20/12 14:28

L'aéroport de Gatwick à Londres paralysé depuis ce matin après avoir été survolé par des drones

L'aéroport international de Gatwick, deuxième plus important du Royaume-Uni, était totalement à l'arrêt aujourd'hui après avoir été survolé par des drones, un "acte délibéré" qui risque d'affecter les quelque 110.000 passagers devant y transiter jeudi à quelques jours de Noël.

Sur place, des queues de passagers en quête d'informations s'étendaient sur plusieurs centaines de mètres, a constaté un journaliste de l'AFP. D'autres se sont plaints d'être restés bloqués plusieurs heures dans leur avion.

"Tous les vols à destination et au départ sont actuellement suspendus, le temps pour nous d'enquêter sur des signalements de drones survolant notre aérodrome", a indiqué sur son site internet l'aéroport, deuxième plus important de Londres derrière Heathrow.

Gatwick Airport a été fermé mercredi à 21H03 GMT après que deux drones ont été vus en train de survoler le site. Il avait rouvert brièvement durant trois quarts d'heure dans la nuit avant de fermer à nouveau à 03H45 à la suite de nouveaux signalements d'un survol de drones près de l'aéroport, le dernier en date dans la matinée.

A 09H15 GMT, l'aéroport signalait sur son compte Twitter "une activité de drone en cours".

Selon la police du Sussex, comté au sud de Londres où se trouve l'aéroport, il s'agit d'un "acte délibéré visant à perturber l'aéroport" mais "il n'y a absolument aucune indication suggérant que cela soit lié au terrorisme".

Quelque 110.000 passagers devaient décoller de Gatwick ou y atterrir jeudi à bord des 760 vols prévus, selon un porte-parole de l'aéroport.

La fermeture a déjà affecté quelque 10.000 passagers mercredi soir, a indiqué le directeur opérationnel de l'aéroport, Chris Woodroofe, sur BBC Radio 4, évoquant un acte "irresponsable".

Parmi eux figuraient 6.000 personnes devant atterrir à Gatwick mais détournées vers d'autres aéroports, 2.000 n'ayant pas pu décoller de leur aéroport d'origine et 2.000 autres qui n'ont pu décoller de l'aéroport de Gatwick.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lucieat
21/décembre/2018 - 10h31

Je ne comprends pas pourquoi les sites "à risques" ne sont pas équipés de simples fusils de chasse ou plus gros calibre ,pour descendre à vue tout drone qui s'approche ,systématiquement