05/05/2019 11:16

Le chauffeur d'Emmanuel Macron aurait pris la fuite lors d'un contrôle de vitesse... et serait toujours employé par l'Elysée (Mediapart)

Mediapart révèle que le chauffeur d’Emmanuel Macron, depuis le début de son quinquennat, est renvoyé devant un tribunal pour « refus d’obtempérer ». Alors qu’il conduisait en excès de vitesse, il n’a pas daigné s’arrêter quand les policiers le lui ont demandé et a tenté de prendre la fuite. 

Le chauffeur d’Emmanuel Macron circulait à « une vitesse excessive », le mercredi 27 février à Sèvres dans les Hauts-de-Seine quand des policiers ont tenté de l’interpeller au niveau du pont Saint-Cloud. Problème, le gendarme, membre Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), ancien du GIGN, ne l’entend pas de cette oreille et tente de prendre la fuite.

L’homme devrait être jugé, le 13 janvier 2020, par le tribunal de grande instance de Nanterre pour « refus d’obtempérer ». Il risque théoriquement trois mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende.

Interrogé par Mediapart, l’Élysée a refusé de commenter une « procédure judiciaire en cours ».

« Dès que nous avons été informés et avons pu vérifier la réalité des faits, l’agent a été changé d’affectation au sein du GSPR à titre conservatoire », a indiqué le service presse de la présidence. Toujours selon Mediapart, ce gendarme travaille toujours à la sécurité présidentielle. Dans un premier temps Mediapart a indiqué que l’homme a été suspendu vingt jours par le général Lionel Lavergne. Mais la présidence de la République a tenu, après la publication de l’article, a rétablir la vérité auprès de nos confrères. Le gendarme « n’a en réalité même pas fait l’objet d’une suspension ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de justicepointzero
5/mai/2019 - 17h10
cerise1170 a écrit :

Oui si mediapart n'a que ça comme dossiers compromettant le journalisme d'investigation à un bel avenir... la révolution prônée par Plenel et Mélenchon n'est pas prête d'arriver 

ce qui me gêne dans cette histoire c'est que vous ou moi quand nous faisons un excès de vitesse pas de pitié il ne faut pas 10 ans pour recevoir la " prune"

vous avez dit justice? ou ça??

Portrait de Capri
5/mai/2019 - 15h20

C’est très bizarre cette histoire ; le chauffeur membre du GSPR est gendarme, donc militaire. Bizarre qu’il fasse un délit de fuite. La faute (vitesse excessive) aurait-elle pu lui faire perdre son permis de conduire et son job ? Etait-il dans un etat normal ou bien avait-il pris des « substances » (facteur aggravant) ? Est-ce bien un chauffeur de EM « lui-même » ?

Portrait de m4
5/mai/2019 - 14h41
justicepointzero a écrit :

tiens un qui a une vie intéressante mort de rire !!! smiley

c'est marrant que vous trouviez quand même 2 minutes pour venir commenter ici !! smiley

 

smileysmileysmiley

Portrait de cerise1170
5/mai/2019 - 14h36
justicepointzero a écrit :

tiens un qui a une vie intéressante mort de rire !!! smiley

c'est marrant que vous trouviez quand même 2 minutes pour venir commenter ici !! smiley

 

Oui si mediapart n'a que ça comme dossiers compromettant le journalisme d'investigation à un bel avenir... la révolution prônée par Plenel et Mélenchon n'est pas prête d'arriver 

Portrait de justicepointzero
5/mai/2019 - 14h21
NICROB a écrit :

Vous n’en avez pas marre de commenter tout et n’importe quoi ? Vous n’avez pas de vie intéressante ? Si Mediapart n’a que ça à sortir, c’est qu’il n’ont rien d’intéressant à se mettre sous la dent

tiens un qui a une vie intéressante mort de rire !!! smiley

c'est marrant que vous trouviez quand même 2 minutes pour venir commenter ici !! smiley

 

Portrait de hummerH2
5/mai/2019 - 13h55

Macron a t'il déclaré :" Qu'ils viennent le chercher !!!"  ?? smiley

Portrait de NICROB
5/mai/2019 - 13h52 - depuis l'application mobile

Vous n’en avez pas marre de commenter tout et n’importe quoi ? Vous n’avez pas de vie intéressante ? Si Mediapart n’a que ça à sortir, c’est qu’il n’ont rien d’intéressant à se mettre sous la dent

Portrait de cerise1170
5/mai/2019 - 12h43

Hou là là quel grand journalisme d'investigation. Mediapart qui s'érige en juge suprême et qui nous sort des enquêtes et des révélations de caniveau