20/02 11:00

Morandini Zap: Les anciens Présidents de la République doivent-ils garder leurs privilèges ? La question fait débat ! - VIDEO

Hier soir dans le 20h de France 2, cette question qui revient au cours du Grand débat : Les anciens Présidents doivent-ils garder leurs avantages?
Salaire, logement, protection, équipe... Beaucoup de citoyens considèrent cela comme des privilèges, mais quelle est la part du budget de l'Etat consacrée aux anciens présidents?  

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
21/février/2019 - 08h25

Je pense que tout mandat électoral: président, député, sénateur devrait être considéré comme un CDD, à l'issue, ils touchent des indemnités de chômage de 2 ans jusqu'à ce qu'ils trouvent un autre boulot et que leurs rémunérations entrent dans le régime de retraite général? ils avaient une autre occupation avant d'être élu, donc, qu'ils y retournent,. Il n'y a qu'en France qu'on voit ça.Je ne vois pas pourquoi ils auraient droit à des bureaux, des secrétaires, des voitures de fonctions et une garde. Quand je pense qu'en Angleterre ou en Allemagne les premiers ministres payent même le loyer de leur logement de fonction !

Portrait de onebob
20/février/2019 - 19h09

on va leur demander de faire des tig comme les chomeurs...une honte ils coutent trop chers !!!

Portrait de BILOU T
20/février/2019 - 18h52

déjà que Macron leur a piqué 1,86% de CSG sur leur retraite on ne va quand même pas recommencer !

Portrait de GIGI
20/février/2019 - 17h04
Trumpette a écrit :

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il manque du personnel mais je voudrais vous rappeler ce chiffre dévoilé en 2016 et qui a augmenté depuis (je le sais de source sûre) : il y a en permanence 10% de personnes en arrêt maladie dans la fonction hospitalière.

Sachez que un fonctionnaire coûte en moyenne 45000€ par an et que vous le payez pendant 73 ans.

Alors supprimer des dépenses, 100%d'accord, mais si c'est pour en créer d'autres sans arranger les choses ce n'est pas la peine. Ça c'est ce que l'on fait depuis 50 ans

 

 

 

 

Le manque constant de personnel est sans doute la cause des arrets maladie.Il faut laisser ses repos, changer ses horaires au pied levé,aller remplacer dans des services que l'on ne connait pas  etc. Bien sur qu'il ne faut pas créer des dépenses supplémentaires,mais la répartition des richesses est bien injuste. Ces vieux messieurs ont-ils besoin de tout cet argent, de bureaux,de gardes du corps de véhicules,de logements etc. Oui je suis une infirmière épuisée qui vient de prendre sa retraite et qui est douloureuse de la tete aux pieds.

Portrait de Jse
20/février/2019 - 16h11

Ils ont trop de privilèges  c'est abusé !!!! 

C'est Giscard qui  coûte le plus cher aux contribuables 3,9 millions d'euros par an 

Chirac 2,4 millions d'euros par an 

Sarkosy 3,9 millions par an

+ Hollande 

Appartement de luxe, meublé , toutes charges comprises voiture ,essence , chauffeur , vigiles

,collaborateurs etc ....

 

Portrait de Trumpette
20/février/2019 - 14h45
GIGI a écrit :

Avec l'argent économisé si on supprimait les privilèges on pourrait embaucher des infirmières...

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il manque du personnel mais je voudrais vous rappeler ce chiffre dévoilé en 2016 et qui a augmenté depuis (je le sais de source sûre) : il y a en permanence 10% de personnes en arrêt maladie dans la fonction hospitalière.

Sachez que un fonctionnaire coûte en moyenne 45000€ par an et que vous le payez pendant 73 ans.

Alors supprimer des dépenses, 100%d'accord, mais si c'est pour en créer d'autres sans arranger les choses ce n'est pas la peine. Ça c'est ce que l'on fait depuis 50 ans

 

 

 

 

Portrait de GIGI
20/février/2019 - 14h15

Avec l'argent économisé si on supprimait les privilèges on pourrait embaucher des infirmières...

Portrait de Rico Trompette³
20/février/2019 - 13h37

Aux chiottes les anciens présidents...AUX CHIOTTES ♫allez les jaunes ...allez les jaunes et noirs ♪

Portrait de Seaskua...
20/février/2019 - 11h50

Les anciens Présidents doivent bénéficier de mesures particulières, n'en déplaise aux jaloux décérébrés. Un ancien Président n'est pas un ancien cuisinier de brasserie. Il y a donc des impératifs incontournables. Ceci posé, il est évident que les mesures particulières doivent s'adapter au fur et à mesure que l'éloignement de la date de la sortie du mandat présidentiel.

Quelques exemples : Il est farfelu que VGE dispose des mêmes mesures (Il est parti en 1981) que François Hollande (Il est parti il y a 2 ans). Il est farfelu que le contribuable finance un bureau, un secrétariat et d'autres mesures logistiques alors qu'un ancien Président de la République dispose d'une allocation personnelle. Il est farfelu qu'un ancien Président soit membre de droit du conseil constitutionnel. Il est farfelu que le conjoint d'un ancien Président bénéficie de mesures de soutiens. Il est farfelu que les héritiers d'un ancien Président bénéficient de la moitié de l'allocation personnelle. (Ce n'est pas une retraite que cette allocation). Il est également farfelu que les services de sécurité soient mis à contribution pour assurer la protection des anciens présidents sans tenir compte de la date de fin de mandat. (Il existe une sécurité privée en France et elle peut être utilisée par les anciens présidents à leurs frais)

Portrait de gyette
20/février/2019 - 11h48

NON !

Portrait de colin33
20/février/2019 - 11h47 - depuis l'application mobile

Bien sur que non, quand nous partons à la retraite nos ressources sont revue à la baisse ainsi que certains avantages liés à certaines fonction qui eux disparaissent, mais cela relève d'un doux rêve !!!!

Portrait de Ledoc
20/février/2019 - 11h25

enfin Il serait temps que tout cela cesse .

Portrait de Trumpette
20/février/2019 - 11h20

Je conseille d'aller sur le site de RMC voir les 30 propositions des auditeurs. C'est très instructif.

Ça parle entre autres de ça mais surtout on s'aperçoit que les français sont demandeurs d'exemplarité surtout.

Ce qui est encore plus étonnant ce sont les résultats des votes. Très, très éparpillés. Comme les français en somme.

 

Les plus vus