06/08/2017 08:41

Le système d'alerte attentat mis en place en France est "défaillant" selon un rapport qui vient d'être publié

Le système d'alerte attentat doit être revu, selon un rapport du sénateur LR Jean-Pierre Vogel, qui souligne les "défaillances" de l'application SAIP pour smartphone lancée par le ministère de l'Intérieur après les attaques jihadistes de novembre 2015.

"Des défaillances nuisant à la fiabilité et à l'ergonomie de l'application subsistent encore aujourd'hui", souligne le sénateur dans ce rapport transmis à l'AFP. Celle-ci a "été conçue dans l'urgence" à la suite des attentats du 13 novembre 2015 et mise en place avant l'Euro de foot en juin 2016, "ce qui a nui à la qualité du produit final". »

L'efficacité de l'application a notamment été mise en cause après l'attentat de Nice le 14 juillet 2016 (86 morts). Le ministère de l'Intérieur avait reconnu que le premier message d'alerte avait été envoyé tardivement. Lors des dernières attaques à Paris, la communication officielle s'est faite dans un premier temps par des tweets de la préfecture de police.

L'auteur du rapport reproche par ailleurs au système d'alerte de n'être disponible que sur certains téléphones. Il critique également les autorités pour avoir privilégié le recours à un système d'alerte via "un réseau de sirènes devenu totalement obsolète", en y consacrant 80 % des crédits prévus sur un financement de 44,7 millions échelonné de 2012 à 2019 (36,8 millions d'euros doivent en outre être planifiés à partir de 2020).

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kornfr
6/août/2017 - 18h47 - depuis l'application mobile

Sinon depuis au moins 1997, il y a un système appelé « diffusion cellulaire » ou « cell broadcast » qui existe, fonctionne et à fait c'est preuve...
malheureusement ça aurait coûté moins cher à l'état ...

Portrait de bob123456
6/août/2017 - 09h38

comme   bloctel  pour les appels commerciaux , encore une chose que l etat a loupé