18/05 18:15

Gilets Jaunes Acte 27: Nouvelle journée de mobilisation avec quelques milliers de personnes à travers la France et sans gros incidents

19h02: 15.500 manifestants en France à 18h dont 1.600 à Paris selon le Ministère de l'Intérieur. C'est environ 3.000 de moins au niveau national que la semaine dernière et le chiffre le plus bas depuis le début du mouvement

18h13: Le point complet à 18h

Malgré les maigres cortèges ces dernières semaines, le noyau dur des "gilets jaunes" manifeste pour le 27e samedi consécutif, poursuivant une mobilisation sociale inédite, à une semaine des élections européennes.

Pour cet acte 27, entre 500 et 1.000 personnes, selon des journalistes de l'AFP, ont répondu à "l'appel national" non-déclaré en préfecture à Reims, après deux samedis marqués par un recul de la mobilisation, tombée à ses plus bas niveaux depuis le début du mouvement le 17 novembre. Ils étaient entre 500 et 700 à Nancy, où un appel similaire a été lancé, selon une première estimation de la préfecture. "L'Etat nous divisent (sic), la rue nous unit", "Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes", "Votre indifférence va gâcher l'avenir de vos enfants. Réveillez-vous!" pouvait-on lire sur les pancartes à Reims.

"Aux Européeennes, tout le monde ici votera contre Macron", a assuré Annie, Reimoise de 62 ans. "Je suis là pour que cesse la mascarade Macron", a renchéri François-Xavier, 37 ans, de Châlons-en-Champagne.

A Paris, aux alentours de 13h00, entre 300 à 400 "gilets jaunes" ont commencé à défiler dans une ambiance bon enfant au pied de la tour Total, dans le quartier de la Défense, a constaté une journaliste de l'AFP. Certains chantaient "Même si Macron ne veut pas, nous on est là" et scandaient des slogans hostiles au géant pétrolier français.

"On est devant les plus gros voleurs, Total". Certaines pancartes faisaient également référence aux prochaines élections européennes, comme "Macron se moque de nos revendications, il veut être président de l'Europe des riches" ou "il ne nous aura pas deux fois, le 26 mai référendum anti Macron".

D'autres rassemblements sont prévus, par exemple à Lyon, Besançon, Saint-Nazaire, où la préfecture a pris un arrêté interdisant la manifestation non déclarée des "gilets jaunes" dans le centre et Lens - où la préfecture a également interdit le centre.

Pour "celles et ceux qui continuent à faire cela, il n'y a plus de débouchés", a déclaré vendredi Emmanuel Macron lors d'un déplacement à Biarritz.

"Nous avons fait notre part de travail", a estimé le président, en évoquant les "réponses" apportées par les mesures annoncées après le grand débat. Il a appelé "au calme" et a invité les mécontents "à se présenter aux élections" futures.

"Pour nous, c'est pas terminé, on n'a rien gagné du tout", a assuré Bruno, magasinier de 31 ans et ancien militaire, qui participe au cortège reliant Etaples (Pas-de-Calais) au Touquet, près de la villa présidentielle.

Si le 1er mai avait largement rassemblé syndicats et "gilets jaunes", l'acte 26 avait réuni 18.600 manifestants en France selon le décompte gouvernemental contesté par les "gilets jaunes", qui en dénombraient 37.500.

16h42: Le Ministère de l'Intérieur annonce 2.800 manifestants en France à 14h dont 1.100 à Paris

16h02: A Guéret, Priscillia Ludosky a rejoint 70 gilets jaunes de la Creuse qui s'étaient installés sur le rond-point Opel de Guéret et qui sont partis pour le centre-ville. D'après France Bleu Creuse, une quarantaine de manifestants faisaient aussi un barrage filtrant au rond-point de l'Europe, à Guéret toujours.

15h38: À Toulouse, 2 000 "gilets jaunes", défilent, selon France Bleu Occitanie. Ils empruntent les rues piétonnes pour contourner la place du Capitole. Les CRS chargent pour dégager les manifestants qui voulaient entrer sur la place du Capitole.

15h06: A Reims de nombreux manifestants attaquent les forces de l'ordre avec des barrières et des projectiles

14h42: À Paris, selon l'Agence France-Presse, entre 300 et 400 "gilets jaunes" défilent dans une ambiance bon enfant au pied de la tour Total, dans le quartier de la Défense, tandis qu'à Reims, entre 500 et 1 000 personnes ont répondu à "l'appel national" non-déclaré en préfecture, après deux samedis marqués par un recul de la mobilisation, tombée à ses plus bas niveaux depuis le début du mouvement le 17 novembre.

