30/11 16:55

Gilets Jaunes: Regardez la violente interpellation par la police d'un journaliste du site Brut en direct sur Internet alors qu'il couvrait une manifestation à Bruxelles - VIDEO

Aujourd'hui, environ 300 "gilets jaunes" ont manifesté à Bruxelles, le premier rassemblement organisé dans la capitale belge par le mouvement de protestation. Des incidents ont eu lieu avec notamment l'incendie de deux véhicules de police. 

Pour couvrir l'événement, le média Brut avait envoyé l'un de ses journalistes, Rémy Buisine, qui a fait vivre la manifestation en vidéo via son compte Twitter. Mais, lors de son direct, il a été arrêté par les policiers.

"Vous arrêtez !", lui a alors lancé un policier avant de lui demander sa carte d'identité. Quelques instants plus tard, le journaliste a été emporté par les forces de l'ordre. "Attendez, je suis journaliste. Je vais bouger. Mais laissez-moi. Laissez-moi récupérer mon matériel. Mais lâchez-moi... Vous n'avez pas le droit de me tenir comme ça", a-t-il lâché, énervé.

Cet après-midi, sur Twitter, Rémy Buisine a tenu à rassurer les internautes. "Libre à l’instant, après 30 minutes les poignets liés après une interpellation violente alors que je couvrais en direct la manifestation des #GiletsJaunes pour @brutofficiel à Bruxelles", a-t-il déclaré sur le réseau social. Et d'ajouter : "Tout va bien. Je suis en bonne santé. Un grand merci pour vos messages. Je rentre à Paris".

De son côté, son employeur, le site Brut, a tenu à indiquer qu'il "est désormais libre et a récupéré sa carte de presse et son matériel".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
1/décembre/2018 - 09h14

Travaillant pour le site " BRUT".....Allez espérer de la douceur ?......smiley

Portrait de FLT
30/novembre/2018 - 21h41
Citoyen86 a écrit :
On aimerait savoir ce que les policiers lui ont dit avant ça. J'ai lu qu'il avait sa part de responsabilités.

Vous avez lu "où" ? Quelles sont vos sources ? 

Portrait de makila
30/novembre/2018 - 18h37

J'espère que les journalistes vont s'indigner autant que quand ce sont des gilets jaunes qui les malmènent !

Les plus vus