02/12/2017 15:02

Pour l'éditeur de logiciels anti-virus McAfee, 2018 sera l'année la plus prolifique pour les cybercriminels, dévoilant leur nouvelle pratique de hackers à gage

Selon la société informatique McAfee, 2018 risque d'être une année très prolifique pour les cybercriminels. Dans un rapport, l'entreprise explique que l'année 2017, rythmée par divers attaques informatiques parfois de grande ampleur, n'est, en réalité, qu'un aperçu de ce que vivront les internautes en 2018. En effet, la société californienne affirme que les criminels du net ont créé de véritables "modèles économiques" pour être plus forts face aux sécurités qui équipent les sites internet.
La firme pointe surtout du doigt l'engouement croissant du monde entier pour les objets connectés. Ces innovations, moins protégées qu'un ordinateur ou un smartphone, pourraient être la nouvelle cible des hackers. McAfee signale que les objets détenus par des célébrités et des personnalités riches seront particulièrement dans la ligne de mire des criminels. 
L'entreprise californienne souligne aussi l'apparition d'une toute nouvelle pratique, celle des hackers à gage. Ce "service" consistant à vendre un logiciel malveillant va se généraliser, dans le but de "paralyser des rivaux nationaux, politiques ou commerciaux".
Beaucoup d'entreprises ont été la cible de hackers au cours de l'année 2017. L'entreprise française Saint-Gobain, touchée par le virus Petya en juin dernier, a notamment estimé avoir perdu 220 millions d'euros de chiffre d'affaire suite à cette attaque. Fedex, Merck et Beiersdorf, maison mère de Nivéa, ont aussi été visés par ce virus.
.

Ailleurs sur le web

Vos réactions