08/09/2017 10:45

Pierre Ménès pousse un coup de gueule contre la nourriture dans les hôpitaux: "C'est inbouffable!" - VIDEO

Hier soir dans "Touche pas à mon poste" sur C8, Pierre Ménès, la nouvelle recrue de Cyril Hanouna, a poussé un gros coup de gueule. Le chroniqueur, qui a été hospitalisé récemment pour un grave problème de santé, a évoqué la cuisine dans les hôpitaux.
Il a confié qu'il n'avait rien avalé durant 25 jours, soit toute son hospitalisation, car les repas étaient... "inbouffables" !

.
Regardez

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de sibony
8/septembre/2017 - 16h56

Il a raison et si son coup de gueule fait avancer ce problème, merci à lui. 

En plus que la bouffe est dégueulasse, faut voir si on peut physiquement manger. Les infirmières sont tellement débordées qu'elles n'ont plus le temps de donner à manger. 

Portrait de LaRésistante.
8/septembre/2017 - 15h19
Micheldu17.02 a écrit :

Arthur de Kaamelott, de mémoire : 

" C' est pas croyable que vous arriviez à partir de bons aliments à faire une bouffe aussi dégueulasse ! "....;)

smiley

La tarte aux fraises de sa belle mère ??smiley

Portrait de france66
8/septembre/2017 - 15h15

Il voudrait nous faire croire des des boissons protéinés seraient meilleures que les repas servis ? Beurk !

Portrait de Wouhpinaise
8/septembre/2017 - 14h48
peukeu a écrit :

  cela arrive dans le Chru  qui me suit en pathologie lourde et pourtant ,je suis  vraiment un petit gabarit('- de 40kg)  et petite mangeuse .C'est ainsi dans ma région et ,quand  vous étes hospitalisé(e) un mois  ce n'est pas évident =!!t  je n'ai jamais dit  que cela portait  danger, non, mais cela  n'améliore pas l'état de santé  pS 1) le personnel hospitalier ne prend pas tous ses repas à l'hosto, ce n'est pas le cas du malade qui n'est pas bien et qui n'a pas le choix ps 2 par contre quand je fus transplantée, j'ai eu un régime personnel  afin de me retaper   et ce fut le cas. M ais, .QUANd vous voyez  des plateaux repartir ,intacts,il y  réellement de gros soucis quoique vous pensiez.ps3 je doute que vous mangiez  des repas, sans graisse ou sans sucre ou  sans sel et là, croyez moi,  c'est  vraiment le drame...

Je vous comprends. Mais normalement des diététiciens sont là pour adapter les repas aux différentes pathologies. Après, comme je l'ai dit, les repas ne sont effectivement pas terribles. Mais pas "immangeables". C'est le côté "exagération" de Ménès qui n'est pas recevable. smiley

Portrait de Wouhpinaise
8/septembre/2017 - 14h14
carino a écrit :

pierre menes a raison .... quand on est au minimum fin gastronome .... on peut avoir une opinion négative assez rapidement .... on est en 2017 . .... et pas tous le monde aime les pommes de terre princesse purée petit pois carottes ou viandes de porcs  ....... et les malades sont pas forcement obèses ou gros mais meme plus souvent assez minces ...... il serait plus que temps que des contrats se fassent entre hopitaux et restaurants diététiques , bio .... Rien de mieux que manger au minimum  50 aliments différents par mois ... qui a mangé un kiwi ,des figues, un avocat, des oleagineux, des legumineuses des légumes rissolés mode asiatiques ou mediteranéens ce mois ci ????  .... Il est clair que ca doit etre suivi par les medecins .... 

"il serait plus que temps que des contrats se fassent entre hopitaux et restaurants diététiques , bio ...."

Il est certain que l'alimentation n'en serait que meilleure. Mais cela a un coût. Et vu que la très grande majorité des hôpitaux publics français sont en déficit (parfois plusieurs millions d'euros), ce n'est pas demain la veille que la "gastronomie" fera son apparition dans les établissements de soin. smiley

Portrait de carino
8/septembre/2017 - 14h00

pierre menes a raison .... quand on est au minimum fin gastronome .... on peut avoir une opinion négative assez rapidement .... on est en 2017 . .... et pas tous le monde aime les pommes de terre princesse purée petit pois carottes ou viandes de porcs  ....... et les malades sont pas forcement obèses ou gros mais meme plus souvent assez minces ...... il serait plus que temps que des contrats se fassent entre hopitaux et restaurants diététiques , bio .... Rien de mieux que manger au minimum  50 aliments différents par mois ... qui a mangé un kiwi ,des figues, un avocat, des oleagineux, des legumineuses des légumes rissolés mode asiatiques ou mediteranéens ce mois ci ????  .... Il est clair que ca doit etre suivi par les medecins .... 

