25/06/2015 12:57

Françoise Hardy évoque son combat contre le cancer: "Une partie des médecins pensait que j'étais fichue"

Françoise Hardy, qui sort de «trois semaines d’inconscience avec huit jours de coma», évoque son combat contre le cancer dans un entretien accordé à RTL depuis son lit d’hôpital.

L’idole des sixties, âgée de 71 ans, se bat depuis dix ans contre un lymphome, un cancer du système lymphatique. Elle avait dû interrompre la promotion de son dernier livre en mars après une chute et a ensuite été hospitalisée, son état de santé s’étant détérioré, selon la station.

«Quand je me suis réveillée de trois semaines d’inconscience avec huit jours de coma, je me disais: +Mais j’ai fait vivre des choses épouvantables à mon fils Thomas (Dutronc, ndlr) ! (...) Et donc, il y a eu un moment où les médecins ont informé Thomas que c’était la fin et qu’il fallait qu’il prévienne tout de suite son père (Jacques Dutronc, ndlr)», explique Françoise Hardy.

«Puis, je ne sais pas ce qui a fait que finalement, je suis revenue à la vie», ajoute-t-elle.

«C’est très étrange parce qu’en même temps, je trouve qu’il y aurait eu une cohérence à ce que je meure à ce moment-là. (...) J’ai l’impression d’avoir professionnellement fait tout ce que je pouvais faire puis aussi, je ne suis pas dans un état physique qui me permet de faire quelque chose qui demande beaucoup, beaucoup d’énergie», explique encore l’interprète de «Tous les garçons et les filles», titre phare de son premier disque paru en 1962.

Revenant sur le lymphome contre lequel elle se bat depuis plus de dix ans, elle rappelle avoir subi «une chimio que j’ai très très bien supportée, en 2004, et j’ai quand même pu vivre à peu près normalement pendant quelques années». «Mais, petit à petit, mon état s’est dégradé», précise-t-elle.

Elle suit désormais un nouveau traitement: «Une partie des médecins pensait que, avec le lymphome, tout ça, j’étais fichue et qu’il fallait me laisser partir en paix. Et puis l’autre partie disait : +Oui, mais si jamais on réussit à la tirer d’affaire, on pourra tenter sur elle une chimio qui ne lui a pas été administrée et qui, si elle fonctionne, fera qu’elle se portera mieux qu’avant son accident+. J’en suis là».

«Au point où j’en suis, je sais qu’il y a une chance pour que la chimio fonctionne mais il y a aussi une chance équivalente pour qu’elle ne fonctionne pas», conclut la star qui raconte son combat contre la maladie dans son dernier livre, «Avis non autorisés», paru en mars aux éditions Equateurs.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rvgc52
26/juin/2015 - 00h39

ce qu'elle dit est poignznt mais c'est le lot de tut le monde...  quand on est vieux son se soigne du mieux qu'on peut en assayant à une déchéance physique qui est la nôtre, en souffrant aussi parfois, on se soigne pour reculer l'échéance, c'est le principe de la vie de naitre vivre et mourir

Portrait de shansa
25/juin/2015 - 20h02

Je suis un peu déçue par le  " déballage "  médiatique auquel se livre F. Hardy  C'est une artiste que j'ai toujours admiré pour sa discrétion et sa retenue  La maladie est un sujet trop personnel et surtout trop douloureux pour être livré aux médias 

Portrait de flashtime
25/juin/2015 - 17h27

 

Mon amie la rose 1. On est bien peu de choseEt mon a-mie la roseMe l'a dit ce ma-tinÀ l'au-rore je suis néeBap-ti-sée de ro-séeJe me suis é-pa-nouieHeu-reuse et a-mou-reuseAux ray-ons du so-leilMe suis fer-mée la nuitMe suis ré-veil-lée vieillePour-tant j'é-tais très belleOui j'é-tais la plus belleDes fleurs de ton jar-din 2. On est bien peu de choseEt mon a-mie la roseMe l'a dit ce ma-tinVois le Dieu qui m'a faiteMe fait cour-ber la têteEt je sens que je tombeEt je sens que je tombe Mon coeur est pres-que nuJ'ai le pied dans la tombeDé-jà je ne suis plusTu m'ad-mi-rais hi-erEt je se-rai pous-sièrePour tou-jours de-main 3. On est bien peu de choseEt mon a-mie la roseEst mor-te ce ma-tinLa lu-ne cet-te nuitA veil-lé mon a-mieMoi en rê-ve j'ai vuÉ-blou-is-sante et nueSon â-me qui dan-saitBien au-de-là des nuesEt qui me sou-ri-aitCroit ce-lui qui peut croireMoi j'ai be-soin d'es-poirSi-non je ne suis rien On est bien si peu de choseC'est mon a-mie la roseQui l'a dit hier ma-tin............................................................   tres jolie chanson qu'elle a interpretée avec talent dont le texte inspiré de ronsard correspond bien au destin que chacun de nous porte en soi. soyons humbles et respectueux envers tous ceux qui souffrent en ce moment de cette maladie. quand une celebrité en temoigne c'est à tous ceux et celles qui comme elle souffrent à qui l'on pense.

 

 
Portrait de maminou
25/juin/2015 - 13h45 - depuis l'application mobile

Moi aussi j'en ai eu un et je gagne pas ma vie avec