09/12/2015 18:57

Sondage: Le FN serait battu dimanche dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur

18h53: Sondage: Le Front National serait battu dimanche dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Selon un sondage TNS Sofres OnePoint pour Le Figaro et LCI, Les Républicains l’emporteraient dimanche face au Front national, lors du second tour des élections régionales dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Dans le Nord, Xavier Bertrand est donné pour la première fois largement gagnant avec 53% des intentions de vote contre 47% pour Marine Le Pen.

Xavier Bertrand, la tête de liste de la droite et du centre en région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, est donné pour la première fois largement gagnant au second tour avec 53 % des intentions de vote contre 47 % à Marine Le Pen, selon un sondage TNS Sofres OnePoint pour Le Figaroet LCI réalisé les 7 et 8 décembre

12h19: François Hollande appelle la classe politique à la "clarté" et à la "défense des valeurs de la République"

08h55: Manuel Valls affirme sur BFM TV et sur RMC que "le Front National est une arnaque"

 

*** MARDI 8 DECEMBRE ***

.

20h57: Le PS retire à Jean-Pierre Masseret son investiture socialiste

Me Parti socialiste a retiré son investiture dans le grand Est à la liste conduite par Jean-Pierre Masseret, qui se maintient au second tour des élections régionales malgré le risque de victoire du FN, a indiqué une porte-parole du parti 

Le PS a appelé Jean-Pierre Masseret, tête de liste socialiste qui se maintient malgré le risque FN, à se retirer de la campagne.

«Une claire majorité absolue des colistiers socialistes sont candidats contre leur gré, ils refusent de participer de quelque manière que ce soit à une victoire du FN dans leur région.

Il revient maintenant à Jean-Pierre Masseret de retrouver son sens des responsabilités dans la défense des valeurs de la République, en se retirant de la campagne du deuxième tour», a indiqué Corinne Narassiguin, porte-parole du Parti socialiste.

18h58: Jean-Pierre Masseret tient une conférence de presse:

"Il y aura bien 3 listes et ce sera un choix démocratique.

Nous voulons battre la droite et l'extrême droite et nous avons le soutien du peuple !"

Nous sommes fières de ce que nous faisons."

Nous sommes présents, nous sommes debout, nous n'avons pas subi les diktats, nous ne nous sommes pas couchés"

"On est là pour gagner, et nous avons le soutien du peuple, nous avons reçu un nombre innombrable de messages de soutien

18h32: Le socialiste Jean-Pierre Masseret sera bien au second tour dans le grand Est.

Jean-Pierre Masseret a réussi à maintenir la liste socialiste, malgré les pressions du gouvernement et du siège du PS à Paris qui lui demandait de se retirer, pour éviter la victoire du FN au second tour.

 Le désistement de 71 de ses colistiers n’est pas suffisant pour faire capoter cette candidature. 

Pour que la liste soit d’office écartée, il en aurait fallu 95 sur 189. Seul la volonté de la tête de liste socialiste pourrait maintenant conduire au retrait, mais, jusqu'ici, Jean-Pierre Masseret n'en a jamais affiché l'intention. 

C’est un nouveau coup de théâtre ce mardi, au soir d’une journée très particulière pour les socialistes alsaciens, champardennais et lorrains.

Jean-Pierre Masseret avait déposé sa liste lundi après-midi, mais, depuis, les appels au retrait et les désistements effectifs de colistiers se sont multipliés et la tension n'a cessé de croître.

Sur les réseaux sociaux se sont succédé les messages et les photos de candidats affichant leur retrait et leur appel à voter Richert. 

16h44: Demain de 18H à 19H : LCI, RTL et LE FIGARO organisent en exclusivité le seul débat d'entre deux tours qui opposera Marine Le Pen et Xavier Bertrand avant le second tour des élections régionales. 

16h43: Le Premier ministre Manuel Valls sera l'invité mercredi matin de BFMTV/RMC, à quatre jours du second tour des régionales et au lendemain du dépôt des listes

12h54:  Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS aux régionales dans le Grand Est, décidé à se maintenir au deuxième tour dimanche, n'a pas exclu aujourd'hui que des désistements massifs de ses colistiers n'entraînent un retrait de sa liste.
Interrogé par France Bleu Lorraine sur les pressions exercées par le Parti socialiste sur les membres de sa liste, il a estimé: "Sur moi, ça sera sans effet. Sur les colistiers, ça pourrait produire un effet. On attend 18 heures, voilà, on est sûr de rien encore".

