnaire, passée par le cabinet de Michel Rocard et par la Banque mondiale, venait d’être nommée adjointe au directeur général de l’urbanisme au ministère de l’équipement lorsqu’elle est arrivée, en 2001, dans cet appartement social d’une résidence du quartier de la porte de Vanves, dans le 14e arrondissement de Paris.

Elle a assuré à Mediapart que sa situation est « légale », tout en annonçant sa volonté de trouver prochainement un nouveau lieu d’hébergement. Elle ne l’a pas fait avant, a-t-elle expliqué, par « manque de temps ». « Vous devez connaître mon agenda, je n’ai pas beaucoup de temps. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de hummerH2
12/juillet/2019 - 09h18
LaRépubliqueC'estMoi a écrit :
Voilà affaire classée. Il va rembourser l'argent éventuellement mal utilisé. Passons à autre chose. Merci

Vous plaisantez j'espère ??

Le remboursement serait, de sa part, la reconnaissance d'une faute, la reconnaissance d'avoir détourné l'argent public a des fins personnels, la reconnaissance d'avoir volé la France et les Français !!!

Ca serait pour lui, la pire des situations !

Et vous seriez prêt à accepté ça ??

Les bras m'en tombent !!!smiley

Portrait de Ledoc
11/juillet/2019 - 23h46

Il nous prends vraiment pour des pigeons 

Portrait de loui quatorz
11/juillet/2019 - 23h35

les hlm pas chers cest ca l'éco-logis

Portrait de hector
11/juillet/2019 - 22h52

Ouah !! les 2 clowns qui ce consulte " bon francois ta qu'a dire a ces manans que c est pas des homarsi ,c est des grosses crevettes !!et pour le "cheval blanc c est ta femme qui la acheter a l epicier du coin ,voili voilou ,de toute maniere ils oublirons et continurons a voter pour nous pour sauver la planette ,et dans 1 semaine ils aurons tous oubliés ces amnesiques "ok edouard tu es vraiment le meilleur .,

Portrait de Pierre henry 115
11/juillet/2019 - 22h44
LaRépubliqueC'estMoi a écrit :
Voilà affaire classée. Il va rembourser l'argent éventuellement mal utilisé. Passons à autre chose. Merci

C'est beau de rêver.

Portrait de LaRépubliqueC'estMoi
11/juillet/2019 - 21h55
Voilà affaire classée. Il va rembourser l'argent éventuellement mal utilisé. Passons à autre chose. Merci
Portrait de biscoto
11/juillet/2019 - 21h24 - depuis l'application mobile

avec la macronie!!! tout devait être clair mais on s'aperçoit qu'il y a les escrocs aussi dans ce parti il y a au moins 5 personnes qui ont mis la main dans le pot de confiture et qui ont des casseroles au cul,,,,, décidément les patrons de l'assemblée national sont souvent visés.....

Portrait de MacTV
11/juillet/2019 - 21h17 - depuis l'application mobile

Il n’y a plus aucune honte dans ce gouvernement!

Portrait de MacTV
11/juillet/2019 - 21h17 - depuis l'application mobile

Il n’y a plus aucune honte dans ce gouvernement!

Portrait de abel1945
11/juillet/2019 - 21h02

encore de l'enfumage la mode de gouvernance de macron alias mégalo 1er du grand sinistre du havre et toute la clique de branquignols de lrem apathie va -il rembourser sa quote part smiley

Portrait de Harriet
11/juillet/2019 - 20h42
Bougouloun a écrit :

Une broutille  ? ... Non !  l'exemplarité était un totem de l'élu Macron. Après l'affaire Fillon, il semblait clair que le temps ou les politiques pouvaient taper dans la caisse à volonté devait s'arrêter. Donc cette affaire touche au coeur même de ce qui à porté Macron au pouvoir. 

C'est exactement ça ! 

Sans le "PénélopeGate" F. Fillon aurait été élu président ... Et que fait ce gouvernement, au lieu de tirer les enseignements de cet épisode funeste ?

Rien .... On perpétue toujours les mêmes privilèges/travers de ceux qui ont pour devise ... "Pas vu, pas pris, pourvu qu'on en profite entre temps " ... smiley

Portrait de dukatrinn
11/juillet/2019 - 20h29

On parle du 3eme personnage de l'état ........la macronie est à vomir

Portrait de audi1975
11/juillet/2019 - 20h24

Ben tiens donc !  Et trop facile de rembourser...........après ! Elle est belle la Macronie !  A vomir ! 

Portrait de MacTV
11/juillet/2019 - 20h12 - depuis l'application mobile

Alors chiche, que ce politique commence d’ores et déjà à rembourser!

Portrait de MacTV
11/juillet/2019 - 20h12 - depuis l'application mobile

Alors chiche, que ce politique commence d’ores et déjà à rembourser!

