03/12/2018 10:46

Le géant mondial de l'hôtellerie Marriott annonce le piratage d'une base de données pouvant contenir les informations d'environ 500 millions de clients

Le géant mondial de l'hôtellerie Marriott a annoncé le piratage d'une base de données pouvant contenir les informations d'environ 500 millions de clients, précisant qu'une enquête interne avait révélé des "accès non autorisés" depuis 2014.

Le groupe américain, dont le siège est à Bethesda (Maryland), a indiqué dans un communiqué avoir reçu un signalement interne le 8 septembre 2018 concernant une tentative d'accès à un vaste fichier de réservations aux Etats-Unis. Son enquête a révélé qu'un "tiers non autorisé" avait "copié et crypté des informations, et avait entrepris des opérations pour les retirer".

"Nous regrettons profondément cet incident. Depuis le début, nous avons agi rapidement pour limiter cet incident et mener une enquête approfondie avec l'assistance d'experts en sécurité de premier plan", a indiqué Arne Sorenson, patron de Marriott, cité dans le communiqué. "Nous faisons tout notre possible pour soutenir nos clients".

"Nous allouons toutes les ressources nécessaires pour éliminer les systèmes Starwood et accélérer le renforcement en cours de la sécurité de notre réseau", a-t-il souligné.

Le groupe Marriott, qui a fusionné en 2016 avec l'Américain Starwood, devenant alors le premier groupe hôtelier mondial, dit ne pas avoir fini d'identifier les informations ayant été dupliquées. Elles peuvent concerner des réservations effectuées jusqu'au 10 septembre 2018 inclus.

Les forces de l'ordre ont ouvert une enquête avec laquelle Marriott coopère, et les autorités de régulation ont été prévenues.

La procureure de New York Barbara Underwood a notamment fait savoir sur Twitter que ses services se penchaient sur cette intrusion. "Les New-Yorkais méritent de savoir que leurs données personnelles seront protégées", a-t-elle relevé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions