12/06 13:55

Diffusion d'images de Daesh sur Internet en 2015: Marine Le Pen et Gilbert Collard sont renvoyés devant le tribunal correctionnel

La présidente du Rassemblement National Marine Le Pen a été renvoyée en correctionnelle pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d’exactions du groupe jihadiste EI sur son compte Twitter, a-t-on appris mercredi de source judiciaire. Une juge d’instruction de Nanterre a rendu une ordonnance renvoyant Mme Le Pen sur la base d’un article du code pénal punissant la diffusion de messages violents susceptibles d’être vus par un mineur, a indiqué cette source, confirmant une information de BFMTV.

Le 16 décembre 2015, Mme Le Pen avait diffusé sur le réseau social une série de photos de propagande de l’EI, en réponse au journaliste Jean-Jacques Bourdin qu’elle accusait d’avoir «fait un parallèle» entre l’EI et le RN (alors FN). En-dessous des clichés, elle avait écrit: «Daech (nom arabe de l’EI, NDLR), c’est ça!» Les photos montraient un soldat syrien écrasé vivant sous les chenilles d’un char, un pilote jordanien brûlé vif dans une cage et une photo du journaliste américain James Foley, le corps décapité et la tête posée sur le dos.

Quelques semaines après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis, la publication de ces images très violentes avait immédiatement soulevé un tollé au sein de la classe politique mais aussi au-delà.

Le parquet de Nanterre avait lancé le jour même deux enquêtes visant Mme Le Pen et le député RN Gilbert Collard, qui avait diffusé des images similaires le même jour. Ce dernier a été renvoyé en correctionnelle pour la même infraction fin mars.

Plus tôt, le 19 décembre, le parquet de Nanterre avait requis un renvoi pour les deux élus, après trois ans d’instruction.

En septembre, Mme Le Pen s’était indignée d’une expertise judiciaire demandée dans le cadre de cette procédure, parlant d’une «méthode» utilisée «dans les régimes totalitaires» et refusant de s’y rendre. Cet examen est cependant prévu par la procédure pénale pour ce type d’infractions. Elle avait alors diffusé sur le réseau social le document ordonnant cette expertise dans son intégralité: une nouvelle enquête a alors été ouverte, la loi interdisant la publication d’un acte de procédure judiciaire avant une audience publique.

Le 5 juin, elle a à nouveau utilisé Twitter pour fustiger une convocation aux fins de mise en examen dans cette seconde enquête, évoquant une «persécution».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de 7440
13/juin/2019 - 05h58
bengalister a écrit :

Assez hypocrite de la part de la justice Française de s'en prendre à ceux qui dénoncent des actes terroristes, certes avec des photos chocs.

Mais c'est comme ci c'était plus grave que les actes eux-mêmes.

Pendant ce temps l'état Français fait des pieds et des mains pour rapatrier des terroristes qui feront quelques années de prisons où ils auront la liberté de convertir à leur secte des détenus et procréer.

Si demain je commets une infraction à l'étranger, est-ce que l'état peut me payer mon billet retour aussi ?

Incroyable ce traitement de faveur, on marche vraiment sur la tête.

Je pense que le monde entier se moque de la France qui croit encore à son aura de soit-disant pays des droits de l'homme.

+100.000

 
Portrait de bengalister
12/juin/2019 - 20h14

Assez hypocrite de la part de la justice Française de s'en prendre à ceux qui dénoncent des actes terroristes, certes avec des photos chocs.

Mais c'est comme ci c'était plus grave que les actes eux-mêmes.

Pendant ce temps l'état Français fait des pieds et des mains pour rapatrier des terroristes qui feront quelques années de prisons où ils auront la liberté de convertir à leur secte des détenus et procréer.

Si demain je commets une infraction à l'étranger, est-ce que l'état peut me payer mon billet retour aussi ?

Incroyable ce traitement de faveur, on marche vraiment sur la tête.

Je pense que le monde entier se moque de la France qui croit encore à son aura de soit-disant pays des droits de l'homme.

Portrait de Pingdong
12/juin/2019 - 15h51

Si Lepen a montré ces photos c est bien parce que Bourdin a comparé le RN à daesh,certes ce n etait pas malin d un coté comme de l autre  mais le rn n a pas besoin de ca pour recuperer des voix il y a bien des facteurs pour expliquer la montée en puissance du parti nationaliste:crise économique,chomage galopant,communautarisme,etc...

 

Portrait de jarod.26
12/juin/2019 - 13h57
allez allez ces deux la en taule (on peut rêver)
Portrait de hummerH2
12/juin/2019 - 13h43

Et après, on ira donner des leçons de morale à la terre entière ou on aura l’outrecuidance de critiquer la Russie et d'accuser directement Poutine quand tel ou tel opposant politique se retrouve en justice...