26/03/2018 15:37

Etats-Unis: Le leader des Eagles of Death Metal, Jesse Hughes, s'en prend aux manifestants de la marche anti-armes à feu

Samedi dernier, des milliers d'Américains sont descendus dans la rue aux quatre coins des Etats-Unis pour une manifestation historique contre les armes à feu. A Washington, une marée humaine a notamment investi les avenues entre la Maison Blanche et le Capitole. Selon les organisateurs, dans la ville, il y avait 800.000 personnes. "Plus jamais ça!" était le mot d'ordre fédérant ces adultes et adolescents, exaspérés par la répétition des fusillades dans les écoles.

Au lendemain de cette grande marche, Jesse Hughes, le leader des Eagles of Death Metal, a posté un dessin sur son compte Instagram. Sur celui-ci, on peut y voir une femme, tasse à la main, déclarer qu'elle rangeait "son arme pour contribuer à la fin de la violence". Son interlocuteur, un homme, lui répond alors "J'ai coupé mon sexe pour arrêter les viols". Le dessin était accompagné d'un message.

"En tant que survivant d’une tuerie de masse, je peux vous dire d’expérience que tous ceux d’entre vous qui manifestez et prenez un jour de congé de l’école, vous insultez la mémoire de ceux qui ont été tués, et vous m’insultez moi et tous les autres amoureux de la liberté par votre action", déclare-t-il dans son message en précisant que les manifestants "dénigrent et exploitent la mémoire et la mort de 16 jeunes étudiants pour obtenir des likes sur Facebook et attirer l'attention des médias". Un peu plus loin dans son texte, le chanteur ajoute "Regardez combien les abus sur les droits civiques concernant les armes à feu ont aidé à protéger mes amis et moi-même à Paris".

Rappelons que le groupe de rock californien Eagles of Death Metal était sur la scène de la salle du Bataclan le soir des attentats du 13 novembre 2015.

.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Linoïe
27/mars/2018 - 23h46

....

Portrait de voldemor62
27/mars/2018 - 10h04

cet énergumène  débloque complètement  lui est pour les armes  dans la manif il y avait des enfants  ceux sont eux les premiers concernés  toute les semaines  il y a des tueries dans les écoles 

Portrait de obscure
26/mars/2018 - 19h00

Il a raison. Il faut se battre au contraire pour le droit au port d'arme citoyen. 

Portrait de HmidouHmidi
26/mars/2018 - 17h07

Rien ne m'étonne de la part de ce connard. Il mélange tout. 

Portrait de dada790145
26/mars/2018 - 16h35

En fait ya 2 visions possibles : Celle ou il n' y a pas d'arme a feu du tout nulle part et ou seul les personne agrémentés ( militaire , police ect ect ) peuvent les utiliser pour assurer notre protection .Puis il y a a celle qui consiste a dire , pour que l' on puisse se protéger du mieux possible soi même on doit tous être armé h24 jusqu'au dent pour dissuader tout le monde ,mais cela suppose donc que l'on soit tous armé sans exception et même si c'etait le cas , imaginons un monde ou chacun possède une arme sur lui , certains sauraient s'en servir bien mieux que d'autre , un vieillard ne ferait pas le poid contre un jeune sur entrainé ( plus habile , plus vif  ect ect ) par conséquent non cette vision n'est pas tolèrable et encore plus dangereuse car c'est vraiment la porte ouverte a l'anarchie et la loi du plus fort ...