10/06/2015 17:09

Plus de 100.000 migrants arrivés en Europe via la Méditerranée en 2015

Plus de 100.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe depuis le début de l'année via la Méditerranée, a indiqué mardi à Genève le porte-parole du Haut Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR), évoquant une "augmentation dramatique" des arrivées en Italie du sud et en Grèce.

Le chiffre total de 103.000 personnes a été atteint ce week-end avec l'arrivée de 6.000 migrants et réfugiés dans le sud de l'Italie, sauvés par l'opération européenne Triton coordonnée par les garde-côtes italiens, a indiqué à la presse Adrian Edwards.

La plupart viennent de l'Afrique subsaharienne et il y a des enfants et des femmes enceintes parmi eux, a-t-il précisé. "Le HCR renforce sa présence et ses activités en Grèce et dans le sud de l'Italie en réponse à l'augmentation dramatique du nombre de réfugiés et de migrants arrivant par la mer en Europe du sud cette année", a déclaré M. Edwards.

Depuis le début de l'année, 54.000 personnes sont arrivées en Italie, 48.000 en Grèce, 91 sur l'île de Malte et 920 en Espagne, a précisé le porte-parole.

En 2014, 283.000 migrants sont entrés illégalement dans l'Union européenne, dont 220.000 arrivés par la Méditerranée, selon les données de l'agence européenne de contrôle des frontières de l'UE (Frontex).

Alors que les frontières terrestres étaient depuis les années 2000 l'itinéraire choisi par les migrants, c'est désormais la route maritime qui est privilégiée. Ainsi, près de 171.000 ont débarqué en Italie l'année dernière. Ils avaient été 40.000 en 2013 et 64.300 en 2011, au plus fort des printemps arabes, selon les chiffres de Frontex.

L'opération Triton est gérée par Frontex. Elle s'appuie sur la participation de 26 pays européens.

Dimanche, alors que le nombre de migrants ayant débarqué sur les côtes italiennes dépassait les 50.000 depuis le début de l'année, trois importantes régions de l'Italie du Nord (Ligurie, Lombardie et Vénétie) ont prévenu qu'elles refuseraient désormais d'accueillir de nouveaux migrants .

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), également basée à Genève, environ 1.770 hommes, femmes et enfants sont morts ou disparus en tentant la traversée de la Méditerranée depuis le nord de l'Afrique et le Proche Orient.

Originaires essentiellement d'Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient (Syrie et Irak en particulier), ces migrants fuyant la violence et les conflits, s'efforcent de gagner l'Europe à la faveur du chaos régnant en Libye. Ce pays, véritable plaque tournante de l'émigration africaine, est le lieu de transit de nombreux ressortissants, notamment de la Corne de l'Afrique et d'Afrique de l'Ouest.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de SARKOMANIA
11/juin/2015 - 11h28

Des recherches prouvent que la « guerre contre le terrorisme » menée par les Etats-Unis a tué pas moins de 2 millions de personnes ; mais ce chiffre n’est qu’une fraction de l’ensemble des morts dont l’Occident s’est rendu responsable en Irak et en Afghanistan depuis 1990.

Le mois dernier, Physicians for Social Responsibility (PRsmiley, organisation basée à Washington DC, a publié une étude historique qui conclut que le nombre de morts occasionnés au cours des dix ans de la « guerre contre le terrorisme », lancée suite aux attentats du 11 septembre, s’élève à au moins 1,3 million de personnes et pourrait atteindre 2 millions de personnes.

Produit par un groupe de médecins lauréat du prix Nobel de la paix, ce rapport de quatre-vingt-dix-sept pages est le premier à comptabiliser le nombre total de victimes civiles des interventions antiterroristes des Etats-Unis en Irak, en Afghanistan et au Pakistan.

Portrait de SARKOMANIA
11/juin/2015 - 11h26

Aujourd'hui, l'Occident prétendument démocrate est passé à la vitesse supérieure, en transformant la guerre d'agression en guerre totale contre le laïc Bachar-el-Assad non-aligné...  Gageons qu'il finira bientôt comme Kadhafi, et qu'un journal au service des guerres atlantistes et israéliennes comme le NouvelObs (déguisé en organe de gauche), se muera après-coup, l'hypocrite, en défenseur des Droits de l'Homme lorsque le dirigeant syrien aura été à son tour torturé, massacré, et peut-être aussi sa charmante épouse ainsi que leurs descendants... 

Portrait de citoyencitizen
10/juin/2015 - 20h27

ils ne peuvent pas rester chez eux ces déserteurs.

bande de lâches

Portrait de Pico
10/juin/2015 - 18h36

Et on fait quoi ? l'état réagit énergiquement  ou il préfère la guerre civile ...