04/11/2018 16:53

Référendum - Emmanuel Macron: "La Nouvelle Calédonie reste Française.Ce jour était le rendez-vous que les Calédoniens et l'Etat s'étaient donné pour surmonter les divisions."

À la question «Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante?», les 175.000 personnes inscrites sur la liste électorale spéciale pour la consultation devaient répondre par «oui» ou «non». Le «non» est sorti vainqueur du scrutin avec près de 57% des voix.

«Les électeurs se sont exprimés aujourd'hui majoritairement pour que la Nouvelle-Calédonie reste française. Je veux dire la fierté pour le chef de l'État que la majorité des Calédoniens aient choisi la France», a déclaré Emmanuel Macron, qui a appelé les Néo-Calédoniens à se tourner vers l'avenir. «Vive la Nouvelle-Calédonie, vive la République, vive la France» a conclu le chef de l'Etat au terme d'une brève intervention dimanche à 13h.

Les craintes d'une faible mobilisation pour ce scrutin attendu depuis trente ans ont vite été balayées: les Néo-Calédoniens sont venus en masse pour faire entendre leur voix. À une heure de la fermeture des 284 bureaux de vote (17h heure de Nouméa, 7h heure de Paris), 73,68% des votants s'étaient déplacés. Plus tard dans la soirée, le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé un chiffre définitif: 80,63% des participation

Le résultat final s'établit à 43,6% des voix pour le «oui» et 56,4% des voix pour le «non».

Tout au long de la soirée, le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a annoncé sur Twitter les résultats du vote dans les différentes communes de l'archipel.

******

13h43: Sans surprise, le "non" l’a emporté. Les citoyens de Nouvelle-Calédonie se sont majoritairement prononcés dimanche pour le maintien de l’archipel du Pacifique au sein de la République Française.

Sur les quelques 174.000 électeurs appelés à répondre à la question : "Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?", ils sont 56,8% à avoir répondu "non" selon les résultats définitifs, contre seulement 43,6% pour le "oui".

13h00: Le chef de l'Etat prend la parole:

"Ce jour était le rendez-vous que les Calédoniens et l'Etat s'étaient donné pour surmonter les divisions. Les votants "se sont exprimés majoritairement aujourd'hui pour que la Nouvelle-Calédonie reste française". Ce choix de rester Français est une fierté pour nous tous. Il faut construire la Nouvelle Calédonie forte de son histoire et de son passé.

Les électeurs ont pu choisir souverainement en connaissance de cause la relation entre la Nouvelle-Calédonie et la France. Ils se sont exprimés majoritairement pour que la Nouvelle-Calédonie reste française. Le gouvernement va proposer aux forces politiques de Nouvelle-Calédonie de se réunir dans les prochaines semaines.

Vive la Nouvelle Calédonie. Vive la République. Vive la France."

12h53: À la mi-journée (heure de Paris), selon La Première Nouvelle-Calédonie, 95% des bulletins de vote ont été dépouillés. Le «non» est en tête avec 56,8% des voix. Un peu plus tôt dans la matinée, le haut-commissariat avait annoncé que selon des résultats partiels portant sur 128.618 bulletins dépouillés, le «non» à l'indépendance l'emportait avec 59,68% des voix contre 40,32% pour le «oui».

11h47: Les  deux tiers des bulletins de vote ont été dépouillés, le "non" à l'indépendance de la Nouvelle-Calédonie est en tête avec 59,5% des voix.

11h10: De source policière, on apprend que des caillassages sur des véhicules sont en cours dans plusieurs quartiers de Nouméa : Rivière salée, Kaméré , Magenta, Montravel.

5 voitures sont en feu sur le parking du concessionnaire Toyota à Montravel.

11h08: Sur la moitié des bureaux de votes dépouillés à cette heure le "non" à l'indépendance est à 63%

10h23: De nouveaux résultats sont connus:

A Moindou, 55,5% des personnes contre l'indépendance

A Belep, le "oui" l'emporte à 94,5%.

A Sarraméa, 72,9% des électeurs ont dit "oui" à l'indépendance. 

A La Foa, 70% des personnes se sont prononcées contre l'indépendance.

A Bourail, les habitants ont voté à 69,1% "non".

A Kouaoua, le "oui" est devant à 73,5%.

A Farino, le "non" l'emporte à 90,8%.

10h09: Des premiers résultats sont rapportés par NC La 1ère.

D'après nos confrères, la commune de Farino a voté massivement contre l'indépendance (90,8%), alors qu'à Kouaoua, ils sont 73,5% a avoir voté pour.

