03/07/2019 10:58

En colère, des correcteurs du baccalauréat expliquent sur M6 pourquoi ils refusent de donner les notes des copies - VIDEO

Le 12.45 de M6 a proposé hier une enquête sur les correcteurs du baccalauréat qui refusent de rentrer les notes des candidats sur la plateforme dédiée en signe de contestation à la réforme des lycées qu'ils trouvent inégalitaire. 

Cette réforme chamboule en effet le lycée et dirige les élèves vers un nouveau baccalauréat qui prendra en plus grande considération le contrôle continu des candidats. Les enseignants grévistes dénoncent l'effet pervers de ce nouveau bac qui augmenterait encore, selon eux, les inégalités sociales et territoriales. 

Alors que Jean-Michel Blanquer accuse les plus de 125.000 enseignants contestataires d'effectuer une "prise d'otage des copies" et leur demande une plus grande "conscience professionnelle" afin de mener à terme le baccalauréat, une professeure de philosophie s'insurge, "Ce qu'on répond au ministre de l'éducation nationale c'est que c'est lui qui a instauré un rapport de force, qu'on a donné tout au long de l'année des avertissements, des oppositions contre cette réforme qu'on trouvait inégalitaire, précipitée". 

Un enseignant d'histoire géographie raconte, "Alors les copies effectivement sont au chaud chez moi, j'ai fini de les corriger hier, j'ai 70 copies qui sont été corrigées, aujourd'hui on est en grève, on a voté en assemblée générale Île de France qu'on le sera au moins jusqu'au 4 pour faire en sorte de reporter les résultats du bac". 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Tofdev
3/juillet/2019 - 18h58

Le plus honteux dans cette histoire, c'est que dans 1 semaine tous les grévistes se doreront la pilule au soleil avec 2 mois de vacances...

Quand ils ont passé le BAC, ils auraient subi cela, ils auraient tous crié au scandale !

Une prise d'otages du peuple ou parti du peuple (ici les gamins souvent stressés par l'épreuve) doit être sévèrement sanctionnée.

Ces grévistes ne doivent plus se souvenir de "l'attente du résultat" de cette première épreuve importante de leur vie ( et de celle de leurs parents)....

Je ne dis pas que leurs revendications soient "mauvaises", mais c'est la méthode d'y parvenir qui est scandaleuse.

J'en conclus que tous ces grévistes sont des égoïstes fainéants.

Bien prendre en compte que j'utilise le terme "grévistes" et pas "profs", car heureusement plus de 95% des profs font leur travail remarquablement....

Portrait de videofred
3/juillet/2019 - 17h29

Les profs ont raison. Nous sommes face à un ministre qui refuse le dialogue avec les enseignants et les parents d'élèves de la FCPE (par exemple) au sujet de cette loi pour une école de la confiance qui est tout le contraire de son titre.

Les parents qui n'ont pas étudié le texte adopté en seconde lecture à l'Assemblée des députés il y a quelques jours, vont découvrir à la rentrée de septembre le côté néfaste de cette loi pour les élèves et les parents.

cette Loi = faire des économies sur le dos des familles, nivèlement vers le bas, mise en concurrence des lycées , fin d'un bac National, fin de la co-education parents-profs, dialogue parents profs rompu, les familles des villes seront privilégiées par rapport aux foyers de campagne, début d'une privatisation de l'ecole publique sur l'exemple de l'ecole publique américaine, un désastre annoncé !

il faut absolument obtenir un MORATOIRE contre la Loi Blanquer et le plus rapidement possible!

signé: un parent d'élèves averti !

Portrait de france66
3/juillet/2019 - 16h23

En quoi cette réforme serait si négative ? je trouve le contrôle continu très bien, où est le problème ? prendre les élèves en otage, c'est moche et pas professionnel, déjà qu'ils sont bien stressés par les examens; les priver du résultat...et qu'ils ne viennent pas dire qu'ils font ça pour les élèves ! Ils font ça surtout pour eux, ils doivent avoir peur de perdre des plumes....

Portrait de ced101
3/juillet/2019 - 15h01
lalicorne a écrit :

Les professeurs ont peu d'imagination ; ils pourraient trouver un autre moyen de pression que le retard dans la correction des copies du bac ; ce n'est pas très sympa pour les élèves qui n'y sont pour rien !!

c'est la mode Gilets Jaunes, se plaindre du gouvernement en faisant chier ceux qu'on prétend défendre...

Portrait de lalicorne
3/juillet/2019 - 13h40

Les professeurs ont peu d'imagination ; ils pourraient trouver un autre moyen de pression que le retard dans la correction des copies du bac ; ce n'est pas très sympa pour les élèves qui n'y sont pour rien !!