16/09/2016 08:31

Nicolas Sarkozy accuse en direct le journaliste Karim Rissouli de "fréquenter assidûment" François Hollande - Regardez

Nicolas Sarkozy était hier soir l'invité de l'émission politique de France 2, nouvelle formule présentée par David Pujadas, Lea Salame et Karim Rissouli.

Lors de la partie de l'émission animée par Karim Rissouli, l'ancien Président de la République a taclé le journaliste sur sa proximité avec François Hollande:

"Je ne suis plus Président de la République depuis 5 ans (...) Je sais que vous fréquentez assidûment François Hollande dans les 33 rendez-vous que vous avez eu, mais moi je peux vous dire..."

Une remarque que n'a pas relevé Karim Rissouli qui a préféré poursuivre son interview comme si de rien n'était.

En fait, Nicolas Sarkozy fait allusion à un livre du journaliste qui a été publié il y a quelques jours.

L'ouvrage écrit avec Antonin André s'intitule "conversations privées avec le Président" et  a été réalisé après une trentaine de rendez-vous "secrets" avec François Hollande.

.

Regardez

.


Nicolas Sarkozy accuse en direct le journaliste... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pistouille
29/septembre/2016 - 00h21
colin33 a écrit :
ce Nicolas est un dictateur en herbe ! mauvais temps pour ceux qui ne lui sont pas favorables.....
+5
Portrait de pistouille
29/septembre/2016 - 00h21
maya430 a écrit :

Entre Ali Juppé et Sarko, mon choix va être vite fait.

Aucun des deux
Portrait de pistouille
29/septembre/2016 - 00h21
Règlement de compte en direct
Portrait de popo47
17/septembre/2016 - 05h38 - depuis l'application mobile

Bravo : @fleur de sel" tout est dit et très bien!

Portrait de verocilaptor
16/septembre/2016 - 23h37
Lenzo1 a écrit :
Affligeant et arrogant ce Karim !!!Malgré un harcèlement permanent et souvent inadmissible des journalistes qui nous empêchent d'écouter le propos du candidat (quel qu'il soit d'ailleurs), M. Sarkozy a réussi une prestation excellente. Il est redoutable dans cet exercice, il dispose de tous ses moyens intellectuels, et d'une énergie sidérante. S'il fallait juger les candidats sur ces critères, aucun ne le vaut pour diriger la France. L'ennui est qu'il l'a déjà dirigée, en se liant dès le départ les mains par l'entrée de ministres de gauche dans son gouvernement, la fameuse et désastreuse ouverture, source de confusion et de paralysie, au moment où la France avait tant besoin de se réformer. A vouloir ménager la chèvre et le chou on ne prend que des demi mesures. Ferait-il autrement maintenant ? Il laisse entendre que oui, qu'il a changé, etc. Il propose un programme intéressant. Faut-il le croire faute de mieux ? J'attends de voir Alain Juppé, Bruno Lemaire, François Fillon, pour en juger dans la primaire de droite et du centre.

Tout est parfaitement dit. Merci.

Portrait de flo75
16/septembre/2016 - 17h02
fleurdesel a écrit :

Le meilleur moment de l'émission, N Sarkozy a été magistral face à un pseudo journaliste qui déjeune 36 fois à l'Elysée, à la botte du Mollasson, arrogant, incapable de masquer sa haine viscérale pour la Droite forte qui cherche à évoluer de façon positive face à l'évolution inquiétante de notre Société. L'entrepreneur invité était très intéressant, par contre je déplore un imam d'une mosquée salafiste, je trouve qu'il n'avait pas sa place en tant que représentant des musulmans de France.

Salamé s'est crue obligée de brandir la kalachnikov contre l'ancien Président de la République afin de se sentir exister. Très mauvais calcul, elle n'en a paru que plus minable. C'était très mal évaluer son "adversaire", car il ne s'agissait plus dans sa tête fébrile, d'un interlocuteur ou d'un candidat mais bien d'un homme à abattre. Pov' petite chose !!!!!!!!!!! Plus on est de mauvais fois, partial et vaindicatif, plus ça stimule le guerrier qu'est N. S.

Pujadas, gêné par tant de gesticulations et vociférations, a eu bien du mal à poser quelques questions importantes, qu'il susurrait du bout des lèvres.

