24/10/2018 20:49

Colis piégés aux USA: Des paquets envoyés chez Obama, les Clinton, la chaîne CNN et plusieurs personnalités politiques à New York - Le Maire de NY évoque "un acte de terreur"

 La Maison Blanche a dénoncé des "actes terrifiants" et "ignobles", dont "les responsables devront répondre devant la justice". La "violence politique n'a pas sa place aux Etats-Unis", a de son côté affirmé M. Trump.

L'alarme a été donnée dans la matinée lorsque le service fédéral chargé de la protection des anciens présidents et de leur famille a annoncé avoir intercepté deux colis contenant "des engins explosifs potentiels" destinés à l'ex-secrétaire d'Etat démocrate Hillary Clinton et à l'ex-président démocrate Barack Obama. Le paquet destiné à Mme Clinton, rivale démocrate malheureuse face à Donald Trump à la présidentielle de 2016, a été intercepté mardi soir, celui destiné à l'ex-président démocrate Barack Obama mercredi matin, a indiqué le Secret Service.

Aucun des colis n'a atteint ses destinataires, dont la vie n'a pas été en danger, a-t-il précisé. Peu après, la chaîne d'informations en continu CNN, souvent prise pour cible par Donald Trump qui dénonce sa couverture selon lui pro-démocrate et hostile à sa présidence, annonçait évacuer ses bureaux new-yorkais, situés à Columbus Circle, au coeur de Manhattan, après la découverte d'un colis suspect.

Le chef de la police new-yorkaise a confirmé que les forces de l'ordre avaient bien retrouvé chez CNN "ce qui semble être un engin explosif", le colis contenant aussi une "poudre blanche" en cours d'analyse. La chaîne a indiqué que le paquet avait été adressé spécifiquement à John Brennan, ex-directeur de la CIA et commentateur s

ur CNN, qui s'est montré très critique envers l'administration Trump. Au point que le président américain a pris en août la décision inédite de lui retirer son habilitation de sécurité.

19h52: Un bureau de la sénatrice démocrate californienne Kamala Harris a été brièvement évacué, aujourd'hui, à San Diego après la découverte de "colis suspects". Les paquets, qui n'étaient pas adressés à la sénatrice d'après sa porte-parole, contenaient en fait des objets anodins, a précisé la police.

19h29: La chaîne CNN publie l'image d'un des bombes qui sont envoyées aux personnalités

19h15:  Un nouvel engin suspect a été adressé au bureau du gouverneur de l'Etat de New York

Le gouverneur démocrate de l'Etat de New York Andrew Cuomo a indiqué qu'un engin suspect avait aussi été envoyé à son bureau new-yorkais, après l'envoi d'une série de colis potentiellement explosifs à plusieurs personnalités démocrates et à la chaîne CNN.

"Un engin a été envoyé à mon bureau de New York", a déclaré le gouverneur lors d'une conférence de presse devant l'immeuble de CNN, où avait été reçu un engin explosif dans la matinée. "Je ne serais pas surpris si d'autres engins apparaissaient" ailleurs, a-t-il ajouté.

18h57: Le Maire de New York: "C'était un acte terroriste destiné à déstabiliser notre presse libre"

Le colis contenant un engin explosif et de la poudre blanche retrouvé mercredi chez CNN constituait "une volonté de terroriser", a déclaré le maire démocrate de New York, Bill de Blasio, évoquant une période "douloureuse" de l'histoire américaine.

"Nous traversons une période où les gens ressentent beaucoup de haine dans l'air", a déclaré le maire, flanqué du chef de la police new-yorkaise et du gouverneur démocrate de l'Etat de New York. "La période est très douloureuse, mais elle passera", a-t-il ajouté, en annonçant un déploiement renforcé de policiers dans la capitale financière américaine.

18h46: Le chef républicain du Sénat américain a dénoncé mercredi des "actes de terrorisme intérieur" après l'envoi de colis potentiellement explosifs à l'ex-président démocrate Barack Obama, l'ancienne secrétaire d'Etat et candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton ainsi qu'à la chaîne CNN. "Je m'élève avec tous les Américains pour condamner les tentatives d'actes de terrorisme intérieur survenues aujourd'hui", écrit Mitch McConnell dans un communiqué, en remerciant les forces de l'ordre et les services postaux qui "protègent nos dirigeants et personnalités publiques face à de tels actes inadmissibles".

18h15: Le point complet sur la situation

Colis potentiellement explosifs visant Hillary Clinton, Barack Obama et la chaîne CNN, à couteaux tirés avec l'administration Trump: à 13 jours des élections législatives américaines, la tension est montée d'un cran dans un climat politique plus que jamais polarisé.

Le service fédéral chargé de la protection des anciens présidents et de leur famille a indiqué mercredi avoir intercepté deux colis contenant "des engins explosifs potentiels" destinés à l'ex-secrétaire d'Etat démocrate Hillary Clinton et à l'ex-président démocrate Barack Obama, deux jours après qu'une bombe artisanale a été retrouvée chez le financier George Soros, autre démocrate notoire.

