30/04/2019 14:01

Le New York Times, même après avoir exprimé des excuses, doit rendre des comptes après la publication d'un dessin antisémite, selon Israël

Le quotidien américain New York Times, même après avoir exprimé des excuses, doit rendre des comptes après la publication d'un dessin antisémite, a estimé l'ambassadeur israélien à l'ONU, Danny Danon, sans dire s'il pensait à des poursuites judiciaires. "Ce n'est pas à moi d'accepter ou non les excuses, mais lorsqu'une erreur est commise, quelqu'un doit être tenu pour responsable", a indiqué à des médias le diplomate, jugeant que de telles images pouvaient inciter à la violence contre les juifs. Le dessin, publié jeudi dans l'édition internationale, montre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu en chien-guide portant un collier avec une étoile de David et menant un Donald Trump aveugle et coiffé d'une kippa.

Le quotidien américain a présenté ce weekend ses excuses, reconnaissant une image "offensante" comprenant des "clichés antisémites" et un dysfonctionnement dans son processus éditorial. Il a promis "des changements profonds". "Tous ceux qui font de l'antisémitisme doivent être punis, qu'ils soient à l'ONU, qu'il s'agisse de responsables politiques, d'éditeurs, d'experts politiques ou de professeurs", a ajouté Danny Danon, qui a aussi dénoncé l'attaque commise ce weekend contre une synagogue californienne. A l'initiative de l'Allemagne, présidente en exercice du Conseil de sécurité de l'ONU en avril, une minute de silence a été observée, au début d'une réunion sur le Proche-Orient, à la mémoire des victimes de cette synagogue (un mort) et d'une attaque dimanche dans une église protestante au Burkina Faso (cinq morts).

Ailleurs sur le web

Vos réactions