14h31: France Bleu Loire Océan a dénombré "environ 350 gilets jaunes" à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique ce samedi, à l'occasion du 27e samedi de mobilisation. C'est dans cette même ville que s'étaient réunies près de 300 délégations de gilets jaunes du 5 au 7 avril.

13h32: Plusieurs centaines de personnes manifestent depuis la mi-journée au départ de la Défense et en direction de Montmartre à Paris, dans le calme

.

.

13h02: A Reims, pour l'appel national, les Gilets Jaunes se rassemblent tranquillement au marché du Boulingrin, lieu du début de la manifestation.Ils sont environ 300 et d'autres continuent d'arriver

.

.

11h30: A Nancy, un événement appelle une "marée jaune" à déferler dans les rues de la ville, pour "le droit de manifester" et afin de célébrer les six mois du mouvement des "gilets jaunes". L'autre "appel national" pour cette 27e journée de mobilisation concerne Reims (Marne).

10h15: 10 stations de métro sont fermées depuis 7h ce matin à Paris, en raison de la manifestation des "gilets jaunes. Cela concerne les stations George V, Tuileries, Franklin D. Roosevelt, Concorde, Champs-Elysées Clemenceau, Invalides, Miromesnil, Assemblée Nationale, Varenne et Charles de Gaulle-Etoile.

07h34: À Paris, la préfecture de police a de nouveau pris un arrêté interdisant les manifestations dans les secteurs des Champs-Élysées, de la cathédrale Notre-Dame, incendiée mi-avril, et de l’Assemblée nationale.

Comme chaque semaine, une dizaine de stations de métro et de rues sont ainsi fermées. Un appel à manifester sur "la plus belle avenue du monde" a toutefois été lancé sur Facebook, une manifestation axée cette fois sur la lutte contre le glyphosate, alors que se tient ce week-end la Marche annuelle mondiale contre le groupe Monsanto.

"Le 18 mai, on regagne notre droit de manifester sur les Champs-Élysées sans glyphosate ! On se bat pour protéger notre écosystème contre les gros pollueurs !", peut-on lire sur l'événement. Une autre manifestation parisienne partira de La Défense pour rejoindre Montmartre.

En régions, certains rassemblements s’annoncent suivis, notamment à Nantes, Lyon ou Toulouse.

Deux appels nationaux à manifester ont été lancés à Reims et à Nancy, mais il reste difficile de mesurer l’ampleur de la mobilisation attendue. À Bordeaux, l’un des bastions du mouvement, un collectif de "gilets jaunes" girondins s’est associé à la Marche mondiale contre Monsanto, qui est elle déclarée et prévue dans une trentaine d'autres villes de France.

06h02: Emmanuel Macron s'est exprimé ce vendredi sur le mouvement des « gilets jaunes ».

Le président de la Républque a jugé que les manifestants n’avaient « plus de débouché politique », appelant « au calme » ceux qui continuent à manifester et les invitant à voter, voire à se présenter aux élections, six mois après le début de cette contestation sociale:

«Je considère pour ma part que j’ai apporté des réponses aux Françaises et aux Français sur ce qui avait conduit à ce mouvement, à la fois le 10 décembre et dans la conférence de presse que j’ai donnée. Je crois que pour celles et ceux qui continuent aujourd’hui à manifester, il n’y a plus de débouché politique. Nous avons fait notre part de travail, maintenant chacun doit aller voter aux élections, et quand il porte des idées, se présenter aux élections », a-t-il ajouté, lors d’un déplacement à Biarritz.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cerise1170
18/mai/2019 - 19h41
Coco.bel.oeil a écrit :

Quel parti ?? Êtes -vous dans la tête des gilets jaunes ?Ils ne votent pas comme un seul homme.

Il suffit d'aller quelques minutes sur les sites des GJ pour voir que c'est un ramassis de RN,  racistes et haineux avec quelques LFI égarés tout aussi populistes. Ce qui les rassemble, la haine complètement irrationnelle contre un seul homme 

Portrait de cerise1170
18/mai/2019 - 18h02
Tnecniv a écrit :

Pour moi c est de toute façon un mouvement qui est complètement  décridibilisé depuis le troisième samedi a Paris ... C'est pus facile de détruire que de construire un vrai mouvement politique influent c'est évident et derrière ça voter RN les plus incompétent et extrémistes . Belle logique constructive . Avec les gilets jaunes on va de toute évidence vers la lumière le bonheur éternel !!! Bravo a tous encore pour ce bel élan de destruction , ne permettez surtout pas a l économie de se remettre aux touristes de venir , vous risqueriez trop d'y gagner ça serait dommage !!!!!