12h42: Jean-Yves Le Drian, largement en tête pour le second tour des élections régionales en Bretagne, a annoncé aujourd'hui lors d'une visite dans le Finistère qu'il n'y aurait pas fusion de sa liste avec celle des écologistes d'EELV, faute d'un accord cohérent.
Dans un communiqué, son équipe de campagne a précisé aujourd'hui que "les exigences d'Europe Ecologie n'ont pas permis d'aboutir à une entente équilibrée au regard des scores obtenus au premier tour", et assure que son ambition pour dimanche "reste le rassemblement le plus large possible des forces de progrès, régionalistes et écologistes".

 

*** LUNDI 7 DECEMBRE ***

 

20h08: Manuel Valls appelle à voter pour les Républicains dans les 3 régions où le PS s'est retiré

Manuel Valls a appelé ce lundi soir sur TF1 à voter pour les listes de droite face au FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie où le PS s'est retiré, ainsi qu'en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, où le candidat socialiste se maintient contre le mot d'ordre de son parti.
Pour sa première intervention publique depuis les résultats du premier tour dimanche soir, le premier ministre a également affiché son soutien aux 10 candidats socialistes et radicaux en lice dans les autres régions métropolitaines, et critiqué la position "ni retrait, ni fusion" adoptée par Nicolas Sarkozy et Les Républicains en vue du second tour.
Pour Manuel Valls, le programme de l'extrême droite n'apporte "aucune solution". "Il y a deux visions et dimanche prochain il faudra choisir entre ces deux visions de la France", a-t-il ajouté.

17h21: Régionales en Ile de France: Claude Bartolone annonce la fusion de la liste socialiste avec celles d'EELV et du PCF

13h47: Nicolas Dupont-Aignan, tête de liste Debout la France en Ile-de-France (6,6% des voix au premier tour), a annoncé lundi à l’AFP qu’il refusait toute fusion de sa liste et qu’il ne donnait aucune consigne de vote en vue du second tour, dimanche prochain.

Le bureau national de DLF, réuni en fin de matinée, a pris la même décision dans l’autre région où il a dépassé la barre des 5% et est donc en mesure de fusionner ses listes, à savoir la Bourgogne/Franche-Comté (5,17%). Sur l’ensemble de la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan a enregistré un score de 3,81% en recueillant plus de 827.000 voix.

13h12: Régionales dans le Grand Est: Jean-Pierre Masseret (PS), arrivé troisième, annonce se maintenir pour le second tour

"Les électeurs de gauche qui se sont exprimés ont besoin d'être représentés demain"

"Il ne faut pas se retirer. Et nous espérons que l'électorat de gauche va se mobiliser"

"A chaque fois, on constate que le FN marque des points. C'est l'affrontement avec le FN qui fera reculer ce parti."

11h51: Le bureau politique des Républicains valide la ligne "ni fusion ni retrait" de Sarkozy pour le 2e tour

11h12: Le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, sera l'invité du journal de 20h, présenté par David Pujadas, ce soir

09h54: Patrick Mennucci, député PS des Bouches-du-Rhône : «La décision du Bureau national du Parti socialiste est douloureuse mais elle s'impose par la nécessité de barrer la route au Front National. Je m'engage à mener cette semaine dans ma circonscription où notre liste est arrivée largement en tête, une campagne déterminée pour éviter à notre région le supplice que constituerait la victoire de Mme Maréchal Le Pen. C'est l'honneur des socialiste de savoir distinguer, au delà de profonds désaccords, le champ de la République et celui de ses ennemis.»

09h42: "Je crois que Jean-Pierre Masseret, compte tenu des résultats, devra prendre la mesure de la situation et se retirer", a déclaré Stéphane Le Foll, le porte-parole du gouvernement, lundi dans la Matinale d'Europe 1.

