08/07/2019 13:01

SFR : De nombreux abonnés RED facturés pour des appels à l’étranger jamais passés furieux contre l'opérateur

Des abonnés SFR, et plus particulièrement des clients de RED , ne décolèrent pas après avoir été facturés pour des appels qu'ils n'ont jamais passés!

Le Parisien, qui rapporte cette affaire, explique que des communications nocturnes avec l'étranger, de deux minutes à plusieurs heures, ont été facturées hors forfait à plusieurs abonnés. Les pays concernés par ces hors-forfait du mois de mai sont la Tunisie, Algérie, Comores, Madagascar et Canada.

Si pour certains abonnés le montant est de quelques euros seulement, il peut atteindre 100 euros pour d'autres, voire plus de 500 euros pour l'un d'eux.

Frédéric, client RED depuis trois ans, explique à nos confrères: « Sur ma facture, je suis censé avoir passé un appel de 175 minutes en Tunisie le 13 juin à 23 h 55. Cette nuit-là, je dormais et les téléphones de la maison étaient tous sur ma table de nuit, éteints ! RED m'a facturé 142 euros alors que je n'ai jamais, jamais appelé en Tunisie. Et pour les appels de l'étranger, le pays d'origine s'affiche ; on ne répond jamais ».

Avant de raconter le « vrai parcours du combattant » dans lequel il s'est lancé: « En cumulé, j'ai passé plus de trois heures devant mon ordinateur à tenter de joindre par chat un téléconseiller, seule façon de contacter RED. Au début, j'étais affiché en… 636e position ! Et quand j'ai enfin été connecté le conseiller m'a dit : Vous êtes responsable de vos appels, quelqu'un de chez vous a sans doute appelé. Il suffisait de regarder le forum RedbySFR, poursuit l'abonné, pour constater que les lignes de RED sont piratées ».

Si le nombre de clients concernés est de plus en plus important, RED continue de mettre en cause ses clients, et leur suggère même de prendre un abonnement international, rapporte Le Parisien.

Si le cas de Frédéric semble être aujourd'hui réglé, un porte-parole de SFR confie qu'« une dizaine de personnes », qui se sont fait connaître sur le forum auraient été contactées et sont « en cours de régularisation ».

De son coté, l'opérateur privilégie pour le moment la piste d'une arnaque aux numéros surtaxés

Ailleurs sur le web

Vos réactions