À Bourail, le "non" l'emporte avec près de 70% des suffrages.

09h41: Près de 175 000 électeurs sur les 270 000 habitants de la Nouvelle-Calédonie, territoire stratégique situé à 18 000 kilomètres de Paris, sont appelés dimanche 4 novembre à répondre à cette question cruciale pour leur avenir:

"Souhaitez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ?"

Le vote est d'ores et déjà marqué par une forte participation, marquant l'intérêt de la population pour ce référendum historique.

A 17 heures locales (7 heures à Paris), le taux de participation au scrutin s'établissait à 73,68%, selon Nouvelle-Calédonie 1ère. Les électeurs se rendent dans les 284 bureaux de vote entre amis, en famille, et klaxonnent parfois à la sortie des urnes.

08h11: Les habitants de Nouvelle-Calédonie sont appelés aux urnes dimanche 4 novembre pour trancher sur la question de l'indépendance. Le taux de participation des jeunes sera particulièrement scruté.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de carino
4/novembre/2018 - 13h23

le peuple est très conservateur !!!!! 

Portrait de swatss
4/novembre/2018 - 13h18
pijl a écrit :

Et maintenant, comme toujours, il se met en mode Calimero...... Ce n'est même plus risible.

En aucun cas je fait mon Caliméro , bien au contraire je suis ravi de voir une telle coalition....Tant que vous pensez qu'a plusieurs on est fort et que ce vous dites est la vérité votre vérité , moi ça me conforte.... 

Portrait de Lemat
4/novembre/2018 - 13h12

Il y a 30 ans le oui aurait gagné haut la main. Mais beaucoup de choses ont changé. La France, même si elle n'a plus le lustre d'antan sera toujours plus forte qu'un pays de 160000 habitants. Surtout qu'ils ont tout de même la territorialité, ils se gèrent.

Portrait de swatss
4/novembre/2018 - 12h44
Et bien-sûr tel un chevalier blanc venant au secoure la divine demoiselle , je me vois répondre par les mêmes , d'être idiot , inculte etc....Au moins ça a le mérite d'être clair , au vue des intervenants prônant le même discourt idéologique, ça me conforte dans mes idées....
Portrait de swatss
4/novembre/2018 - 12h35
pijl a écrit :

Ils y ont droit pour le moment non ? Je dis qu'ils vont s'accrocher à l'état providence. Sinon ..... Plus rien pour eux. Point final.

Quant à mes aides .... TOUT FAUX mon pauvre. Je bosse, bosse et bosse. Ne te déplaise.

Ah bon , depuis quand le Français ne profite pas des aides , prime à l'emploi , déduction d'impôt , caf , sécurité social, prime achat véhicule , vélo électrique etc....Mais non bien-sur ça ne compte pas ça , vous êtes blanc Français et eux noirs territoire outre mer....

Portrait de nina83
4/novembre/2018 - 12h32

C'était bien la peine de faire un référendum..... ça me fait penser au Québec face au Canada....

Portrait de swatss
4/novembre/2018 - 12h09
pijl a écrit :

Tu parles ! Ils n'en voudront pas de l'indépendance. Ils aiment trop les aides sociales de la France

Et ?

Les mêmes aides que vous bénéficiez ?

Ah suis-je bêtes ils n'y ont pas droit par leur couleur de peau , c'est ça la réalité chez l'électeur de droite à droite de la droite....

Portrait de Lemat
4/novembre/2018 - 11h03
Ka a écrit :

C'était quelle île déjà qui avait voté son indépendance il a quelques années, et tout de suite après des milliers d'habitants ont fui pour aller sur celle d'à côté qui elle, était restée française ?

Ce n'est pas une ile mais un archipel, les Comores. Et l'ile dont vous parlez est Mayotte qui est devenu un département il y a peu. Une ile qui veut rester française malgré que les Comores veulent la récupérer.

Portrait de Ka
4/novembre/2018 - 10h44

C'était quelle île déjà qui avait voté son indépendance il a quelques années, et tout de suite après des milliers d'habitants ont fui pour aller sur celle d'à côté qui elle, était restée française ?

Portrait de Micheldu17.02
4/novembre/2018 - 10h27

Le bon vieux bon sens : " C' est à la fin de la foire que l' on compte les bouses".

Portrait de Nono75
4/novembre/2018 - 10h23

Article premier de la Constitution.

« La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.[...] »

Ici la Nouvelle Calédonie vote et va décider pour elle-même.

Quant à s'en foutre un peu tu ne dois pas savoir que grâce à ses territoires ultra marins la France est le second pays au monde en terme de surface maritime pouvant être exploitée.