08h59: La tête de liste PS Jean-Pierre Masseret refuse de se retirer dans le Grand Est

07h58: Cambadélis annonce le retrait du PS dans une troisième région en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine

7h00: Le point complet sur les élections

Le FN est le premier parti de France avec 30% des suffrages en France métropolitaine.

L'alliance les Républicains-UDI-Modem arrive en deuxième position avec 27%

Le PS et ses alliés sont troisième à environ 23%

Les écologistes d'EELV ne récoltent que 6,6 à 6,8% des voix,

Le  Front de gauche est à 4%.

Debout la France est entre 3,5%.

Le FN se classe premier dans six régions métropolitaines :

Nord-Pas-de-Calais-Picardie,

Provence-Alpes-Côte d'Azur,

Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne, Centre,

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Bourgogne-Franche-Comté. 
Les Républicains et leurs alliés centristes sont en tête dans quatre régions :

Île-de-France,

Normandie,

Pays de la Loire

Auvergne-Rhône-Alpes. 

Enfin, le Parti socialiste et ses alliés devancent leurs concurrents dans trois régions :

Bretagne,

Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes,

Corse.

Réuni en bureau national dans la soirée, le Parti socialiste a décidé «à l'unanimité» de retirer ses listes dans les trois régions où la gauche avait le moins de chance de l'emporter et où le FN était le mieux placé: en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine et en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

De son côté, Nicolas Sarkozy a écarté, en début de soirée, la possibilité de tout accord avec la gauche, y compris dans les régions où ni LR, ni le PS ne semblent en mesure de contrecarrer seul le FN.

.

*******

.

22h16: Le PS annonce qu'il retire ses listes en Nord Pas-de-Calais Picardie et en PACA face au score du FN

Le secrétaire général du Parti Socialiste a appelé les candidats de son parti à se retirer en PACA et en Nord-Pas-deCalais-Picardie pour faire barrage au FN.

21h08: Première estimation en Ile-de-France : Valérie Pécresse (Les Républicains, 30,5%) devance Claude Bartolone (25,4%, PS) et Wallerand de Saint Just (FN, 18,7%).

20h55: "Tout doit être fait pour éviter d'avoir un président FN dans une région", lance Nathalie Kosciusko-Morizet sur France 2. La vice-présidente des Républicains se démarque clairement de Nicolas Sarkozy.

20h31: Marine Le Pen s'exprime

"Le FN est le seul parti à défendre la France et l'intérêt de notre pays et de tous les Français notemment les plus vulnérables.

Nous sommes le seul Front Républicain.

Nous défendons la liberté, l'égalité, fraternité et la laïcité."

20h21: Nicolas Sarkozy s'exprime:

"Les Français souhaitent que le République ne recule plus.

C'est un signe de la profonde aspiration des Français à voir les choses changer.

Il faut comprendre et entendre l'exaspération des Français.

Ceux qui ont fait le choix du FN n'obtiendront aucune réponse de ce parti et cela risque de créer de dangereux désordre dans la région ou dans le pays

Le seul choix ce sont les Républicains et les alliés et il faut refuser de jouer avec les suffrages.

La seule attitude dans toutes les régions est de respecter les Français avec une alternance claire

Il faut refuser toute fusion et tout retrait de nos listes dans toutes les listes".

20h20: Le Front national arrive en tête du premier tour des élections régionales (29,5%), devant Les Républicains (27,4%) et le Parti socialiste (23,5%).

20h16: Alsace Lorraine Champagne Ardennes - Florian Philippot (FN) arrive largement en tête avec entre 35 et 39,6% des voix, devant Philippe Richert (LR/UDI/Modem) avec de 22,6% à 26% des voix et le PS Jean-Pierre Masseret (16,1 à 16,7%)

20h14: Selon OpinionWay, les électeurs en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées auraient placé Louis Aliot (FN) en tête avec 31,3% des voix, Carole Delga (PS et alliés) le suiverait avec 23,10% des voix

20h13: Selon les estimations d'Ipsos, en Centre Val de Loire, la liste menée par Philippe Loiseau (FN) serait créditée de 30,2%, suivie, dans un mouchoir de poche, par la liste LR-UDI-Modem menée par Philippe Vigier (25,9%) et la liste menée par François Bonneau (PS-PRG), créditée de 25,1% des suffrages.