Je n'étais pas acquise à la cause de l'invité mais devant tant de mauvaise foi et d'attitudes grossières, je me suis prise à lui trouver des qualités,  une certaine force de persuasion et un humour décapant (lors du sketch grinçant de Line Vanhoenacker), ce qui a permis d'alléger ce discours socialo-bobo-pro-hollando, indigeste et choquant. 

La déontologie journalistique fut bien bafouée sur la chaîne publique et c'est honteux !!! |(

 

+ 1000 BRAVO

Portrait de michel92410
16/septembre/2016 - 16h51

Cel fait des mois que je dis aux politique de droite de ne plus aller à aucune invitation sue les émissions de France 2  que se soit Ruquier ou autres ....

 . ces gens là sont des idéologues qui n' ont aucune déontologie et ne savent qu' alumer leur adversaire politique . Si les gens de droite refusent systématiquement , il démoliront leurs émissions qui ne peuvent exister que si il peuvent montrer qu' ils invitent des gens de tout bord .....n' y venez plus, vous verrez leur tête, et les français rigoleront bien ......

Portrait de laufic
16/septembre/2016 - 14h43 - depuis l'application mobile

Mais enfin vous comparez un pro de la communication qui c est entraîné pendant des mois avec ses conseilles à enfumer les français avec des simples journalistes

Portrait de flo75
16/septembre/2016 - 14h03

Lamentable cette Salamé : comportement d'une gamine ado qui veut "faire l'intéressante", elle  faisait son cinéma comme chez Ruquier et après cela elle se prend pour une journaliste.....et madame a eu le bec clos lorsque Sarko (qui ne boxe pas dans la même catégorie) lui a dit avec une fine ironie, qu'elle pouvait faire pire...que feraient-ils pas tous ces gauchos pour sauver leur peau en 97, tellement la soupe actuelle est bonne pour tous ces incompétents sectaires et haineux.

Portrait de MC26
16/septembre/2016 - 13h32
fleurdesel a écrit :

Le meilleur moment de l'émission, N Sarkozy a été magistral face à un pseudo journaliste qui déjeune 36 fois à l'Elysée, à la botte du Mollasson, arrogant, incapable de masquer sa haine viscérale pour la Droite forte qui cherche à évoluer de façon positive face à l'évolution inquiétante de notre Société. L'entrepreneur invité était très intéressant, par contre je déplore un imam d'une mosquée salafiste, je trouve qu'il n'avait pas sa place en tant que représentant des musulmans de France.

Salamé s'est crue obligée de brandir la kalachnikov contre l'ancien Président de la République afin de se sentir exister. Très mauvais calcul, elle n'en a paru que plus minable. C'était très mal évaluer son "adversaire", car il ne s'agissait plus dans sa tête fébrile, d'un interlocuteur ou d'un candidat mais bien d'un homme à abattre. Pov' petite chose !!!!!!!!!!! Plus on est de mauvais fois, partial et vaindicatif, plus ça stimule le guerrier qu'est N. S.

Pujadas, gêné par tant de gesticulations et vociférations, a eu bien du mal à poser quelques questions importantes, qu'il susurrait du bout des lèvres.

Je n'étais pas acquise à la cause de l'invité mais devant tant de mauvaise foi et d'attitudes grossières, je me suis prise à lui trouver des qualités,  une certaine force de persuasion et un humour décapant (lors du sketch grinçant de Line Vanhoenacker), ce qui a permis d'alléger ce discours socialo-bobo-pro-hollando, indigeste et choquant. 

La déontologie journalistique fut bien bafouée sur la chaîne publique et c'est honteux !!! |(

 

Tout à fait d'accord avec vous....le final de Sarko face à La Salamé clouée sur place..

Portrait de jean Gabin
16/septembre/2016 - 12h58

Moi mon choix est fait, je vote Juppé et si c'est Sarko contre Lepen au deuxième tour je reste chez moi. Un peu de moral quand même...

 

Portrait de fleurdesel
16/septembre/2016 - 12h44

J'espère que le prochain Président de la République, quel qu'il soit,  supprimera l'abattement de 30 % fiscal de ces pseudos journalistes, alors que tous les français ont du faire des efforts énormes. 

Portrait de Azur54
16/septembre/2016 - 12h24 - depuis l'application mobile

Comment on t'il pu faire témoigner un imam qui prône le salafisme !!!????

