18/01 08:28

Prud'hommes : L'ancien directeur d'Europe 1, Fabien Namias, demande 413.000 euros à la radio, contestant son éviction "humiliante" et tape fort contre l'actuelle direction

Le site internet de l'Express raconte en détail ce matin, l'audience aux Prud'hommes qui s'est tenu hier et qui oppose l'ancien directeur de l'information d'Europe 1, Fabien Namias à son ancien employeur. (A noter qu'aujourd'hui Fabien Namias est employé par le Groupe TF1 et s'occupe de la chaîne d'information LCI).

L'express explique donc que Fabien Namias réclame une indemnité de licenciement sans cause réelle et sérieuse de 310.000 euros, 50.000 euros pour exécution déloyale du contrat de travail, 50.000 euros pour préjudice moral et 3.000 euros d'article 700.

Son avocat a expliqué comment, alors que c'était à priori son rôle, il a découvert que des changements étaient mis en place dans la grille d'Europe 1 sans qu'il en soit informé:

"En mai 2017, il entend qu'on va embaucher Patrick Cohen pour la rentrée de septembre, qui vient de France Inter. Il apprend que Natacha Polony ne sera pas renouvelée, mais que Raphaël Enthoven et Daniel Cohn-Bendit, si. Il n'est pas informé des changements de la matinale 2017-2018 qui commence en septembre. (...) Le licenciement s'est fait dans des conditions particulièrement humiliantes."

De son côté l'avocat d'Europe 1 a des propos très durs contre l'ancien patron de l'info de la station:

"On constate une insuffisance professionnelle. On a des audiences en baisse qui se répercutent sur le chiffre d'affaires et les résultats. Les chiffres ont chuté entre 2016 et 2017 et ils sont de la responsabilité de Fabien Namias.

Remonter l'audience, cela fait partie des objectifs qui lui sont fixés, il ne les atteint pas, l'insuffisance de résultats est caractérisée. Et c'est une insuffisance professionnelle. Quand on est cadre dirigeant à 25.861 euros par mois, on a une obligation de résultat."

L'avocat de Fabien Namias riposte: 

"Fabien Namias est parti en juillet 2017, remplacé par Patrick Cohen et l'audience s'est effondrée. Cohen est parti, remplacé par Nikos Aliagas et ça s'effondre aussi, disent les chiffres : aujourd'hui, il y a 145.000 personnes de moins qu'en septembre 2018. Il n'y a qu'une seule constante : le DG et le président. Ils doivent se démettre, ils sont responsables. (...) De son côté, pour ne pas quitter ce métier, Fabien Namias a repris un CDD (à LCI) le 14 août 2017 jusqu'au 15 juin 2018, de 8.500 euros par mois. Il perd 18.000 euros par mois alors qu'il a été licencié sans cause réelle et sérieuse.  "

Verdict fin février

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de MICMAH458
19/janvier/2019 - 19h28

C'est humiliant de se faire éjecter d'un poste, pour lequel on n'a pas été assez bon ?

Portrait de Rogers 33
18/janvier/2019 - 21h29

A 8.500€ par mois ! Lui aussi comme Griveaux va rester un pauvre locataire ! 

Portrait de Locked-in syndrome
18/janvier/2019 - 15h11

J'adore l'argument de l'avocat: ses successeurs ont été aussi mauvais que Namias, du coup à posteriori Namias n'était pas si mauvais.

Portrait de seb2746
18/janvier/2019 - 14h35
Jacques J. a écrit :

Le pauvre, plus que 8 500 euros par mois :((  Obligé maintenant de manger au restau du cœur et dormir dehors :((

Je propose une cagnotte pour le sauver de la rue smiley

Portrait de Jacques J.
18/janvier/2019 - 09h49

Le pauvre, plus que 8 500 euros par mois smiley  Obligé maintenant de manger au restau du cœur et dormir dehors smiley

Portrait de jarod.26
18/janvier/2019 - 09h27
ha parcequ' il y encore des sous sous à E1 !!! smileysmiley