17/08/2017 10:16

Un pâtissier français originaire de l'Eure, parti travailler en Chine, est en prison depuis cinq mois dans ce pays révèle sa famille

Un pâtissier français originaire de l'Eure, parti travailler en Chine, est en prison depuis cinq mois dans ce pays, victime d'une affaire de farine périmée dont il n'est pas responsable, selon sa famille qui a alerté les médias et lancé une pétition pour sa libération.

Selon le texte de la pétition sur le site Change.org, Laurent Fortin, 48 ans, était parti en décembre 2016 travailler à Shanghai dans un centre de production d'un petit groupe français, Farine Bakery. Bien qu'il se soit plaint des conditions d'hygiène dans l'entreprise, il n'a pas été écouté par sa direction, selon le texte adressé au président Emmanuel Macron et au ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Un contrôle sanitaire a eu lieu le 20 mars dernier et un stock de farine, supposé périmé, a été découvert par la police chinoise. Le patron du petit groupe français a été auditionné mais s'est enfui de Chine. En revanche, sept employés ont été appréhendés, six chinois et le pâtissier français, qui ont été placés en détention administrative le 23 mars.

Le Français est détenu dans des conditions très difficiles, ne disposant, au début de sa détention, ni d'un lit, ni d'une chaise dans sa cellule, a affirmé son frère, David Fortin. "Il risque entre un an et quinze ans de détention alors qu'il n'était que le salarié de l'entreprise", a déclaré Mme Fortin au journal.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jilou1994
17/août/2017 - 17h25

Il savait qu'il travaillait dans une entreprise qui ne respectait pas les règles d'hygiène élémentaire pour la santé des citoyens et ne l'a pas dénoncée aux autorités d'un pays très dur avec la criminalité, surtout pour ce qui a trait à l'empoisonnement pour faire du profit.

Il aurait dû au moins démissionner rapidement, résultat il goûte à l'hospitalité des geôles chinoises... A qui la faute ? Maintenant sa famille peut implorer l'indulgence des juges tout au plus pour atténuer la sentence mais pas de blâmer le système judiciaire chinois, ce qui serait reçu comme une provocation et pourrait alourdir la peine aux vues des scandales sanitaires qui ont secoué la Chine ces dernières années.

Portrait de Lax069
17/août/2017 - 11h33 - depuis l'application mobile

L'eldorado du Travail a l'étranger pour un meilleur salaire. Ici farine perime=amende la bas c'est case prison, fallait se renseigner de toutes les lois avant de partir

Portrait de Jacqbo62
17/août/2017 - 10h33

smiley

 

Si t'es fier d'être un Fortin.....

Portrait de Vantouse
17/août/2017 - 10h20

macrotte...au secour !!!