20h11: La liste PS-PRG conduite par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian (PS) est largement en tête en Bretagne au soir du premier des élections régionales, avec 34,7% des suffrages exprimés, selon une estimation Ipsos. 

20h10: Selon Opinionway, le FN arriverait en tête des votes avec 29% des voix, devant les listes LR/UDI/Modem, à 27%, et les listes PS et alliés à 23%.

L'extrême gauche aurait obtenu 1% des sondages, le Front de gauche 4,1%, EELV 6,5%, les listes divers gauche 1%.

A droite, Debout la France est crédité de 3,7% des voix, et les listes divers droite de 0,4%.

20h08: Le tête de liste Laurent Wauquiez (LR) arrive en tête dans la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 31.4% des voix, d'après les estimations de TNS Sofres. 

Christophe Boudot (FN) arrive en seconde position avec 26.7% suivi du PS avec 23.1%.

20h01: Le Front National premier parti de France au niveau national avec 30%, UMP 27% , PS 23%

20h01: Le Front National est en tête dans 6 régions d'après les premières estimations

20h00: Marine Le Pen et Marion Maréchal en tête dans chacune de leur région avec plus de 40% des suffrages.

Selon Ipsos, Marion Maréchal-Le Pen (Front national) arriverait sans surprise largement en tête en PACA à 42,1%.

Elle serait suivie de Christian Estrosi (LR) à 25,4%, et de Christophe Castaner (PS) à 15,9%.

La tête de liste Front national, Marine Le Pen arrive en tête dans la région Nord-Pas-de-Calais Picardie (41%).

Xavier Bertrand (LR) totalise 25% des voix et Pierre de Saintignon (PS) 18%

En PACA et en région Nord-Pas-de Calais-Picardie c'est donc le Front National qui arrive très largement en tête.

19h19: Certains journalistes et observateurs présents aux QG de candidats et partis racontent les buffets:

Chez Les Républicains, où cacahuètes et cubis de vin sont proposés aux militants ; les partisans de Marion Maréchal-Le Pen auront droit, de leur côté, à du champagne dans des verres à pied. (Le Figaro)

18h47: Une journaliste du Monde donne un indice sur les résultats dans le sud

.

.18h42: Toujours aucune estimation officieuse crédible à cette heure

18h15: Région par région le taux de participation

.

 

.

18h00: À 17h, la Corse et le Nord-Pas-de-Calais-Picardie sont les régions où le taux de participation est le plus élevé avec respectivement 52.59% et 49.10%.

À l'inverse, l'Ile-de-France est en bas du classement avec seulement 35.65% de participation.

17h24: BFM TV annonce une abstention finale de 49% 

17h10: iTélé estime la taux d'abstention final à 49,50% (Ifop Fifucial)

Il était de 53,6% au premier tour en 2010

17h05: Le premier ministre, Manuel Valls, conditionne son éventuelle prise de parole dimanche soir à la « lisibilité » des résultats, affirme un proche. 
Selon Matignon, cité par le Figaro, il est « plus probable » qu’il attende lundi pour s’exprimer sur les régionales.

Il participerait alors peut-être à un JT.

16h54: Le taux de participation à 17h est de 43,01% contre 39,29% en 2010

.

.

16h37: En 2010, le taux de participation annoncé à 17h était de 39,29%.

On attend avec impatience le chiffre qui sera fourni aujourd'hui par le Ministère de l'Intérieur

16h30: Taux d'abstention aux élections régionales depuis 1986

  • 1986 (élection à un seul tour) : 22,1 %
  • 1992 (un seul tour) : 31,4 %
  • 1998 (un seul tour) : 42,3 %
  • 2004 (deux tours) : 39,16 % au premier, 34,3 % au second
  • 2010 (deux tours) : 53,6 % au premier, 48,8 % au second

15h24: Pourquoi attendre 20h pour les résultats ?

C'est le petit jeu de ceux que les dimanches soirs électoraux passionnent : chercher et apprendre, avant 20 heures, les résultats des scrutins.

Pourquoi faut-il attendre 20 heures ?