Portrait de fleurdesel
16/septembre/2016 - 11h44
Azur54 a écrit :
Franchement il est vraiment bon dans ce rôle là NS il a bien tenu la barre face à eux

La ficelle de Hollandouille était tellement grosse que ça ne pouvait que le... stimuler !!!!!!!

Et tous ces intermittents du spectacle que sont ces journalistes de seconde zone, étaient particulièrement mauvais. Digne d'un théâtre de boulevard, cette mauvaise pièce !!! smileysmiley  

Heureusement que le destin de la France et des français ne dépend pas des émissions politiques du Service Public

Portrait de Ptibreizh
16/septembre/2016 - 11h11
Rosette a écrit :

Léa Salamé ancienne chroniqueuse de "On est pas couché", ça veut tout dire.. Il y a bien plus impartial et moins gauchisant. Mais les journalistes faut que ça fasse le spectacle, et se payer "Sarkozy" ça fait bien hein? Mais voilà ils en sont toujours pour leur frais au final car Nicolas Sarkozy est encore plus pugnace qu'eux, il a l'expérience de la mauvaise fois des médias qui l'interrogent. NS est LE président qu'il nous faut, il en a toutes les qualités et la capacité de remettre debout notre pays massacré par la gauche tout comme il avait sauvé la France et notre compte en banque lors de son quinquennat durant la crise financière mondiale.

Quand t auras compris que gauche ou droite, c la même chose, que les émissions sont truquées puisque les politiques ont toujours eu les questions avant, qu ils sortent quasi tous de la même école, et sont juste là à endormir les français avec qq neurones pour obtenir le pouvoir et l argent et en ont rien à foutre du peuple!!!!

Portrait de MARMOTTE 31
16/septembre/2016 - 11h06

Ca leur fait du bien à ces hommes politiques d'être contrariés

tous tels qu'ils soient !Ils nous" endorment "avec leurs belles paroles

et leur mauvaise foi!!

Portrait de Azur54
16/septembre/2016 - 11h05 - depuis l'application mobile

Fleurdesel je suis totalement d'accord avec vous

Portrait de Stephanie22ans
16/septembre/2016 - 10h59
KARIM. What else ?
Portrait de fleurdesel
16/septembre/2016 - 10h58

Le meilleur moment de l'émission, N Sarkozy a été magistral face à un pseudo journaliste qui déjeune 36 fois à l'Elysée, à la botte du Mollasson, arrogant, incapable de masquer sa haine viscérale pour la Droite forte qui cherche à évoluer de façon positive face à l'évolution inquiétante de notre Société. L'entrepreneur invité était très intéressant, par contre je déplore un imam d'une mosquée salafiste, je trouve qu'il n'avait pas sa place en tant que représentant des musulmans de France.

Salamé s'est crue obligée de brandir la kalachnikov contre l'ancien Président de la République afin de se sentir exister. Très mauvais calcul, elle n'en a paru que plus minable. C'était très mal évaluer son "adversaire", car il ne s'agissait plus dans sa tête fébrile, d'un interlocuteur ou d'un candidat mais bien d'un homme à abattre. Pov' petite chose !!!!!!!!!!! Plus on est de mauvais fois, partial et vaindicatif, plus ça stimule le guerrier qu'est N. S.

Pujadas, gêné par tant de gesticulations et vociférations, a eu bien du mal à poser quelques questions importantes, qu'il susurrait du bout des lèvres.

Je n'étais pas acquise à la cause de l'invité mais devant tant de mauvaise foi et d'attitudes grossières, je me suis prise à lui trouver des qualités,  une certaine force de persuasion et un humour décapant (lors du sketch grinçant de Line Vanhoenacker), ce qui a permis d'alléger ce discours socialo-bobo-pro-hollando, indigeste et choquant. 

La déontologie journalistique fut bien bafouée sur la chaîne publique et c'est honteux !!! smiley

 

Portrait de kiditou
16/septembre/2016 - 10h21 - depuis l'application mobile

NS a simplement et opportunément rappelé une vérité sur Rissouli ! Il a été le confident de Hollande durant plus de 30 entretiens à l'Elysée et en a fait un livre sous la dictée de Hollande. C'est un fait. Point
Conclusion : Rissouli ne peut se prétendre journaliste, il a oublié ce qu'est la déontologie du journaliste et encore pire la charte de déontologie imposée aux journalistes de France 2 ....la vérité et la déontologie à géométrie variable de l'audiovisuel public sous contrôle de la gauche au pouvoir !!!!....mdr