 

 

 

Tout à fait d'accord avec votre analyse !! Détruire est beaucoup plus facile que de construire et proposer des solutions viables pour le pays. D'ailleurs c'est pour cela que rien ne débouche de ce mouvement et dire qu'ils vont aller voter comme un seul homme pour le parti le plus corrompu et incompétent 

Portrait de nina83
18/mai/2019 - 15h29

Ah ! ils ont choisi de détruire la région Champagne ce samedi ! bonne chance aux champenois qui vont adorer la façon de faire des gentils GJ pacifistes que l'on doit "supporter" depuis 6 mois maintenant..... 

Portrait de C'est Mon Avis
18/mai/2019 - 13h32

Il faut quand même rappeler qu'au début du mouvement des GJ, la grogne était pour la taxe gasoil ! Dessus sont ensuite venues se greffer d'autres revendications ! Si, au lieu de bloquer les ronds-points, ils avaient bloqué les ports et les aéroports (rappelons que les plus gros pollueurs sont les tanker et que le kérosène est détaxé), les autres pays de l'Europe auraient gueulé contre Macron, puisque c'est l'économie européenne, voire mondiale, qui aurait été bloquée, et Macron aurait été obligé de lâcher !!! Au lieu de ça, ils ont emmerdé les commerçants, cassé les magasins et les monuments, empêché les travailleurs de faire leur taf, et expliquez-moi en quoi ça a emmerdé Macron de faire ça ? Voilà, c'est mon avis ! Bon week end...

Portrait de mediumlaurentdimitri
18/mai/2019 - 12h55

Le nouvel ordre mondial est en marche. Je l'avais prédit depuis bien longtemps que notre pays s'enliserai dans le chaos. Depuis des années les casseroles de nos politiques s'accumulent pendant que le peuple souffre. En vouloir a qui? A ceux qui nous gouverne, peut-être? tout est joué depuis des mois. Notre président a été mis en place par une élite, par la finance certainement. Commet expliquer la chute de Dominique Strauss-Kahn grand économiste devant l'éternel, ou de Fillon pourtant promu à l'époque a devenir Président de la république. Oh pardon...encore des casseroles, j'avais oublié. La France, l'Europe souffre et les citoyens du moins pour certain sont en train de mourir à petit feu parce qu(il ont faim. Alors faut t'il tout changer? le système? nos présidents, nos ministres, nos députés et même nos maires ont-ils la science infuse? Pas sur! non vraiment pas sur!! Je suis impolitique et je le revendique parce que la corruption de beaucoup d'entre eux me laisse dans mon estomac un gout vraiment amer, et ce pour beaucoup de nos élus confondus. Je ne supporte plus de voir cette misère et tous ces gens qui crèvent parce qu'il n'ont pas le sou. Alors que faire? En vouloir à qui? aux étrangers, Non! aux chômeurs, non! A qui alors! je suis perdu dans ce monde en pleine ébullition. Excusez moi mais je viens d'avoir au téléphone un ami, il a 50 ans et pas de travail, il me dit qu'il ne trouve pas, à si des place de vendeurs en porte à porte mais il me dit qu'il n'a plus la force et il me parle même de suicide. C'est triste, oui c'est triste, et bien vous savez je chile comme un gosse, je sais c'est con…. Attendez j'entends a la radio que le PSG est prêt a mettre la main à la poche pour débourser des milliers d'euros afin de devenir champion d'Europe, super, Griezmann a signé...ca va changer ma vie. De toute manière je sais que Paris du moins l'argent sera couronné champion de France la saison prochaine. Finalement je n'ai plus gout à rien. Je pense qu'au prochaine élection j'aurai une bonne diarrhée et que je serai cloué au lit ou même peut-être mort parce que la société ou mes amis politiciens m'auront laissé tomber. Le plus con la dedans c'est que je vous aime quand même.

Portrait de Swan00
18/mai/2019 - 10h20

Ils manifestent pour quoi exactement, les Crétins Jaunes ?

Portrait de nibali
18/mai/2019 - 09h16

Pourquoi ça s'arrêterai? Bien sur que Macron a apporté toute les réponses aux questions des gilets jaune, en revanche il n'a apporté aucune solution! Ces monologues manquaient singulièrement de clartés.

Portrait de Wouhpinaise
18/mai/2019 - 08h40

Le mouvement s'étiole. Et la météo annoncée pour aujourd'hui ne va pas arranger les choses.