Parce que certains bureaux de vote ferment à 18 heures ou 19 heures. Il ne faut pas altérer la sincérité du scrutin pour ceux qui votent jusqu'à 20 heures.

Du coup, il est illégal de diffuser des résultats – ou plutôt les chiffres des sondages – avant la fermeture du dernier bureau.

14h43: À 12h, la Corse était la région où le taux de participation était le plus important avec 20.94%. À l'inverse, l'Ile-de-France est en bas de classement avec seulement 11.25%. 

13h33: En dehors de la Corse, la participation est pour l'instant plus forte dans les principales régions visées par le Front national (Nord-Pas-de-Calais, Paca...) que dans les régions traditionnellement à gauche (Bretagne, Ile-de-France...).

12h00: 

 

11h32: Le premier ministre Manuel Valls a voté peu après 11h00 dans le bureau n°2 de l'hôtel de ville d'Evry  dans l'Essonne, en affirmant que "le bulletin de vote" était "une arme" contre le terrorisme.
Valls a pris uniquement trois bulletins parmi les 13 listes candidates en Île-de-France: ceux de Claude Bartolone (PS), Valérie Pécresse (Les Républicains-UDI) et Emmanuelle Cosse (EELV).
"Il n'y a qu'une chose à faire: voter", a déclaré le premier ministre après avoir déposé son bulletin dans l'urne.
"J'espère que beaucoup de Français iront voter, surtout après les attaques terroristes.
Nous sommes debout et notre arme, c'est le bulletin de vote", a-t-il ajouté à la sortie de l'isoloir.

10h50: Trois semaines après les pires attaques sur le sol français depuis la guerre , le scrutin se déroule sous "état d'urgence", avec des mesures de sécurité renforcées autour des bureaux de vote, notamment dans la capitale.

Dan% un contexte d'Etat d'urgence suite aux attentats de Paris, plus de 100 000 policiers, gendarmes et militaires sont mobilisés dans toute la France pour assurer le bon déroulement du scrutin.

A Paris, 8000 policiers et militaires vont effectuer tout au long de la journée des rondes autour des 615 bureaux de vote de la capitale.  

09h30: Le chef de l'État est à Tulle en Corrèze où il a voté peu avant 09h30. 

08h00: Le bureaux de vote sont ouverts

Plus de 44 millions d'électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche pour le premier tour des élections régionales. Le second tour est prévu dimanche prochain, le 13 décembre.

Les horaires d'ouverture des bureaux de vote s’affichent en général de 8h à 18h mais dans plusieurs villes, la fermeture se fait à 19h ou même à 20h dans les plus grandes agglomératons.

07h12: Après les municipales en mars 2014, les européennes en juin 2014 et les départementales en mars 2015, ils sont désormais appelés à renouveler leurs conseils régionaux, dimanche 6 décembre.

Ces élections régionales revêtent une importance majeure.

Outre le fait qu'elles interviennent dans un contexte très particulier – trois semaines après les attentats de Paris –, elles constituent le dernier scrutin intermédiaire avant la grande explication de 2017.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de spyware
10/décembre/2015 - 12h25

Il faut se méfier des sondages qui sont souvent orientés. Celui-ci en l'occurence est financé par la droite (Le Figaro et LCI).

C'est le même sondage qui avait été commandé par LCI en 2002 et qui voyait Jospin devant Le Pen.

Cela n'a pas empêché Jospin d'être éliminé au premier tour à la surprise générale.

Portrait de Kylen_chan
10/décembre/2015 - 09h25

Et si un jour une majorité de Français désire un parti radicalement dur et vote démocratiquement pour lui, aura-t-on encore droit à ce cirque politique de "barrage républicain"?? Eh oui c'est le jeu ma pauvre Lucette. Parce que voir la droite cracher sur la gauche pendant des semaines puis courtiser ses électeurs quand on a besoin d'eux, c'est un spectacle navrant, il n'y a rien de pire pour conforter M Le Pen dans ses dires de magouillages UMPS.Alors soit le fn est un parti légal et on joue tous le jeu, soit on l'interdit et basta. En tout cas ce n'est pas le FN qui a foutu le pays dans la merde depuis 30 ans.