Portrait de MacTV
11/juillet/2019 - 20h12 - depuis l'application mobile

Alors chiche, que ce politique commence d’ores et déjà à rembourser!

Portrait de Bougouloun
11/juillet/2019 - 19h46
LaRépubliqueC'estMoi a écrit :

Encore un qui ne comprends rien.

Je ne dois pas parler français ou alors vous êtes aveuglé par votre haine. Celle destinée à ceux qui sont plus riche, plus intelligent ou plus malin que vous.

Je ne suis pas Macroniste. Je vote à droite.

J'en ai marre de ces tempêtes dans un verre d'eau qui agitent ceux qui se font chier dans la vie.

Passons à autre chose. Ce ne sont que des broutilles.

Il y a urgence.

Ceci dit, libre à vous de gaspiller votre énergie et de courir tel un toutou derrière les buzz de Mediapart.

Une broutille  ? ... Non !  l'exemplarité était un totem de l'élu Macron. Après l'affaire Fillon, il semblait clair que le temps ou les politiques pouvaient taper dans la caisse à volonté devait s'arrêter. Donc cette affaire touche au coeur même de ce qui à porté Macron au pouvoir. 

Portrait de Philou-02.
11/juillet/2019 - 19h36

que dire ? 

Portrait de MICMAH458
11/juillet/2019 - 19h33
hummerH2 a écrit :

"Si la moindre ambiguïté persistait à la suite du travail de vérification, il s’engage à rembourser chaque euro contesté."

Oui, mais si il rembourse ,c'est donc qu'il y avait faute, et si il y eu faute, il devra partir !

C'est pas tenable leur truc ! :)

Parfaitement d'accord avec vous. j'ajoute que tous ces "types" n'en ont jamais assez, ils trichent et quand ils sont pris, ils proposent de rembourser pour garder leur poste tellement avantageux.
Portrait de ∮ Cobra
11/juillet/2019 - 19h26

Bandit !

Portrait de dukatrinn
11/juillet/2019 - 19h21

Même s’il démissionne il doit payer chaque euro volé

Portrait de A.Thomas
11/juillet/2019 - 19h16
PowerJoint a écrit :
"Le Premier Ministre et Edouard Philippe ont convenus "ensemble de la nécessité de répondre à toutes les questions que se posent légitimement les Français", indique Matignon." Le Premier Ministre et Édouard Philippe ? Tout les deux ? Ensemble ? D'un commun accord j'imagine...

smiley

 

Après concertation d’Édouard avec Philippe.

Portrait de JeanMimi
11/juillet/2019 - 19h15

Méthode d'enfumage de la Macronie, on veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes, en gros on nous prend pour des C.ONS

Portrait de A.Thomas
11/juillet/2019 - 19h12
hummerH2 a écrit :

Ridicule de faire venir De Rugy en "urgence" pour en arriver à ça !

Si c'est pour en arriver à une telle conclusion, la rencontre pouvait largement attendre demain.

Quel foutage de gueule !

C'est en gros la méthode qui a été privilégiée avec "l'affaire Benalla " . On minimise en serrant le fessier et en espérant que ça se tasse.

Portrait de hummerH2
11/juillet/2019 - 19h11

"Si la moindre ambiguïté persistait à la suite du travail de vérification, il s’engage à rembourser chaque euro contesté."

Oui, mais si il rembourse ,c'est donc qu'il y avait faute, et si il y eu faute, il devra partir !

C'est pas tenable leur truc ! smiley

Portrait de Enigma
11/juillet/2019 - 19h09

Ce mec n'a jamais bossé de sa vie.... Il vit de l'argent public aux crochets de l'Etat, ce n'est pas un métier "Politique".... Enfin si pour lui !! Aller au turbin, et tu verras ce que c'est !

Portrait de PowerJoint
11/juillet/2019 - 19h01 - depuis l'application mobile

"Le Premier Ministre et Edouard Philippe ont convenus "ensemble de la nécessité de répondre à toutes les questions que se posent légitimement les Français", indique Matignon."
Le Premier Ministre et Édouard Philippe ?
Tout les deux ? Ensemble ? D'un commun accord j'imagine...

Portrait de hummerH2
11/juillet/2019 - 19h00

Ridicule de faire venir De Rugy en "urgence" pour en arriver à ça !

Si c'est pour en arriver à une telle conclusion, la rencontre pouvait largement attendre demain.

Quel foutage de gueule !

Portrait de dzeus
11/juillet/2019 - 18h52

la république des coquins est en route et bien en route.

Portrait de maroille chaud
11/juillet/2019 - 18h43

c'est dingue ça, avec ce gouvernement ils se permettent de tout et restent au pouvoir, aucune dignité, on voit pourquoi ils sont là...

à vomir