30/06/2018 12:16

L'Assemblée nationale pavoisée aux couleurs arc-en-ciel LGBT à l'occasion de la Marche des fiertés: Christine Boutin n'apprécie pas du tout !

L'Assemblée nationale est pavoisée depuis vendredi aux couleurs arc-en-ciel LGBT à l'occasion de la Marche des fiertés, samedi à Paris, comme l'a annoncé sur Twitter François de Rugy. "L'Assemblée nationale est pavoisée du drapeau arc-en-ciel, en symbole de notre engagement dans la lutte contre toutes les discriminations, alors que les actes anti-LGBTI non seulement persistent, mais augmentent", a écrit le président de l'Assemblée nationale.

Ce pavoisement est une première, avait précisé jeudi la présidence, notant que d'autres institutions accrochent le drapeau arc-en-ciel, comme le Parlement européen le 17 mai, journée internationale de lutte contre l'homophobie.

La loi sur le "mariage pour tous", autorisant le mariage et l'adoption pour les couples de même sexe avait notamment suscité des mois de débats enflammés, avant son adoption en 2013. 

Le pavoisement "symbolise l'engagement de la représentation nationale dans la lutte contre toutes les discriminations, dans un contexte où, comme l'a montré le dernier rapport de 'SOS homophobie', les actes anti-LGBT non seulement persistent mais augmentent en France (+4,8% en 2017 par rapport à 2016) et particulièrement en milieu scolaire (+38%)", avait ajouté la présidence.

Mais Christine Boutin n'apprécie pas vraiment cette initiative et elle le dit sur les réseaux sociaux: 

"#LaFeteDeLaMusiqueElysee et drapeau gay sur #AssembleeNationale: ce sont les temples de la République qui consacrent le communautarisme! C’est notre identité profonde qui est touchée. @EmmanuelMacron l’avait dit: je ne veux pas réformer la France mais la transformer. Et bien NON!"

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nuageur
30/juin/2018 - 14h40

Elle vie dans un autre monde cette dame et c'est bien triste pour elle smiley

Portrait de jarod.26
30/juin/2018 - 14h10
la boutin tente d'exister smiley
Portrait de Verygood
30/juin/2018 - 14h02

L'homophobie explose dans les banlieues (de l'autre côté de la Méditerranée l'homeosxualite est mal vue voire réprimée), homophobie "à la mode" est qui est contagieuse puisque même les petits provinciaux des villages ou les jeunes des quartiers pavillonnaires qui sont réceptifs à ce qui vient de banlieue finissent par adhérer à cette pensée homophobe, détruisant 50 ans de lutte.

Et on nous parle de MME Boutin qui a quitte la politique, qui est plus mamie grincheuse que dangereuse.....

Portrait de Stephanie22ans
30/juin/2018 - 12h25

On est nombreux à ne pas DU TOUT apprécier ! smiley Inutile de dresser Boutin en épouvantail.