14/09/2016 12:00

Scandale des boues rouges: Daphné Burki se dit "mal à l'aise" après les déclarations d'un élu écologiste - Découvrez pourquoi

Hier midi sur C8, une journaliste de "La nouvelle édition" s'est intéressée aux boues rouges rejetées par l'entreprise Alteo dans la mer Méditerranée. 

Depuis 120 ans cette usine qui fabrique de l'alumine fait débat et divise tant les citoyens que les politiques.

Aujourd'hui plus de 20 millions de tonnes de boues rouges -composées de métaux lourds, d'arsenic, de chrome, et de mercure- reposeraient au fond de la mer. 

En mars dernier, une canalisation a explosé au milieu de la ville de Gardanne, à 100 mètres d'une école… 

Lors de son reportage dans l'usine, la journaliste est allée à la rencontre d'un élu écologiste qui tient un discours pour le moins très surprenant sur les dangers des boues rouges. 

Jeanmarcmorandini.com vous propose de visionner sa réaction.

Le CNRS a mené une enquête sur les dangers de ces déchets, elle sera rendue publique le 27 septembre prochain. 

Regardez

 

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bernard Buvard8
14/septembre/2016 - 14h39

Pour avoir bossé avec de la beauxite, je suis très dubitatif sur ces boues rouges et leur supposée toxicité. Vivement le résultat du CNRS, qui aura mille fois plus de valeur que l’opinion d'un starlette de C8...

Ce qui est sùr, c'est que des canalisations d'égouts ménager sont au moins aussi dangereux et ça ne choque personne qu'elles passent à proximité des écoles...

Portrait de Bigpower
14/septembre/2016 - 12h17

Est-ce que des bouts rouges peuvent-être dangereux à proximité d'une école... ?

 

smiley