17/03/2015 12:48

Un nouveau suicide à France Télévisions provoque la stupeur parmi le personnel

Sur son site Internet, Renaud Revel, journaliste à L'Express, rapporte qu'un "nouveau suicide crée l’effroi" à France Télévisions.

Il s'agit du "sixième recensé depuis 2010, auxquels vient s’ajouter autant de tentatives", écrit notre confrère.

Et de préciser que ce "tragique évènement" s’est produit sur le site de France 3 Lorraine "où un collaborateur de cette station a été retrouvé inanimé dans sa voiture". En deux ans, c'est le deuxième salarié de France 3 Lorraine qui se donne la mort.

Un Comité d’hygiène et de sécurité a été convoqué pour le 19 mars, "une réunion au cours de laquelle va être à nouveau posée la question de la dégradation du climat psychologique au sein de l’entreprise France Télévisions et la désocialisation de nombres de ses salariés", peut-on lire.

Renaud Revel rappelle qu'en mai 2014, un constat réalisé à la demande des syndicats par le cabinet d'expertise RH Emergences évoquait déjà un climat de tension, un grand nombre de dépressions, des tentatives de suicides...

« Force est de constater qu’il y a unanimité des agents de France Télévisions sur la mauvaise ambiance qui règne partout dans l’entreprise (….) », pouvait-on lire.

Mais aussi de rappeler que ce rapport indiquait que « Les agents sont en attente de réponses à leurs questions que ce soit sur leur situation professionnelle, sur l’avenir de leur métier ou sur les choix stratégiques de l’entreprise. Cela engendre une perte de confiance vis à vis de la direction, une insécurité et l’incapacité de s’engager dans un projet fédérateur, mobilisant les énergies et les compétences. Les nombreux entretiens menés nous permettent de pointer de nombreux facteurs de risques réunis chez France Télévisions. Ils nous amènent à poser le constat d’une dégradation actuelle des conditions de travail. (…) Toutes ces situations qui sont susceptible d’ ‘abimer’ le sens que les salariés donnent à leur travail comportent alors un risque pour les conditions de travail des salariés et leur santé ».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de calinette31
18/mars/2015 - 20h57

Je suis infirmière libéral avant j'étais infirmière fonctionnaire pour précision.

Quand je lis que la culture du rendement et de l'assiduité n'a pas sa culture dans le public, je ris à gorge déployée, que cela n'en déplaise à certains mais c'est bien le contraire, alors ne portez pas jugement sut ce que vous ne connaissez pas. La pression est bien pire dans le public du fait de la crise et du déficit que le service public fait face actuellement. Venez travailler dans un service de réanimation de chirurgie cardiaque pendant 12h par jour......on verra si il n'y a pas rendements, travailler en sous effectif avec un maximum de patients afin de remplir les caisses de l'hôpital. OK vous me direz les infirmières sont à part mais non, les secrétaires également en sous-effectif qui abattent un travail monstres.

Le service public souffrent de préjugés dont vous ne connaissez aucunement les réalités.

Portrait de Kristopierre
17/mars/2015 - 23h11 - depuis l'application mobile
JEAMFREE a écrit :

On sait que le secteur public n'a pas la culture du rendement ni de l'assiduité. Peut être que le changement de management en cours, qui tend à se rapprocher de ce que connaissent les salariés du privé, soit très difficile à supporter pour les salariés du public. On se réfère à ce que l'on connaît et dans ce cas précis, le secteur public part de très loin !!!

Je ne savais pas que Drucker avait volontairement mis le feu à son hélicoptère en plein vol ;(

Portrait de Captain Nigo
17/mars/2015 - 18h36

Encore un qui n'a pas supporté les blagues de Tex.

Portrait de Greenday2013
17/mars/2015 - 13h44

Sixième suicide depuis 2010... sur une population de combien d'employés ?

 

6 suicides, c'est 6 de trop, mais peut-on parler d'effroi si on est en-dessous de la moyenne nationale ?

 

GD