04/02/2016 09:41

Un juge de Pennsylvanie valide les poursuites pénales engagées contre Bill Cosby pour agression sexuelle - Vers un procès probable

Un juge de Pennsylvanie (nord-est) a validé mercredi les poursuites pénales engagées contre Bill Cosby pour agression sexuelle, malgré les contestations de ses avocats, ouvrant la voie à un probable premier procès de l'acteur américain au pénal.

Bill Cosby est accusé d'agression sexuelle par des dizaines de femmes, mais toutes les autres procédures dont il fait l'objet se déroulent devant des juridictions civiles, ce qui signifie notamment qu'il n'encourt pas de peine d'emprisonnement.

Une audience préliminaire à un procès a été fixée au 8 mars.

Le juge Steven O'Neill n'a pas suivi la ligne des avocats de Bill Cosby, qui faisaient valoir que pour entamer des poursuites, le procureur du comté de Montgomery (Pennsylvanie), Kevin Steele, avait violé un engagement pris par l'un de ses prédécesseurs, Bruce Castor.

Interrogé mardi, Bruce Castor avait indiqué avoir renoncé à poursuivre le créateur du "Cosby Show" au moment de la révélation des faits présumés, en 2005, pour permettre à la victime présumée, Andrea Constand, d'obtenir réparation au civil.

Mis en cause depuis des mois par des dizaines de femmes, l'acteur a été inculpé le 30 décembre d'agression sexuelle aggravée sur la personne d'Andrea Constand, en 2004.

Se pensant à l'abri de poursuites, Bill Cosby avait accepté à l'époque d'être interrogé dans le cadre de la procédure civile.

Dans ce témoignage, il reconnaissait avoir donné une pilule à Andrea Constand, puis avoir caressé sa poitrine et s'être livré à des attouchements sexuels.

Il affirmait néanmoins que la relation était consentie et que la jeune femme n'avait jamais manifesté son opposition.

Ce sont ces éléments que Kevin Steele entend utiliser pour mener Bill Cosby au procès.

Ailleurs sur le web

Vos réactions