Et entre les promesses jamais réalisées et les trahisons de l'UMPS et les promesses irréalisables du FN, on fait quoi?

Portrait de sergioplaya
10/décembre/2015 - 08h01 - depuis l'application mobile

Tous contre le fn moi j'ai compris imaginez une seconde ....il gagne une région ça se passe bien et alors il sont tous mort ps et lr pas de risque restons groupe et défendons nos privilèges nos fin de mois confortable

Portrait de titoune
10/décembre/2015 - 06h45 - depuis l'application mobile

Le FN est un parti irresponsable. Quand Marine Lepen veut des le lendemain de sa victoire, baisser le montant des cartes grises sans connaître les chiffres des finances de la région, ça fait quand même peur pour la suite !!! Surtout quand on sait, que pour le versement du RSA et etc...., les caisses sont vides et que depuis le 1/12, on continue à le verser mais en empruntant, c'est grave !!!! Les associations spécialisées dans le social, sont tenues à faire des économies, que ça soit sur le dos des personnes bénéficiant du service de ces associations et également du personnel, qui risque de voir leur salaire baisser en raison de modifications dans leur travail, donc merci à la gauche !!!!
Alors quand on voit certains services dirigés par la gauche pendant 25 ans, qu'ils n'ont pas été foutu de redresser la barre au niveau finances, on peut se demander ce que sera la région avec le FN ???

Portrait de spyware
9/décembre/2015 - 22h42
Herpes a écrit :

j'espère que Xavier Bertrand fera les même yeux que ceux de Jospin quand il a perdu les élections présidentielles en 2002 alors que le sondage IFOP le voyait devant Le Pen smiley

tout est possible...

Portrait de mygodness
9/décembre/2015 - 22h30
Herpes a écrit :

j'espère que Xavier Bertrand fera les même yeux que ceux de Jospin quand il a perdu les élections présidentielles en 2002 alors que le sondage IFOP le voyait devant Le Pen smiley

on verra bien dimanche...

Portrait de retro007
9/décembre/2015 - 21h24

La droite et la gauche ont vraiment la "trouille "du FN et c'est tant mieux !

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 21h09

Dans tous les cas c'est une excellente nouvelle d'avoir foutu les socialistes en dehors de ces deux régions! Débarrassé de centaine de collabo grâce à Mme. Lepen!

Bravo Marine!!!

Portrait de spyware
9/décembre/2015 - 20h43
legay a écrit :

 

+1000 smiley

 

De plus, je rajouterais qu'un reçent sondage affirme que 90% des sondages sont faux! smiley

Ce qui est certains c'est qu'avec la situation actuelle catastrophique de la France et avec les magouilles qui se mettent en place depuis 1 semaine, si les Français décident de ne rien changer dimanche, il pourront arreter de se plaindre car il auront approuvé ce que ces gens ont fait de la France en seulement 30 ans.

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 20h43
rude boy a écrit :

bon je sais que ça n'a pas vraiment ça place ici  quoique .... je vous laisse méditer

LE CONTOUR DES NOUVELLES TAXES SUR LES RÉSIDENCES PRINCIPALES SE PRÉCISE.

Pourrait être mis en place en 2016.

Ça y est Hollande (grâce à Jean-Marc Ayrault ex 1er ministre) a décidé d'explorer la possibilité d'instaurer les nouvelles taxes sur ... la résidence principale des Français lorsque le propriétaire a remboursé son emprunt et qu'il occupe son propre logement.

>

Hollande souhaite ainsi soumettre les "revenus fictifs" (absence de loyer pour les millions de propriétaires "actifs ou retraités" ayant remboursé leurs emprunts) à l'impôt sur le revenu.

En effet, occuper un logement dont on est propriétaire (sa résidence principale) rapporte pour chaque ménage un revenu fictif (le loyer que l'on ne paye pas) !

Et de même que les intérêts des placements, ces loyers fictifs devraient être imposés sur le revenu, après déduction des intérêts d'emprunt, selon Hollande en 2015. > Cette nouvelle taxe sur les propriétaires après le remboursement de leur emprunt rapporterait 5,5 milliards d'euros par an.

Les propriétaires vont donc bientôt devoir verser un loyer à l'Etat après le remboursement de leurs emprunts ?

