18/04 13:04

Radio: Voici la motion de défiance contre la direction d'Europe 1 qui a été adoptée ce matin avec plus de 88% des suffrages

Ce matin, Médiamétrie a dévoilé les audiences radios pour la vague janvier/mars 2019. Alors que France Inter est devenue la première radio de France devant RTL, Europe 1 a continué de s’effondrer.

Europe 1, dont l'audience atteignait 9% il y a sept ans, voit son score tomber à un nouveau plus bas (5,9 %). De quoi alimenter les inquiétudes des salariés face aux changements de cap successifs qui se sont soldés par des échecs, et alimenter les spéculations sur un éventuel nouveau remaniement dans sa grille comme à sa tête.

Ce midi, les salariés d'Europe 1 ont voté une motion de défiance contre la direction de la station du groupe Lagardère. Jeanmarcmorandini.com vous propose de découvrir le texte.

.

Voici la motion de défiance adoptée par les salariés

.

Europe 1 sous la barre des 6 points d’audience avec  plus d’1 million et demi  d’auditeurs perdus depuis 5 ans ! Les salariés de la station n’acceptent pas cette descente aux enfers qu’ils attribuent à l’absence criante de stratégie du propriétaire d’Europe1, le groupe Lagardère, depuis de trop longues années. Comment interpréter autrement la valse des directions (trois directions en trois ans !), les bouleversements de grilles qui en ont découlé, l’arrivée chaque année de recrues extérieures, payées à des salaires à faire pâlir et qui s’en vont ailleurs l’année suivante, quand ce n’est pas au bout de seulement quelques mois, en prenant au passage de grosses indemnités ?  

Les salariés d’Europe1 qui fabriquent la radio chaque jour, qui s’activent à longueur d’année pour enrichir l’offre de la station sur tous les supports, qui ne ménagent ni leur temps ni leur énergie pour faire vivre les grands événements (dernier exemple en date : l’incendie de Notre Dame de Paris)…

Les salariés d’Europe1 disent stop !

Ils disent stop à la persistance d’importantes poches de précarité là où, en droit, le seul contrat possible est le CDI car les salariés concernés sont affectés à l’activité pérenne de l’entreprise. C’est le cas des journalistes pigistes du site Europe1.fr qui se sont mis en grève, le 9 avril dernier pour être reconnus comme journalistes en poste. C’est le cas aussi de journalistes de la rédaction radio (pigistes eux aussi) et de nombreux programmateurs et assistants d’émissions indûment employés en CDD d’usage alors qu’ils travaillent sur des tranches pérennes de l’antenne depuis parfois 8 ou 10 ans.

Ils disent stop à l’absence de visibilité sur la stratégie numérique d’Europe1. A ce stade, les seules informations données par la direction font état d’une réduction prochaine du nombre de piges (et donc de postes) affectés au traitement de l’information sur le site et à la reprise de séquences de l’antenne. Ce n’est pas seulement le sort de la rédaction numérique qui est dans la balance… c’est aussi la vitrine donnée sur le web au travail de l’ensemble des équipes d’Europe1 (information et programmes). Tout le monde est concerné.

Ils disent stop au « deux poids – deux mesures » à l’œuvre dans l’entreprise depuis longtemps avec un serrage de vis salarial pour le plus grand nombre tandis que l’on découvre que les salaires les plus élevés bénéficient de généreuses augmentations.

Ils disent stop au management insuffisamment respectueux des personnes : changements d’organisation imposés sans dialogue, refus de prendre en compte l’expertise des salariés, décisions guidées par le copinage…

Autant de griefs qui, ajoutés à l’absence de stratégie dénoncée ci-dessus, plombent les chances de redressement de l’audience d’Europe1.

Pour ces multiples raisons,  réunis en Assemblée générale, les salariés d’Europe1 expriment leur défiance à l’égard de leur président, Arnaud Lagardère, qu’ils jugent responsable au premier chef de la situation dans laquelle se trouve l’entreprise aujourd’hui.

Motion votée par 86 personnes, soit 88,6% des votants. 7 se sont exprimées contre et 4 se sont abstenues.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de EsQuiSSe
18/avril/2019 - 15h52

C Q F D

Portrait de jackpot
18/avril/2019 - 14h23
minou75 a écrit :
Eh oui Arnaud...Faut savoir gérer un héritage...Sinon on laisse ça aux spécialistes et on va bronzer sous les Tropiques avec le pognon de Papa !!!

On est d'accord

Portrait de jackpot
18/avril/2019 - 13h45

Lagardère Bolloré memê combat

Il s'offrent des joujoux qu'ils s'amusent à casser

Bolloré a tué Canal Lagardère fait la même chose avec Europe1