25/02/2015 15:48

Philippe Val, l'ancien patron de Charlie Hebdo, estime que les terroristes ont "gagné" !

Philippe Val, l'ancien patron de Charlie Hebdo, s'est dit mercredi inquiet de l'avenir du magazine satirique "enfermé dans un symbole", estimant que les terroristes avaient gagné.

"Je me demande comment un titre qui est devenu tellement symbolique, mondialement symbolique, peut survivre journalistiquement à un enfermement dans un symbole", a-t-il déclaré à Genève dans un entretien avec la télévision publique RTS.

Evoquant la surveillance policière omniprésente autour de l'équipe de Charlie Hebdo à Paris, il s'inquiète de la possibilité réelle de faire survivre la rédaction: "Est-ce qu'on peut travailler librement, faire des reportages, écrire, se balader dans la rue, avoir des rapports humains normaux, se nourrir, quand on est sous une telle menace?"

Questionné pour savoir si par leur attentat le 7 janvier contre le journal "les terroristes ont gagné", Philippe Val a exprimé son désarroi: "Je vais essayer de dire quelque chose qui est difficile à dire pour moi, mais je crois que oui. On a perdu une bataille. Si on n'accepte pas qu'on a perdu cette bataille on ne saura pas y remédier".

"Déjà les journaux n'osent plus publier les caricatures (...) quelqu'un qui est dessinateur, il a signé pour être dessinateur pas pour être martyr, c'est contraire à la philosophie démocratique d'être martyr", a poursuivi Philippe Val. Un mois et demi après l'attentat qui a décimé une partie de sa rédaction, le journal satirique français Charlie Hebdo est reparu mercredi.

L'attaque par deux extrémistes islamistes avait fait 12 morts dont cinq caricaturistes. Philippe Val avait le premier décidé en 2006 la parution de caricatures de Mahomet, ce qui avait fait du journal une cible pour les extrémistes islamistes.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de leon48
26/février/2015 - 09h16 - depuis l'application mobile

Perso je suis pas fan de l'huma, la croix et tous ceux que je ne connais pas et qui pourtant pourraient mériter mais comme ça ne m'intéresse pas et que je suis pour la liberté d'expression. Je m'en tape libre à chacun de ses opinions.

Portrait de FABIOLACHERIE
25/février/2015 - 22h05

la seule chose qui aurait dû être faite au soir des assassinats de CH c'est un accord entre tous les journaux de notre pays pour publier dès leur numéro suivant les caricatures du soit disant prophète ; ça aurait été un moyen de clairement dire m... à ceux qui n'ont de cesse de nous pourrir la vie avant de nous la prendre dans un avenir hélas probablement proche

Portrait de Jemenervesurcommande
25/février/2015 - 18h19

Bon,le questionnement de Mr Val n'est pas dénué d'une certaine légitimité. Bon. Mais après, on fait quoi ? C'est bien de dire ce qui ne va pas. De dire que son ex-boite est foutue c'est déjà pas très classe, mais après, il propose quoi lui Philippe Val ? Je ne vois pas trop en quoi un aveu d'échec sans apporter la moindre solution est le moins du monde constructif. Ça "lucidité" elle lui sert à quoi ?

Portrait de LePenophage
25/février/2015 - 17h52
Type 57 a écrit :

Et pourtant !

C'est bien ce que font les médias ! non ?

Pourquoi mettre en avant Charlie et oublier les victimes collatéraux ? C'est par corporatisme, dédain, omission crasse, bêtise, partisanerie ou juste de la mauvaise foi ?

Quel aurait été la réaction si le journal attaqué eut été Valeurs Actuelles, le Figaro voire même Minute ? Certainement pas le même et je pense que des journalistes auraient fait péter les caouettes et le mousseux devant les caméras du petit journal avec un rictus de plaisir au coin de la lèvre du présentateur.

Mais bon ! On sait que la vérité n'est qu'à gauche.

.. de conjecture en conjecture on finit par se  créer sa propre vérité ... jusqu'aux caouéttes et mousseux plus vrais que nature ,  mais cette vision des choses vous plait parce que la conclusion que vous en tirez justifie à elle seule les conneries que vous avez du dire pour en arriver là ...