04/06 14:00

Des centaines de signalements au CSA après les propos de Christine Angot sur l'esclavage samedi dernier chez Ruquier sur France 2 - La chroniqueuse réagit et dit "regretter"

Samedi soir, dans "On n'est pas couché" sur France 2, Christine Angot a évoqué la "concurrence des mémoires". Mais ses propos ont déclenché la colère des téléspectateurs, et depuis, le CSA reçoit de nombreux signalements. 

Face à Franz-Olivier Giesbert, invité sur le plateau, la chroniqueuse de Laurent Ruquier a affirmé : "Le but avec les Juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu'on veut confondre avec par exemple l'esclavage et l'esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c'était exactement le contraire. C'est-à-dire l'idée c'était qu'ils soient en pleine forme, en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu'ils soient commercialisables. Donc non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes." 

Ces propos tenus par Christine Angot ont déclenché une vague d'indignations sur les réseaux sociaux depuis leur diffusion samedi soir sur France 2. 

De son côté, le CRAN, Conseil représentatif des associations noires de France, a indiqué avoir saisi le CSA, jugeant ces mots "odieux." "Le CRAN constate que Laurent Ruquier n'est pas intervenu pour rectifier le tir, comme le voudraient les exigences de 'maîtrise de l'antenne' prévues par le CSA. C'est pourquoi le CRAN a saisi en ce jour le CSA et la direction de France Télévisions. Après une pareille séance, il faudra non seulement des excuses, mais aussi des réparations. L'émission de Laurent Ruquier, qui a déjà été mise en garde par le CSA sur des questions de racisme, pourrait par exemple accueillir une discussion mieux informée sur l'esclavage et les réparations. C'est le moins que l'on puisse attendre du service public." , peut-on lire le site Internet.

Quant à Laurent Ruquier, il a tenu à réagir sur Twitter face à cette polémique en prenant la défense de Christine Angot. L'animateur et producteur a écrit : "La Shoah fut une abomination . L’esclavage en Afrique et le commerce des esclaves fût une abomination. Aucun doute.
Ceux qui tentent de nous faire dire ou penser le contraire, à Christine Angot ou à moi cherchent à créer une polémique inutile ."  

De son côté, le CSA indique au site de L'Express avoir reçu depuis samedi soir plus de 900 signalements.  "Les saisines, quel qu'en soit le nombre, ne déterminent ni l'action du CSA, ni l'instruction de votre plainte. C'est le fond du problème posé qui justifie uniquement un examen par le CSA." , précise le CSA sur son site.

Ce mardi après-midi, Christine Angot a tenu à réagir suite à la polémique déclenchée après ses propos tenus samedi soir sur France 2:

« Je regrette de ne pas avoir réussi à me faire comprendre dans l’émission du 1er juin et d’avoir blessé par mes propos. Mon intention était à l’opposé. 

J’ai voulu rapprocher les deux crimes contre l’humanité que sont l’esclavage et la Shoah, tout en prenant soin de de spécifier la différence fondamentale de méthode dans la déshumanisation, d’un côté exterminer les personnes, de l’autre leur retirer leur humanité pour en faire des objets de commerce qu’on achète et qu’on vend. 
L’expression « en bonne santé » était cependant absurde. Je suis bien consciente que de nombreux esclaves ont été tués et que le propriétaire exerçait sur eux un droit de vie et de mort. Indifférencier les souffrances infligées par ces crimes me paraît dangereux. L’indifférenciation pouvant conduire à l’indifférence.
Je n’ai pas su trouver les mots. Je le regrette. Mon travail est de me faire comprendre. Je m’excuse d’y avoir échoué. Il me tenait à cœur d’éloigner la concurrence victimaire dont certains jouent. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Verydix
4/juin/2019 - 19h57

Angot a dû mal à s'exprimer, il faut qu'elle retourne à ses livres.....Côté chronique s'était franchement ennuyeux, défois les invités la regardaient d'un air interrogatif du genre : qu'est-ce qu'elle veut dire ? smiley

Portrait de seb2746
4/juin/2019 - 17h22

Le sionisme de cette femme, qui dégoute jusqu'au bout...

Après elle va se dire "victime" alors que c'est elle qui insulte et traite les autres de la pire façon.

