31/01/2017 09:21

EN DIRECT - Lycéen mort poignardé devant son lycée à Paris- Un jeune de 17 ans "impliqué" qui s'est rendu a été placé en garde à vue

09h21: L'auteur des coups est toujours en fuite (police)

08h33: "On doit encore déterminer son degré d'implication", précise une source policière

08h20: Un jeune homme de 17 ans interpellé et placé en garde à vue

 

LUNDI 30 JANVIER

 

18h17: Si les auteurs présumés sont activement recherchés par la police, ils le sont aussi par un groupe de jeunes, "proches de la victime, qui chercheraient à se venger.", affirme Le Parisien. Et d'ajouter que le proviseur et son adjoint du lycée Maurice Ravel, dans le XXe arrondissement, ont été molestés vers 16h30 ce lundi. "Les agresseurs cherchaient à en découdre avec un ou des lycéens qu’ils n’ont pas trouvé", indique une source policière. Ils ont voulu pénétrer dans l’établissement mais ont été bloqués par plusieurs employés qui "se sont pris des coups de poing et de pied".

17h33: Un lycéen, témoin de la scène, raconte à l'AFP ce qu'il a vu: "Il y a eu une bagarre devant le lycée, un contre un, avec coups de casque, coups de poing et puis y a eu un coup de couteau là".

Et une source policière d'ajouter: "Il s'est effondré et les jeunes l'ont laissé là".

15h27: Dans un communiqué, la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem a fait part de sa “tristesse” et a annoncé qu’une enquête avait été ouverte “pour faire toute la lumière sur cette affaire”.

Par ailleurs, le recteur s’est rendu sur place et une cellule médico-psychologique a été mise en place.

15h02: Selon M6, la victime a été isolée suite à un différend et a alors reçu des coups de couteau dans les côtes de la part d’un autre lycéen.

14h35: « Il s’agirait d’une embrouille entre jeunes.

Deux individus suspects ont été vus aux abords de l’établissement », indique une source policière au quotidien, précisant que l’élève, scolarisé dans l’établissement, âgé de 17 ans, a reçu des coups de couteau dans les côtes.

Il aurait tenté lui-même de retirer le couteau.

14h14: Un lycéen est mort aujourd'hui, à 13 heures, poignardé selon le Parisien.

Les faits ont eu lieu devant le lycée professionnel Charles-de-Gaulle, rue Ligner, tout près du cimetière du Père Lachaise (XXe).

L’auteur des coups de couteau est en fuite.

La police et les sapeurs-pompiers sont sur place.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JakoRalbolo
31/janvier/2017 - 10h11
Seychellois a écrit :

tu as de quoi prouver ce que tu avances ?

Oh ben non ... Plus de 90% de la population carcérale et des citations en correctionnelle, l'ambiance de rue des zones urbanisées ne sont pas des preuves formelles. Le quotidien des gens non plus. En fait il n'y a aucun problème. rendors-toi paisiblement, Bambi.

Portrait de Filoû02
31/janvier/2017 - 09h44

Fut un temps une époque où à 17 ans et lycéen il faisait bon vivre !  un verre entre potes autour d'une table d'un café où resonnait le son d'un juke-box etc ... 

de nos jours à 17 Ans certains deviennent des meurtriers !  Belle époque..

Portrait de Sergioplaya2
30/janvier/2017 - 20h41 - depuis l'application mobile

Un monde de fou

Portrait de zeltron
30/janvier/2017 - 17h55

Enrichissement culturel.

Portrait de nirvanien1978
30/janvier/2017 - 16h23

pas besoin de preciser l'identité de l'agresseur....

Portrait de Filoû02
30/janvier/2017 - 16h09
ardennes 08 a écrit :

la belkacem minimise, il s'agit d'une embrouille qu'elle dit, ben voyons ! ses frères réglent même les petites embrouilles à coups de surin 

que cette sotte aille dire ça aux parents ! 

Portrait de JakoRalbolo
30/janvier/2017 - 15h23

A coups de couteau, hop, encore un coup des suédois. Vive la diversité suédoise, belle chance pour ce gamin et pour la France.

Portrait de laurencew
30/janvier/2017 - 15h00

Je me souviens qu'a mon époque en 1997 au collège st claire a Lille, en 3eme un élevé avait un pistolet a bille et il tirait en pleine classe, les profs s'en moquaient. Mon prof principal (prof de sport obèse) m'avait dit que la vie c’était "tuer ou être tué" et que je ne devais pas dénoncer mes camarades.

Portrait de olivinfo
30/janvier/2017 - 14h36 - depuis l'application mobile

R.I.P.

Portrait de Filoû02
30/janvier/2017 - 14h23

Purée j imagine le choc pour les parents ! Dramatique..

Portrait de Le_Colmateur
30/janvier/2017 - 14h18

RIP. Si il y  a bien un lieu où un lycéen ne devrait pas mourir c'est devant son école. Pas de militaires à proximité dans le cadre de l'opération sentinelle ?