Portrait de Rosette
16/septembre/2016 - 10h16

Léa Salamé ancienne chroniqueuse de "On est pas couché", ça veut tout dire.. Il y a bien plus impartial et moins gauchisant. Mais les journalistes faut que ça fasse le spectacle, et se payer "Sarkozy" ça fait bien hein? Mais voilà ils en sont toujours pour leur frais au final car Nicolas Sarkozy est encore plus pugnace qu'eux, il a l'expérience de la mauvaise fois des médias qui l'interrogent. NS est LE président qu'il nous faut, il en a toutes les qualités et la capacité de remettre debout notre pays massacré par la gauche tout comme il avait sauvé la France et notre compte en banque lors de son quinquennat durant la crise financière mondiale.

Portrait de Azur54
16/septembre/2016 - 10h06 - depuis l'application mobile

Franchement il est vraiment bon dans ce rôle là NS
il a bien tenu la barre face à eux

Portrait de lavatere
16/septembre/2016 - 09h53
tallis a écrit :

J'aimais beaucoup léa salamé dans ONPC mais je l'ai trouvée trop agressive hier. Elle est journaliste et pas une candidate à la primaire comme semblait démontrer l'interview.

tout à fait d'accord.

 

Elle était trop agressive, les autres journalistes également, il n'y a que Mr   Pujadas qui est resté en retrait;.  et correct.

 

J'attends avec impatience un débat avec une personnalité de gauche.

Portrait de laufic
16/septembre/2016 - 09h51 - depuis l'application mobile

Sarkozy c est simple soit président soir la prison à vous de choisir de son côté il a choisi en employant la mauvaise foi la caricature le mensonge la langue de bois et une certaine vérité non fait à l époque où il ne pouvait pas entre condamné

Portrait de laufic
16/septembre/2016 - 09h44 - depuis l'application mobile

Il est vrai si les journalistes étaient d accord avec Sarkozy le monde sera beau et merveilleux !!! ( la fin de la démocratie ) Les journalistes sont là pour contrer les candidats non pour être insulter par des magouilleurs

Portrait de michel92410
16/septembre/2016 - 09h43

Léa Salamé est donc bien membre de la Section Socialiste de France 2....son erreur est de trop le montrer, les français, même de gauche, aiment la neutralité chez les journalistes de la TV public , lorsque le partie pris devient trop flagrant  ou du moins que le journaliste n' est pas assez professionnel pour le masquer cela devient très vite agaçant et inintéressant ....

Quant à Karim Rissouli, son parti pris était tellement flagrant qu' il  s'est complétement déconsidéré comme journaliste politique , dans cette émission il avait un rôle de militant politique surtout avec sa méthode éculé de couper systématiquement la parole a son interlocuteur pour que celui ci ne puisse pas exprimer sa pensé...

On verra comment il servira la soupe avec les invités de gauche

Portrait de Guillaume Pires
16/septembre/2016 - 09h39 - depuis l'application mobile

On regard de certains commentaires la prochaine voix que Sarkozy passera dans une mission politique il vaut mieux mettre que des journalistes du Figaro ....

Portrait de Poinz75
16/septembre/2016 - 09h38

Emission bas de gamme avec journaliste qui s emporte quand une réponse ne leur convient pas.

Léa Salamé ultra agressive et presque sauvage.

Karim Rissouli qui sentait sa communauté maghrébine visée voulait à tout prix la défendre plutôt que faire son travail de journaliste.

Si la prochaine fois on a le meme topo ca sera zapping direct !

Portrait de Wouhpinaise
16/septembre/2016 - 09h31
nicoveinnant a écrit :

J'ai regardé sans regarder pas mauvaise émission. Il me semble cependant que les journalistes sont sensés être impartiaux et là force est de constater qu'ils ne l'étaient pas ! Cela se voyait à des kilomètres que Salamé et Pujadas et ce monsieur ne sont pas des pro Sarkozy ! Pour les prochaines émissions soyez partiaux !!!!!!

C'était flagrant pour Salamé. Par contre, j'ai trouvé Pujadas très en retrait, presque inexistant.

Portrait de tallis
16/septembre/2016 - 09h29

J'aimais beaucoup léa salamé dans ONPC mais je l'ai trouvée trop agressive hier. Elle est journaliste et pas une candidate à la primaire comme semblait démontrer l'interview.

Les plus vus