11/04/2019 07:39

Jean-Marie Le Pen va être jugé aujourd'hui pour détention illégale de plusieurs armes découvertes en janvier 2015 à son domicile : "Une affaire de cornecul !"

Et voilà une nouvelle affaire en justice qui met en scène Jean-Marie Le Pen. Il comparaîtra en effet aujourd'hui devant le tribunal correctionnel de Nanterre pour détention de plusieurs armes, qui avaient été découvertes en janvier 2015, lors de l'incendie de sa propriété de Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine, révèle le journal Le Parisien .

L'affaire avait été renvoyée une première fois pour raisons médicales. Un lanceur de balle de défense, deux pistolets semi-automatiques, un fusil à pompe, un revolver américain et des munitions avaient été retrouvés à son domicile par des sapeurs-pompiers qui intervenaient à la suite de l'incendie. "Une affaire de cornecul", pour son avocat Après un signalement des pompiers au parquet de Nanterre, deux enquêtes préliminaires avaient été ouvertes: une par celui de Nanterre, une autre par le Parquet national financier.

"C’est une affaire de cornecul. Dans les caves de banlieues, il y a des arsenaux bien plus conséquents", a réagi l’avocat du fondateur du FN Me Frédéric Joachim. "En vertu de quel pouvoir les pompiers vont-ils remettre cela à la police ?". L'avocat conteste le bien-fondé des poursuites à l'encontre de son client, rapporte le journal.

Pour lui, le fusil à pompe qui a été retrouvé "au fond d'un dressing" est un fusil de chasse qui aurait appartenu au premier mari de son épouse Jany Le Pen, à qui la maison appartient. Le pistolet a lui été retrouvé au fond d'un coffre-fort de la demeure, sans munition. Une preuve, assure Me Frédéric Joachim, que Jean-Marie Le Pen n'avait pas l'intention d'en faire usage. Quant au calibre court américain, l'avocat évoque "une arme de dame", "offerte il y a longtemps par un ami".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jeanloy800
12/avril/2019 - 08h38

Je suis très surpris j'ignoré que Monsieur Le pen habitait dans le 93.

Portrait de maryni
11/avril/2019 - 13h35

Et benalla, dont les armes se trouvaient dans le coffre fort déménagé en quatimini, il sera jugé pour ça ?

Portrait de swatss
11/avril/2019 - 12h56

Expldrrr le  ligne de défense de cet avocat pathétique... Mr le juge mon client ne peut pas être coupable , son voisin a violé aussi une femme ...

Vous me direz ils font une bon duo de comique ces deux là... smiley

Portrait de lucieat
11/avril/2019 - 08h44

Facile d'attraper un vieillard et de de le juger, mais les milliers d'armes qui traînent dans les cités et ailleurs, là, personne ne va les chercher, il faudrait peut être rééquilibrer les choses

Portrait de alekine1
11/avril/2019 - 08h28 - depuis l'application mobile

ça y est, ils vont pouvoir lui mettre 10ans ferme. Ça fait 40 ans qu'ils essaient.

Portrait de Riquet
11/avril/2019 - 07h54

Cornecul