EXEMPLE :

VALEUR LOCATIVE DE MA MAISON/ 1000 EUROS

VALEUR INSCRITE SUR VOTRE TAXE D'HABITATION.

LOYER FICTIF / 1000 X 12 : 12000 euros

TAXATION SUPPLÉMENTAIRE / 12000 X 30,5% (15% IRPP plus 15,5 prélèvements sociaux revenus fictifs du patrimoine) : 3630 euros divisé par 12 = 302,50 d'impôts mensuel complémentaires !

La France avance à grands pas, car les cas sociaux, qui constituent le fonds de commerce des socialistes, ne payent pas le loyer du logement qu'ils occupent et qui plus est qui ne leur appartient pas, et celui qui est propriétaire devra payer pour ce qui lui appartient.

FAITES CIRCULER CETTE INFORMATION CAR CE N'EST MALHEUREUSEMENT PAS UN HOAX.

 

SCANDALEUX!

Dire que certains sur ce site soutienne ce genre de mesure Lamire sarkopen (certainement des cas sociaux!)

Portrait de rude boy
9/décembre/2015 - 20h37

bon je sais que ça n'a pas vraiment ça place ici  quoique .... je vous laisse méditer

LE CONTOUR DES NOUVELLES TAXES SUR LES RÉSIDENCES PRINCIPALES SE PRÉCISE.

Pourrait être mis en place en 2016.

Ça y est Hollande (grâce à Jean-Marc Ayrault ex 1er ministre) a décidé d'explorer la possibilité d'instaurer les nouvelles taxes sur ... la résidence principale des Français lorsque le propriétaire a remboursé son emprunt et qu'il occupe son propre logement.

>

Hollande souhaite ainsi soumettre les "revenus fictifs" (absence de loyer pour les millions de propriétaires "actifs ou retraités" ayant remboursé leurs emprunts) à l'impôt sur le revenu.

En effet, occuper un logement dont on est propriétaire (sa résidence principale) rapporte pour chaque ménage un revenu fictif (le loyer que l'on ne paye pas) !

Et de même que les intérêts des placements, ces loyers fictifs devraient être imposés sur le revenu, après déduction des intérêts d'emprunt, selon Hollande en 2015. > Cette nouvelle taxe sur les propriétaires après le remboursement de leur emprunt rapporterait 5,5 milliards d'euros par an.

Les propriétaires vont donc bientôt devoir verser un loyer à l'Etat après le remboursement de leurs emprunts ?

EXEMPLE :

VALEUR LOCATIVE DE MA MAISON/ 1000 EUROS

VALEUR INSCRITE SUR VOTRE TAXE D'HABITATION.

LOYER FICTIF / 1000 X 12 : 12000 euros

TAXATION SUPPLÉMENTAIRE / 12000 X 30,5% (15% IRPP plus 15,5 prélèvements sociaux revenus fictifs du patrimoine) : 3630 euros divisé par 12 = 302,50 d'impôts mensuel complémentaires !

La France avance à grands pas, car les cas sociaux, qui constituent le fonds de commerce des socialistes, ne payent pas le loyer du logement qu'ils occupent et qui plus est qui ne leur appartient pas, et celui qui est propriétaire devra payer pour ce qui lui appartient.

FAITES CIRCULER CETTE INFORMATION CAR CE N'EST MALHEUREUSEMENT PAS UN HOAX.

 

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 20h36
legay a écrit :

 

Si il est élu, le nouveau socialiste Xavier Bertrand n'aura pas de quoi etre fier non plus! smiley

Et Estrosi qui a déjà annoncé que des socialistes siégeront par je ne sais quelle pirouette....

 

Portrait de m44700
9/décembre/2015 - 20h29 - depuis l'application mobile

arrêtons avec ses sondages pour ou contre un candidat. c'est de la manipulation indirecte à voter pour le favoris des sondages.

Portrait de spyware
9/décembre/2015 - 20h24

Un sondage LCI/Sofres publié 3 jours avant le premier tours des présidentielles de 2002 donnait Jospin au second tour avec 3.5% de plus que Le Pen.

Le seul vote qui compte c'est celui qui se fait dans l'urne et il ne s'achète pas...

