12/06 08:22

La présentatrice du JT fond en larmes en direct après avoir diffusé le reportage de France 2 sur ce vétéran qui retrouve son amour de jeunesse 75 ans après - Vidéos

C'est les larmes de la présentatrice du journal de la RTBF que l'on ne peut que comprendre et partager... Lundi, France 2 a montré les retrouvailles, soixante-quinze ans après leur rencontre de K.T Robbins et Jeannine Pierson qui se sont à nouveau croisés. Après avoir diffusé ces images dans le 13h de la RTBF belge, la journaliste Nathalie Maleux n'a pas pu retenir ses larmes, ayant du mal à trouver ses mots:

"Et voilà donc pour ce superbe moment.... (Silence) Excusez-moi. Ça arrive en direct. (Silence) C'est un beau moment que l'on doit aux équipes de France 2".

En 1944, K.T. Robbins, jeune soldat américain, tombe sous le charme de Jeannine Ganaye, jeune Française de 18 ans, alors qu'il stationne avec son régiment dans une commune de Meurthe-et-Moselle. Mais leur idylle tourne court : le jeune Américain est mobilisé sur le front de l'Est et se marie une fois rentré aux États-Unis.

Soixante-quinze ans passent, mais K.T. Robbins n'a pas oublié son amour de jeunesse. Il en reparle d'ailleurs à la chaîne française venue dresser son portrait avant les cérémonies d'hommage organisées dans le cadre des commémorations, auxquelles le nonagénaire américain est invité.

Des retrouvailles sont organisées par France 2 entre le vétéran américain et Jeannine Pierson, née Ganaye. Tous les deux sont aujourd'hui veufs et se sont retrouvés dans la maison de retraite où vit aujourd'hui la Française de 92 ans. Comme s'ils ne s'étaient jamais quittés : "Il dit qu'il m'aime, j'ai compris ça", confie-t-elle. "Moi aussi. J'ai toujours pensé à lui, en me disant peut-être qu'il va venir."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jean Bonneau
12/juin/2019 - 09h54
Mikah2307 a écrit :

S'il l'aimait vraiment, il n'aurait pas attendu 75 ans pour la retrouver! En plus , une fois rentrer au pays , il se marie! c'est du flan! il s'est servi d'elle!il y a eu des cas ou des françaises se sont mariés avec des soldats américains et sont partis vivre aux states! En 1945, le magazine Life présente la France comme « un gigantesque bordel dans lequel vivent 40 millions d'hédonistes qui passent leur temps à manger, boire et faire l'amour »1. Les Françaises ont la réputation d’être sans préjugés raciaux et sexuellement libérées. Les GI noirs sont persuadés par les récits de leurs aînés qui ont séjourné en France pendant la Première Guerre mondiale que les Françaises n’ont aucune réticence à faire l’amour avec des Noirs.À la fin de l'été 1944, peu après l'invasion de la Normandie, des femmes de Normandie commencent à se plaindre de viols commis par des soldats américains. Des centaines de cas sont rapportés3. Des viols et des crimes ont lieu dans plusieurs villes où les GI sont stationnés comme à Reims, Cherbourg, Brest, Le Havre, Caen4.

En 1945, après la fin de la guerre en Europe, Le Havre est rempli de soldats américains en attente d'être rapatriés dans leurs pays. Des habitants écrivent au maire que certaines femmes ont été « attaquées, violées » et qu'il s'agit « d'un régime de terreur imposé par des bandits en uniforme ». Un propriétaire de café du Havre témoigne : « Nous nous attendions à des amis qui ne nous feraient pas honte de notre défaite, au lieu de cela, il y eut seulement l'incompréhension, les mauvaises manières et l'arrogance des conquérants ». Un tel comportement est aussi constaté à Cherbourg. Un résident déclare qu'« avec les Allemands, les hommes devaient se camoufler. Mais avec les Américains, nous avons dû cacher les femmes » (wikipedia)

C'est à ça qu'on voit une belle histoire... à ses trolls. ^_^ 

Portrait de jarod.26
12/juin/2019 - 09h21
j'aurai bien aimé la réconforter smiley