Portrait de Wouhpinaise
8/septembre/2017 - 13h22
peukeu a écrit :

JE PEUX  aussi attester que c'est de pire en pire,  ce n'est pas industriel, c'est mauvais, mal préparé et pourtant, les produits sont là..(viande, légumes, fruits) Je ne parle pas des pâtes servies en bouillie.; du riz qui roule dans l'assiette...Ce n'est pas cela qui retape  un malade en mauvais état,bien au contraire..(donc, beaucoup de gâchis, des repas non consommés et des malades affaiblis

Je bosse dans un hôpital où l'alimentation est la même pour les patients et le personnel. Et je n'ai jamais vu de "bouillie de pâtes" dans les assiettes. Certes la bouffe n'est pas terrible, mais c'est tout-à-fait consommable. A écouter Ménès et à vous lire, on a l'impression que la nourriture des hôpitaux est un danger pour les patients hospitalisés. Faut pas exagérer non plus. smiley

Portrait de france66
8/septembre/2017 - 12h58

Certes, économiser sur le dos des enfants à la cantine et plutôt investir dans des infrastructures qui ne serviront que 3 fois dans l'année, voir pas du tout, c'est inacceptable et malheureusement c'est le cas dans beaucoup de commune.

Après, dans les hôpitaux, il en fait une tonne ! Rien manger pendant 25 jours ? Même pas les compotes, yaourts et autre fromage ?? Qui souvent sont des marques d'ailleurs...il s'attendait à quoi ? Menu gastronomique ?

Portrait de Micheldu17.02
8/septembre/2017 - 12h41

Arthur de Kaamelott, de mémoire : 

" C' est pas croyable que vous arriviez à partir de bons aliments à faire une bouffe aussi dégueulasse ! "....smiley

Portrait de Micheldu17.02
8/septembre/2017 - 12h19

Ayant séjourné plusieurs fois en milieu hospitalier, j' ai toujours rendu le plateau "vide". 

Les seuls moments de distraction qui émaillent les longues journées sont les soins,  les visites et .....les repas constitués d' aliments supposés aider à se requinquer, dans ce cas tout ce qui "rentre fait ventre", pour la gastronomie, ultérieurement, il y aura d' autres occasions.

J' ai été surpris de constater que lors qu' il y avait une cantine pour le personnel, au moins parfois, les repas servis au personnel n' étaient pas meilleurs et peu y amenaient le leur........smiley

Portrait de Wouhpinaise
8/septembre/2017 - 12h06

A peine exagéré ! smiley Inutile d'en faire des caisses Monsieur Ménès. Même si la nourriture dans les hôpitaux n'est pas terrible, elle est loin d'être "inbouffable" ! N'importe quoi !!

Portrait de Planète des singes
8/septembre/2017 - 11h13

On n'y va pas pour se goinfrer non plus ! C'est de la cuisine de collectivité comme les cantines scolaires etc. D'ailleurs, il semble qu'il se soit bien remplumé depuis non ? 

Portrait de Ruddy66
8/septembre/2017 - 11h13 - depuis l'application mobile

700 balles par émission et une fois par semaine ? Le cerveau en a pris un coup !!!!!!!

Portrait de mimide-56
8/septembre/2017 - 11h07

Il est marrant lui... il a avoué qu'il était obèse parce qu'il mangeait beaucoup trop et vu les moyens qu’il doit avoir je pense qu'il ne devait pas manger n'importe quoi surtout quand on mange en excès…

 

J'ai été hospitalisé une semaine et franchement et je n'ai absolument pas trouvé les repas mauvais

 

Il devrait passer quelques jours dans la famille d'un smicard pour voir ce qu'il y a dans son assiette  tous les jours…. ça ne doit pas être très loin de ce qu'on lui a servi à l'hôpital

 

Portrait de oned1983
8/septembre/2017 - 11h05 - depuis l'application mobile

C'est sur que lorsqu'on est pas habitué à de la nourriture diététique ça fait un choc...