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 20h18

Par contre personne ne parle de la région Bourgogne Franche Comté ou le FN va certainement passé, et le Valls n'a jamais demandé un retrait de sa candidate.

Étrange non?

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 20h16
RAUS a écrit :

Il ne faut pas vendre la peau de la dinde avant de l'avoir tuée.smiley

Perdante ou gagnante elle sera juste renforcée.

Vu que Valls ne bougera pas d'un iota sa politique de m.... et ce naze n'a rien compris.

 

Portrait de Vladmir Patine
9/décembre/2015 - 20h13
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa a écrit :

bonne nouvelle... l'excellente nouvelle ce sera dimanche, quand le sondage sera confirmé....

sur la base du sondage ça ferait pour les 170 sièges à pourvoir,

110 sièges pour Bertrand

60 sièges pour le F'HAINE

donc pas de débat interminable pour faire passer les dossiers

 

la démocratie est dans les urnes,

Ah bon vous appelez ça une bonne nouvelle?

Après l'élection, on continue et on fait comme-ci rien n'était?

Parfait comme ça le FN ne fera plus 40% dans ces régions, il sera au dessus des 50% dés le premier tour...

Moi dans tout les cas ça ne me réjouis pas....

Portrait de isreco
9/décembre/2015 - 19h57

smileyelle est ou la démocratie dans tout ça ?

 

Portrait de spyware
9/décembre/2015 - 19h55

Heu... le sondage est financé par le Figaro (droite) et LCI (droite) smiley

OK donc on peut le mettre à la corbeille!! smiley

Portrait de spyware
9/décembre/2015 - 19h46

J'espère que la base sanctionnera le PS et l'UMP par une abstention massive dimanche.

Portrait de el pintor
9/décembre/2015 - 19h44
zebullon a écrit :

Les 50 % d'abstentionnistes ( 22 millions ) feront la décision contre les 6 millions de fhaineux et la petite entreprise lepaine.

Ah bon ?...vous croyez que les 50 % vont se déranger ?

Portrait de mygodness
9/décembre/2015 - 19h38

Christian Estrosi a pourtant démontré l'étendu de son incompétence à Nice et a été vraiment mauvais dans son débat avec Marion Maréchal Le Pen allant jusqu'à agacer les journalistes animants le débat. Espérons que beaucoup de monde voient ce débat et que cela fasse pencher la balance du bon coté dimanche!

Portrait de mygodness
9/décembre/2015 - 17h55
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa a écrit :

le F'HAINE ne progresse pas

présidentielle 2012 le F'HAINE fait 13.95 % des inscrits

régionale 2015 le F'HAINE fait 13.29 % des inscrits

il est donc en régression

Parfait! Faite vite remonter le message à Valls et à Hollande qui ont l'air bizarrement très agité...

Portrait de l'aspic
9/décembre/2015 - 17h53
aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa a écrit :

le F'HAINE ne progresse pas

présidentielle 2012 le F'HAINE fait 13.95 % des inscrits

régionale 2015 le F'HAINE fait 13.29 % des inscrits

il est donc en régression

 

La methode Coué a ses limites, et vous le démontrez avec brio ! smiley

 

La seule et unique comparaison intelligente est de comparer ce qui est comparable, à savoir les dernières elections régionales et celle-ci.

 

Et la seule et unique vérité, est qu'entre ces 2 élections, dans toutes les régions, le FN a multiplié son score par deux ou par trois.

 

Tout le reste n'est que bla bla, gesticulation, ou élucubrations stériles et ridicules! smiley

Portrait de mygodness
9/décembre/2015 - 17h41

Près de 30% des électeurs ont voté pour le FN dimanche dernier. J'espère que tout ces arangements politco-médiatiques entre amis auront pour effet de faire monter ce chiffre beaucoup plus haut dimanche prochain.

Portrait de mr
6/décembre/2015 - 22h57

choqué!!!!!

Portrait de nantes63
6/décembre/2015 - 22h36

j'ai honte de la France. voter pour un parti qui prône la haine, qui veux supprimer les subventions au planning familiale, aux associations LGBT c'est faire preuve d'idées rétrogrades.