19/10/2015 12:56

Des chauffeurs Uber lancent une application concurrente "made in France"

Des chauffeurs Uber lancent une application destinée à concurrencer l'entreprise américaine pour laquelle ils travaillent, révèle France Info.

Cette initiative baptisée "VTC CAB", sur laquelle les chauffeurs de VTC travaillent depuis neufs mois, est née de leur mécontentement à travailler pour Uber:

"Uber ne nous a pas laissé le choix", déclare à la radio Mohammed Radi, l’un des fondateurs de cette nouvelle application.

"Moi j’ai des charges, des crédits, des assurances à payer, et je suis en train de puiser dans les économies, parce que je suis solidaire et que j’y crois.[...] L'objectif, ajoute-t-il, c'est de garder le contrôle sur notre avenir, sur notre travail" ajoute-t-il.

Ils n'auraient pas non plus apprécié l’annonce par Uber début octobre d'une baisse de 20% du prix des courses pour tous les chauffeurs dans Paris, qui représente selon eux une perte de 1500 euros chaque mois.

L’association des VTC de France affirme enfin que cette application, développée grâce à l'argent personnel des chauffeurs et testée ces dernières semaines en région parisienne, répond à un désir de longue date d’avoir une plateforme indépendante et française.

Pour l’instant, 300 chauffeurs se disent prêts à travailler avec cette application, selon France Info, un chiffre faible comparé aux dix mille chauffeurs de VTC qui conduisent pour Uber dans le pays.

Dans un premier temps, et jusqu’à ce que leur création prenne de l’ampleur, ils comptent continuer à travailler pour Uber.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Nono75
21/octobre/2015 - 11h46

Techniquement on ne peut pas faire de black dans le cadre d'Uber...

C'est un peu comme si tous les taxis ne pouvaient plus accepter les paiements en espèces...

Portrait de Nono75
19/octobre/2015 - 14h22

Il faut déduire les assurances, le carburant, l'amortissement du véhicule, le nettoyage du véhicule (les Uber sont souvent moins crados que les taxis), les achats (la flotte, les bonbons, les costumes, etc.).

Ensuite j'imagine qu'ils doivent payer des charges sociales.

Portrait de jlpicard
19/octobre/2015 - 14h20 - depuis l'application mobile

Ne pas confondre Chiffre d.Affaire et Bénéfice !!!