10/03/2018 18:03

Le syndicat des arbitres du football d'élite français s'en prend très violemment au chroniqueur sportif Pierre Ménès dans une tribune publiée sur internet

Le Safe, syndicat des arbitres du football d'élite français, s'en prend violemment dans une tribune assassine à Pierre Ménès, le chroniqueur de Canal Plus. 

Voici la tribune qui a été mise en ligne: 

"C'est son créneau, c'est son crédo : asséner les petites phrases sentencieuses en forme d'exécution sommaire, flatter les masses à grands coups de formules populistes en se retranchant derrière un franc-parler ou un parler-vrai, selon l'adage qui voudrait que lui ose dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas : la parole décomplexée, en somme.

Justifications incongrues, mauvaise foi supplémentaire, faux prétextes aux accents de sincérité qui ne sont finalement que l'expression d'une volonté de balancer tout haut des conneries et des insanités, de sortir des énormités à tour de bras et à les faire passer pour des vérités.

Car le problème est bien là : Pierre Ménès se veut être la Vérité, la Justice aux yeux bandés, dont les jugements acérés sont implacables et sans appel - guillotine verbale infaillible. De ses doctes et savantes analyses, bien pesées et construites, on retiendra la dernière en date : « l’arbitre est un footballeur raté ».

C'est bien connu, tous les arbitres sont des footballeurs ratés ; ce n'est pas en soi un argument et on ne demande pas à un arbitre un minimum de jonglages ; en bon démagogue, il s'agit avant tout de se rallier l'opinion commune et de se mettre les rieurs dans la poche.

Mais Pierre Ménès n’a ni la capacité d’analyse constructive, pointue et subtile d’un Eric Carrière, ni l’élégance relationnelle d’un Hervé Mathoux et encore moins le talent d'humoriste d'un Julien Cazarre, dont le sens de la caricature, de la dérision et de l'absurde sont souvent irrésistibles et provoquent le rire : Julien Cazarre égratigne, raille, moque, mais on rit avec lui, et bien souvent ses victimes rient de bon cœur à ses détournements. Pierre Ménès se pose sur un autre terrain, dans un autre registre. Il rit contre. Contre tout le monde : joueurs, arbitres, entraîneurs, présidents, instances et même les champions olympiques. Chacun en prend pour son grade, chacun passe à sa moulinette, à l'aveuglette.

Et personne ou presque ne trouve grâce à ses yeux. Au tribunal médiatique, il est à la fois petit procureur et petit juge qui se gorge du grand pouvoir qui lui est conféré depuis son estrade. Il est entré dans son personnage, il se met en scène et se prend au sérieux : il faut voir, en tribun, la gravité parfois avec laquelle il énonce ses sentences définitives.

Pour un peu, il rendrait la Justice.

Sur les plateaux télés, on lui donne toute son importance, ses avis sont attendus comme des oracles et son opinion fait autorité. L'ennui, c'est qu'il fait mal à tous, et surtout au football. Son fonds de commerce, c'est la bêtise, la bêtise crasse, inexcusable car elle puise sans cesse dans la méchanceté et attise la haine contre cette mission de service public qu’est l’arbitrage.

Ecouter Pierre Ménès nuit à la santé mentale. Continuer à lui laisser le micro nuit gravement à l’image du diffuseur ! Donnons-lui un sifflet, il nous fera rire pour une fois !"

De son côté, Pierre Ménès a répondu à cette tribune par un tweet:

"Tellement plus facile que de se remettre en question et d’améliorer les relations avec les joueurs. Ces gens sont pathétiques. Pourquoi tous les clubs s’en plaignent?"

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tonton-rv
11/mars/2018 - 10h39

Mais il est très gentil Pierre Menès quand on voit l'arbitrage en ce moment. Vendredi soir, 3 erreurs d'arbitrage dans les 30 premières minutes. Dimanche après-midi des hors-jeu imaginaires....En plus et contrairement aux arbitres du rugby, ces messieurs du football n'admettent même pas que le capitaine de l'équipe puisse leur parler. Ils se prennent vraiment pour des shériffs et heureusement qu'ils ne sont pas armés. Combien de matchs gagnés ou perdus à cause de l'arbitrage ??

Portrait de dany082
11/mars/2018 - 10h27 - depuis l'application mobile
JP67 a écrit :

pour certain on peut en arriver a regretter les "progrès" de la medecine !!!!

@JP67 tres violent ce que vous dites, on peut ne pas aimer mr menes mais de là a lui souhaiter le pire c’est tres moyen comme commentaire. Sou couvert d’anonyma il y a je trouve un manque de nuance et de respect sur internet.

Portrait de JP67
11/mars/2018 - 09h39

pour certain on peut en arriver a regretter les "progrès" de la medecine !!!!

Portrait de Térisa
11/mars/2018 - 09h11

C'es facile de taper sur Menez mais à longueur de journée on entend les supporters et les dirigeant se plaindre de l’arbitrage Français. Et lorsque l'on s’intéresse un peu au foot, on aperçois qu'il ne se passe pas une journée sans incidents d'arbitrage dans le championnat Français. Alors soit les arbitres sont des incompris soit il y a un problème avec leur arbitrage. La quasi absence d'arbitres Français lors des compétitions internationales devrait soulever l’interrogation de cette corporation. Mais non ils préfèrent crier au loup devant tant de perfection de leur part....

Portrait de nonolereveur
11/mars/2018 - 07h18 - depuis l'application mobile

Pierre Menes est toujours sur le même registre, celuis de casser les gents, de critiquer gratuitement et bien souvent à tors. Il est enfermé dans un personnage de pseudo censeurs, caricaturiste ayant perdu tout sens de l'objectif qu'un chroniqueur, qu'un journalie,presentateur doit avoir.

Portrait de nonolereveur
11/mars/2018 - 07h18 - depuis l'application mobile

Pierre Menes est toujours sur le même registre, celuis de casser les gents, de critiquer gratuitement et bien souvent à tors. Il est enfermé dans un personnage de pseudo censeurs, caricaturiste ayant perdu tout sens de l'objectif qu'un chroniqueur, qu'un journalie,presentateur doit avoir.

Portrait de arakisse37
11/mars/2018 - 07h04
Pascale Grostas a écrit :

hum je comprend mieux tes commentaires maintenant l'imbécile abreuvé de hanounazerie,

 

cool, je viens de trouver le con de permanence

[smiley