07/05 13:01

Deux personnes ont été placées en garde à vue après l’agression à Paris d’un boucher par des militants antispécistes

Deux personnes ont été placées en garde à vue après l’agression ce week-end à Paris d’un boucher par des militants antispécistes. Ce boucher a été attaqué samedi sur son stand du marché couvert Saint-Quentin près de la gare de l’est dans le Xe arrondissement de Paris.

A la suite de ces faits, deux suspects avaient été placés en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour «violences en réunion» et «dégradations» confiée aux policiers du commissariat du Xe arrondissement.

«Je préparais une commande pour un client. J’ai senti un liquide me toucher, j’ai mis la main à la tête, le liquide était très rouge. J’ai levé la tête, il y avait entre 15 et 20 individus devant l’étalage avec des slogans +liberté et défense des animaux+», a témoigné le boucher sur BFMTV.

L’homme, qui vend de la viande bio, dit avoir «été frappé» et affirme que sa marchandise a été «détruite». Il n’a pas pu ouvrir son stand dimanche.

«C’est un boucher qui est dans la filière bio. Ce monsieur est dans une démarche de proximité, de suivi du bien-être animal», a affirmé à l’AFP Jean-François Guihard, président de la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT).

Selon ce responsable, «choisir un marché en plein centre-ville, dans la capitale, ce n’est pas anodin».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Citoyen87
7/mai/2019 - 15h01

Il est temps d'arrêter cette secte dangereuse avant qu'il ne soit trop tard !