Le paquet destiné à Mme Clinton, rivale démocrate malheureuse face à Donald Trump à la présidentielle de 2016, a été intercepté lors d'une vérification de routine, a indiqué le Secret service dans un communiqué. Celui destiné à l'ex-président démocrate Barack Obama a été intercepté mercredi matin. Aucun des colis n'est parvenu à ses destinataires, dont la vie n'a pas été mise en danger, a précisé cette même source. Personne n'a encore revendiqué l'envoi de ces colis.

La Maison Blanche a rapidement dénoncé des actes "ignobles". "Ces actes terrifiants sont ignobles, leurs responsables devront répondre de leurs actes devant la justice", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole du président américain Donald Trump, soulignant que les forces de l'ordre prendraient toutes les mesures nécessaires pour protéger toute personne menacée par "ces lâches".

Peu après le communiqué du Secret service, la chaîne d'informations en continu CNN, souvent prise pour cible par Donald Trump pour sa couverture selon lui favorable aux démocrates et hostile à sa présidence, annonçait avoir évacué ses bureaux new-yorkais, situés à Columbus Circle, au coeur de Manhattan, suite à un colis suspect. La police new-yorkaise a envoyé une brigade de déminage sur place. Elle a précisé ensuite avoir retrouvé un tuyau de métal avec des fils électriques, sans parler directement d'engin explosif. Ces informations surviennent deux jours après qu'une bombe artisanale a été retrouvée dans la boîte aux lettres du domicile du financier George Soros, grand donateur démocrate devenu la cible des complotistes et nationalistes en Europe et aux Etats-Unis.

Le milliardaire d'origine hongroise, âgé de 88 ans, n'était pas chez lui lorsque le colis a été déposé, selon la police. La police fédérale (FBI) enquête sur cette affaire, mais personne n'a été arrêté à ce stade. Selon certains médias américains, les colis adressés à Hillary Clinton et à Barack Obama étaient similaires à celui retrouvé chez M. Soros.

CNN a indiqué de son côté que le paquet adressé à la chaîne était similaire à ceux envoyés aux Clinton et à M. Obama. Ces informations sur des colis suspects en série surviennent alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne pour les élections parlementaires du 6 novembre, à l'issue desquelles les démocrates espèrent reprendre le contrôle de la Chambre des représentants et du Sénat et paralyser la présidence de Donald Trump.

Après le débat ultra-polarisé sur la confirmation à la Cour suprême du juge conservateur Brett Kavanaugh, la campagne a été dominée ces derniers jours par les informations sur des milliers de migrants marchant depuis le Honduras vers la frontière mexico-américaine, que le président Trump s'est engagé à stopper et qu'il accuse d'être encouragés par les démocrates.

18h00: Après George Soros, Hillary Clinton, Barack Obama et CNN, c'est au tour d'une élue démocrate de Floride au Congrès de recevoir un colis suspect. Les locaux abritant les bureaux de Debbie Wasserman Schultz ont été évacués. La police est sur place.

17h23: Le siège de la chaîne CNN à New York, situé dans le bâtiment Time Warner au coeur de Manhattan, a été évacué après des informations faisant état d'un colis suspect, a indiqué la chaîne mercredi.

La police a confirmé avoir été appelée sur les lieux à la suite d'"informations sur un colis suspect". La brigade de déminage de la police new-yorkaise était sur place, selon des journalistes de la chaîne.
Ces informations surviennent juste après que les autorités fédérales américaines ont annoncé mercredi avoir intercepté des colis suspects destinés à Hillary Clinton et Barack Obama.
Les téléspectateurs de CNN, chaîne spécialisée dans l'actualité en continu, ont assisté en direct à l'interruption d'une émission animée par les journalistes Poppy Harlow et Jim Sciutto, quand a retenti la sonnerie d'alarme imposant l'évacuation des locaux (voir vidéo ci-dessus). La chaîne a ensuite basculé sa diffusion à son bureau de Washington.

16h40: La Maison Blanche a condamné mercredi les actes "ignobles" visant Barack Obama et Hillary Clinton, après l'interception de colis suspects, contenant potentiellement des engins explosifs, adressés à l'ancien président et à l'ancienne secrétaire d'Etat.

"Ces actes terrifiants sont ignobles, leurs responsables devront répondre de leurs actes devant la justice", a indiqué Sarah Sanders, porte-parole du président américain Donald Trump, soulignant que les forces de l'ordre prendraient toutes les mesures nécessaires pour protéger toute personne menacée par "ces lâches".

16h19: Le bureau new-yorkais de la police fédérale (FBI) a confirmé enquêter sur "un colis suspect retrouvé dans les environs de la résidence des Clinton", située à Chappaqua, à une cinquantaine de kilomètres au nord de New York, sans donner plus de détails. 
L'interception de ces colis survient alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne pour les élections parlementaires du 6 novembre.  Elle intervient également deux jours après qu'une bombe artisanale a été retrouvée à la résidence du financier George Soros, située à une quinzaine de kilomètres de chez les Clinton.

