09/08/2018 11:31

Bouches-du-Rhône - Un couple avec un chien guide d'aveugle se voit refuser l'entrée d'un restaurant: "On n'est pas des voyous, on est des handicapés!"

Mardi, Brigitte, malvoyante depuis la naissance, s'est vue refuser l'entrée d'un restaurant à Eguilles, dans les Bouches-du-Rhône, rapporte France Bleu. Le personnel de l'établissement asiatique Be Wok lui a demandé de partir, se disant "gêné" par la présence de son chien guide!

Rappelons que depuis 2005, une loi autorise l'entrée de chiens guide d'aveugle et d'assistance dans les lieux publics, tels que les enseignes alimentaires.

"C'est comme si on demandait à une personne en fauteuil de manger debout, il peut pas. Pour moi c'est pareil : Jump, c'est mes yeux.", a-t-elle confié à nos confrères.

Le personnel du Be Wok, joint par nos confrères, explique que s'agissant d'un buffet à volonté en self service, il ne faisait que répondre à des règles d'hygiène très sévères. " Les poils des chiens peuvent s'envoler dans les plats. Un chien ça ne fait pas propre, c'est une mauvaise image. Nous acceptons tout le monde, mais les chiens resteront interdits. ", a-t-on expliqué.

Mais Fabien, le compagnon de Brigitte, qui est lui aussi déficient visuel, ne décolère pas: " Qui sont-ils pour nous recaler ? On est handicapés.  Jump n'est pas un chien de compagnie, il est éduqué pour nous aider.  Nous sommes dans notre droit, et on va porter plainte." 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Martino Martin
9/août/2018 - 21h01
Micheldu17.02 a écrit :

Il y a également des lois sur l' hygiène, lesquelles sont en contradiction avec celles  que légitimement ces jeunes invoquent.

Aux députés législateurs de les harmoniser, de voter des dérogations, etc...

Toujours est il qu' il peut se concevoir que le gérant n' ait aucune envie de voir fermer son commerce pour infraction aux lois qui le régissent, lui, plus spécifiquement en tant que restaurateur.

 

Quelle contradiction ??? Il n'y a pas la moindre contradiction... Puisque la loi sur l'accès des chiens d'assistance est précisément une loi faite pour DÉROGER à toutes ces interdiction d'accès aux chiens.C'est donc parfaitement harmonisé.. Et on peut plus clair.Il n'y a pas la moindre contradiction ! smileysmiley

Portrait de Martino Martin
9/août/2018 - 20h56
dzeus a écrit :

heu , il y a quelques jours , le figaro relatait l'histoire de cet homme que l'on a amputé des 4 membres a cause d'une bactérie portée par son chien. Le restaurateur indique qu'il a un buffet en self service et que cela motive sa décision. En même temps les règles d'hygiène dans les restaurants sont de plus en plus sévères. D'autre part, ayant un chien , je me renseigne sur les restaurants qui acceptent les chiens et je ne suis jamais ennuyé et j'attache mon chien . je crains que les lois sur l'hygiène soient d'un intérêt supérieur a celui de la qualité de vie des handicapés . sur les portes des MCDO ainsi que dans la plupart des fast food c'est explicitement signalé "pas de chien"  et cela depuis des années .ces personnes n'ont jamais été dans un fast food, étonnant ? d'autre part , des lors qu'il s'agit d'un magasin d'alimentation ou d'un lieu de restauration les juges, et c'est normal , reconnaissent le bien fondé du refus pour raisons d'hygiène . et encore une fois je suis très étonné que ces personnes ne soient pas informés .

Parfois il vaut se taire et passer pour un ignorant, que de l'ouvrir et ne laisser aucun doute  à ce sujet....  Peu importe les logos du mac do ou que tu consentes à laisser ton clebs ordinaire dehors, vu  que de toute façon tu n'as pas le choix....Mais la loi est très claire et elle ne se discute pas. Les chiens ne peuvent PAS entrer.. Sauf les chiens d'assistance dument munis de leur harnais distinctif, pour lequel, non seulement l'interdiction ne les concerne pas, mais ça ne signifie pas poru autant que c'est à l'appréciation du restaurateur ou du tenancier du magasin... non ! Il ne  peut PAS Leur refuser l'accès. en AUCUN CAS.Le seul interdit qui perdure  pour les chiens d'assistance, c'est dans les hopitaux/cliniques. Et encore ! Seulement les locaux où sont octroyés des soins médicaux, et les coloirs de chambres et les  chambres d'hopitaux.

Portrait de logicom
9/août/2018 - 13h59
swatss a écrit :

Pas de bras pas de chocolat....Sinon mis à par ça , l'excuse ne tient pas la route.A moins que c'est juste une envie irrésistible de découper le chien pour le servir qui a fait réagir ainsi.... :bigsmile: Quoi j’essaie juste de me mettre au niveau de leur excuse....

Asiatiques= découpeur et mangeur de chiens?

Le racisme a encore de beaux jours à vivre avec des gens comme vous !

Portrait de swatss
9/août/2018 - 13h36

Pas de bras pas de chocolat....Sinon mis à par ça , l'excuse ne tient pas la route.A moins que c'est juste une envie irrésistible de découper le chien pour le servir qui a fait réagir ainsi.... smiley Quoi j’essaie juste de me mettre au niveau de leur excuse....

Portrait de Micheldu17.02
9/août/2018 - 13h22
Jean23 a écrit :

Porter plainte, demander des dommages et intérêts. La seule solution pour faire respecter la loi, ce sont les sanctions : amendes, fermetures administratives dissuasives, etc ...

Il y a également des lois sur l' hygiène, lesquelles sont en contradiction avec celles  que légitimement ces jeunes invoquent.

Aux députés législateurs de les harmoniser, de voter des dérogations, etc...

Toujours est il qu' il peut se concevoir que le gérant n' ait aucune envie de voir fermer son commerce pour infraction aux lois qui le régissent, lui, plus spécifiquement en tant que restaurateur.

 

Portrait de valentine89
9/août/2018 - 12h13

et la loi n'est toujours pas respectée !