C'est pas la 1ere fois, à chaque fois elle passe à coté, cette fois-ci j’espère qu'elle retournera hors d'une chaine publique.

Portrait de KenShiro
4/juin/2019 - 16h22
Jilou1994 a écrit :

C'est vrai que c'est pas pareil le traitement ultra bienveillant des blacks déportés par millions, traités comme des objets, enchaînés, entassés comme du poisson dans les bateaux, marqués au fer rouge, castrés pour certains, dont les femmes sont violées plus ou moins jeunes, et puis ceux qui sont pendus voire brûlés vifs etc. C'est vrai qu'au vues de tout ça on est obligés de conclure qu'il ont été traités de façon ultra bienveillante voire même un peu trop en comparaison du traitement des juifs de la Shoah...   

Je partage vôtre poste totalement il est très juste.

Portrait de Jilou1994
4/juin/2019 - 16h17

C'est vrai que c'est pas pareil le traitement ultra bienveillant des blacks déportés par millions, traités comme des objets, enchaînés, entassés comme du poisson dans les bateaux, marqués au fer rouge, castrés pour certains, dont les femmes sont violées plus ou moins jeunes, et puis ceux qui sont pendus voire brûlés vifs etc. C'est vrai qu'au vues de tout ça on est obligés de conclure qu'il ont été traités de façon ultra bienveillante voire même un peu trop en comparaison du traitement des juifs de la Shoah...   

Portrait de KenShiro
4/juin/2019 - 15h28
.Kazindrah. a écrit :

Le pire est que l'esclavage perdure à notre époque, et ce plus que jamais ; et que peu de personnes - qui le condamnent avec virulence et à juste titre alors qu'il était légal - ne réagissent que trop peu pour condamner celui qui fait rage aujourd'hui.

Ouais mais si des enfants de pays d'Afrique ou autres, ne descendaient plus à la mine pour extraire les métaux rares, pour fabriquer nos belles puces et batteries des téléphone et voiture électrique maintenant, (mais attention si écologique), on devraient le faire nous même et je crois pas qu'on y est prêt, et surtout pas Ango, mais je trouve que l'on devrait l'y envoyer ça lui ferait du bien.

Portrait de M. Gentil
4/juin/2019 - 15h20

Madame Angot (que je n'apprécie pourtant pas) a tout à fait raison

Ce n'est pas une ignominie de dire que ce qu'ont vécu les juifs durant la 2nde guerre mondiale est différent de la traite d'esclaves noirs en Amérique

Elle explique tout à fait bien, elle n'a pas besoin de s'excuser, ceux qu'elle a frustré n'ont soit sans doute pas vu le passage en entier, soit sont ceux qui exagèrent toujours le racisme anti-noir en s'indignant par exemple lorsqu'un dealer de drogue noir se fait arrêter en criant au racisme

Ces deux périodes de l'histoires sont abominables, mais il y a effectivement une énorme différence entre un peuple qu'on extermine comme des animaux et un autre qu'on fait travailler comme des animaux 

Portrait de .Kazindrah.
4/juin/2019 - 15h03
Polska a écrit :
On ne peut pas comparer la Shoah avec la traite atlantique, par contre 14 siècles de traite arabo musulmane supportent la comparaison parce que ça a été un génocide. Il va bien falloir un jour arrêter de s’arranger sur le dos de l’Occident et accepter de l’entendre. Avec tout mon respect pour l’ensemble des victimes.

Le pire est que l'esclavage perdure à notre époque, et ce plus que jamais ; et que peu de personnes - qui le condamnent avec virulence et à juste titre alors qu'il était légal - ne réagissent que trop peu pour condamner celui qui fait rage aujourd'hui.

Portrait de .Kazindrah.
4/juin/2019 - 14h40
Joseph Plumard a écrit :

Les indiens d'amérique nord et sud,c'est bien pire que la shoas...ben oui gars !

Il est vrai que le massacre de plusieurs millions d'Amérindiens est lui aussi ignoble et intolérable et qu'on n'en parle pas suffisamment.

 

Portrait de .Kazindrah.
4/juin/2019 - 14h20

Quoi qu'il en soit, l'esclavage et la shoah - avec leurs innombrables malheureuses victimes -  sont les pires hontes de l'humanité.