Le financier de 88 ans, donateur démocrate notoire devenu le bouc-émissaire des nationalistes et des complotistes en Europe et aux Etats-Unis, n'était pas dans sa maison de Bedford lorsque le paquet est arrivé. Le FBI enquête aussi sur cette affaire, mais personne n'a été arrêté pour l'instant.

15h55: Ce que l'on sait

Des colis suspects, contenant "potentiellement des engins explosifs", destinés à Hillary Clinton et Barack Obama, ont été interceptés par le service fédéral américain chargé de leur protection, a indiqué mercredi le Secret Service.

Le paquet destiné à Mme Clinton, ex-secrétaire d'Etat et rivale démocrate malheureuse face à Donald Trump à la présidentielle 2016, a été intercepté tard mardi soir, selon le communiqué du Secret Service.

Celui destiné à l'ex-président démocrate Barack Obama a été intercepté mercredi matin. Les deux ont été identifiés comme "des engins explosifs potentiels" et ne sont pas parvenus à leur destinataires, a-t-il précisé.

15h52: Voici le communiqué annonçant l'interception de "colis suspects" adressés à Hillary Clinton et à Barack Obama (Secret Service)

15h43: Un second colis suspect, adressé à Barack Obama, intercepté par les services secrets

15h35: L'explosif trouvé chez les Clinton est de même nature que celui trouvé au domicile de George Soros, milliardaire qui finance notamment, via sa fondation Open Society, les démocrates américains, lundi dernier

15h30: La police annonce ce mercredi qu'un dispositif explosif a été découvert dans un colis envoyé à Hillary et Bill Clinton. Le colis leur était adressé à leur maison de New York (Etats-Unis), comme le rapporte le New York Times.

CNN rapporte qu'un deuxième paquet a été adressé à l'ancien président Barack Obama, mais qu'il a été intercepté par les services secrets à Washington.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de swatss
24/octobre/2018 - 21h08
robert75xx a écrit :

MDR  , y a combien de guignols qui vont y croire aux conneries colis supects , juste pour manipuler les élections . c'est simplement réalisé par des anti trumps  et ce n'est pas fait pour tuer ou je ne sais quoi  , c est psychologique  , et ça marche

remarque on à déjà minou75   qui à plongé direct .... pathétique

 

 

Mais oui , tout-à-fait ce sont les anti Trump aussi qui poussent Trump a être aussi stupide.

Je me demande ou ce trouve le guignols parmi les anti Trump ou les pro Trump.... smiley

Portrait de John Deuf
24/octobre/2018 - 20h46

Chapeau bas 6ter!!!!! S'offrir comme guest Obama et Clinton pour leur émission "vous avez un colis" Respect!!!!!

Portrait de carino
24/octobre/2018 - 18h40

affaire monté en epingle pour influencer les legislatives .... 

Portrait de Quasis
24/octobre/2018 - 18h36
Gìzeh a écrit :

faut vraiment avoir du temps à perdre pour passer son temps sur google ou les chaines de TV étrangères cités, perso, je ne regarde plus que la ZDF allemande :tired:

Ca prend littéralement moins d'une minute ^^

Portrait de Quasis
24/octobre/2018 - 18h30
Anthonin68 a écrit :

si c'est un false flag, on le saura très vite, car de nos jours tout se sait! c'est vrai que j'ai un doute: hier et ce matins aucuns médias américains ou français n'ont parlés du "colis piégé" chez soros! il n'y a que maintenant qu'on le sait! strange!!!

France24, Le parisien, 20 minutes, Huffpost, le Figaro Le Guardian, Washington Post, Sputnik, la BBC, Fox News en ont parlé hier.Le NY Times en a parlé avant hier. Et je cite qu’une partie des articles apparaissant dans les 2 1eres pages de résultats google avec comme mot clé George Soros et en affichant seulement les articles datant de - d'une semaine.Ne pas avoir vu l'info =\= l'info n'a pas été diffusée.

Portrait de poblesec.1
24/octobre/2018 - 17h21
minou75 a écrit :
Trump a toujours la haine...Irrécupérable !!!

Quelle andouille !

Portrait de Foxus666
24/octobre/2018 - 17h17
geneve a écrit :

Vous avez des preuves ??????????????????????????

En effet, accuser sans preuve est très grave, j’alerte trump sur son twitter de cet article !

Portrait de Quasis
24/octobre/2018 - 16h58

Le bâtiment Time Warner a New York, où se trouvent, entre autre, une partie des studios de CNN, a été évacué suite a la découverte d'un engin explosif au niveau de leur service courrier, il y a moins d'une heure.Les opérations de déminages sont en cours.

Portrait de geneve
24/octobre/2018 - 16h51
minou75 a écrit :
Trump a toujours la haine...Irrécupérable !!!

Vous avez des preuves ??????????????????????????

Portrait de Foxus666
24/octobre/2018 - 16h29
minou75 a écrit :
Trump a toujours la haine...Irrécupérable !!!

quel rapport avec Trump ? Ca serait lui l'expéditeur selon vous ?