06/04/2017 11:01

En colère, des associations de défense des Roms dénoncent le film "A bras ouverts" et évoquent une "humiliation"

"A bras ouverts", la comédie sur une famille rom avec Christian Clavier, a été vivement critiquée à sa sortie par la presse et des associations.

"Beurk !" écrit "Aujourd'hui en France", qui déplore l'image "détestable d'une communauté déjà largement stigmatisée" et le propos "porté par un réalisateur très populaire", après les 12 millions d'entrées de "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu?".

Jouant de nouveau du choc des cultures, il imagine cette fois la cohabitation entre un intello "gauche caviar" et une famille rom.

"Racisme à haute dose", estime Le Monde, tandis que Le Soir en Belgique évoque "un film pas drôle, voire dangereux".

Seul Le Figaro évoque "une vraie comédie de moeurs, sur notre société multiculturelle" et un film qui "fait valser les préjugés et les clichés".

L'association "La Voix des Rroms" et le collectif Droits de l'Homme Romeurope ont dénoncé la représentation "fausse" et "humiliante" que donne de leur communauté le film.

"Nous avons vu le film ce matin (...) et ça été une épreuve", déclare à l'AFP Anina Ciuciu, une parte-parole de l'association. Elle évoque "une représentation fausse", "humiliante" et "traumatisante", mais ne prévoit pas pour autant de porter plainte.

"Les acteurs campent des personnages abjects qui inspirent la haine et le dégoût (...): ils mangent des taupes, ils boivent du kérosène, ils vivent avec des poules et un cochon, ils ne respectent pas leur propre famille", souligne-t-elle.

"Certains d'entre nous ont pleuré à la sortie du film et les plus jeunes ont posé la question: +Est-ce vraiment comme ça que les gens nous voient?+", affirme-t-elle, inquiète dans "un contexte réel où le racisme anti-rom est très grand notamment dans les écoles".

Une préoccupation partagée par le collectif national Droits de l'Homme Romeurope, qui se dit "atterré par l'image" véhiculée dans le film.

"Concrètement, ce sont des refus aux guichets pour ouvrir des droits, des jets de cocktails molotov dans des bidonvilles de personnes identifiées comme Roms, des morts suite à des incendies de leur habitat précaire, des expulsions à répétition sans solution de relogement, des propos haineux envers les roms", dénonce le collectif.

"Le CNDH Romeurope considère qu'il est urgent de changer de regard, de réaffirmer l'égalité et la fraternité entre tous, ce que ce film ne permet pas".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cyrius
20/avril/2017 - 00h28
medo2511 a écrit :

C'est une caricature !!! Tirez vous les doigts du cul de temps en temps !!!

Ce n'est pas gagné mon cher
Portrait de Cyrius
20/avril/2017 - 00h28
geneva a écrit :

Si les Roms ne sont pas contents...... vous connaissez la suite !

On ne pourra bientôt plus rien faire dans cette France où tout le monde se plaint de tout et où l'on ne peut plus rien dire ! Mais où va-t-on ?

Je te laisse deviner
Portrait de Cyrius
20/avril/2017 - 00h27
Si on ne peut pas rire de tout
Portrait de benbacker
6/avril/2017 - 13h40
Citoyen85 a écrit :

C'est très cliché effectivement mais bon, c'est pour rire ! 

Exactement...on ne peut plus rire de rien c'est affligeant...Rabbi Jacob en aurait pris plein la tronche smiley

Portrait de pierrou
6/avril/2017 - 12h32

heu les mecs c'est une comdie!! point barre

Portrait de zeltron
6/avril/2017 - 11h34
Ces associations ne sont pas "humiliées" par la criminalité, la délinquance, le parasitisme de leurs compatriotes? Les familles comme les Dibrani avec la sémillante Léonarda ne leur font pas honte?
Portrait de Planète des singes
6/avril/2017 - 11h32

Mais ras le bol de toutes ces associations qui passent leur temps à défendre tous les communautarismes pour justifier les subventions qu'elles touchent. C'est de l'humour point barre, on ne peut plus rien dire ou faire dans ce pays. 

Portrait de leon48
6/avril/2017 - 11h30 - depuis l'application mobile

Humour !

Portrait de Filoû02
6/avril/2017 - 11h22

C'est une comédie point barre... les bobos chics spécialistes cinéma critiques à deux balles on s'en tape la coquille ! 

Portrait de Fakrys
6/avril/2017 - 11h16

non mais ça va pas là: n'importe quoi! c'est quoi cette campagne de haine des médias?!

alors que ce film est justement anti raciste et prône le vivre ensemble!!!

incroyable de voir ça!

mettre du 1er degré dans un film d'humour?!

mais à ce moment là il faut interdire la presque totalité des one man shows...