30/01/2015 10:41

Michel Houellebecq répond aux critiques de Manuel Valls: "Ce qu'il raconte n'est pas intéressant! Il est chiant!" - Regardez

Hier soir, dans "C à vous" sur France 5, Michel Houellebecq s'en est pris à Manuel Valls, qui avait vivement critiqué son dernier ouvrage "Soumission". 

L'écrivain a fustigé: "Il est chiant. Ce n'était pas la peine de la passer. Ça veut rien dire. Il parle même pas, il fait du bruit avec sa bouche."

Et d'ajouter: "Passons, sujet suivant. Ce n'est vraiment pas intéressant ce qu'il raconte. Il ne sait pas de quoi il parle".
Manuel Valls avait déclaré au lendemain  "La France ce n'est pas Michel Houellebecq (...) ce n'est pas l'intolérance, la haine, la peur".

Regardez:

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de exterminator 2015
1/février/2015 - 01h07

pour moi quand j'écoute parler Houellebecq a la télé il n'arrive pas a dire une phrase compréhensible il m'a tout a fait l'air d'une personne camé et la comme il ne trouve pas de réponse il préfére critiquer Walls c'est plus facile (je ne suis pas de gauche.)

pour moi il doit avoir des négres pour écrire ses livres et j'ai des raisons pour dire cela..........

Portrait de Routier-69
30/janvier/2015 - 20h21 - depuis l'application mobile

Alain houelbeck ! XD
Il est excellent, bien dit !

Portrait de Dostolor84
30/janvier/2015 - 16h12
DWARFY a écrit :

sur le fonds de la communication tout est interprétation ou idéologie, d'où qu'elle soit...

sur la forme de la communication, on perçoit d'abord et plus vite la façon dont c'est dit, que ce qui est dit, et c'est là que la communication devient une technique et un métier

"sur le fonds de la communication tout est interprétation ou idéologie, d'où qu'elle soit..."

 

C'est certain mais je mêle le fond à la forme car il y a bien souvent une interprétation à priori et non à posteriori qui s'exerce sur des courants ou des personnalités qui ont choisi de ne pas se fondre dans le moule conformiste. Ce qui interroge sur notre liberté d'interprétation et d'opinion. Et c'est un processus pervers assez totalitaire dans lequel la forme a autant d'importance que le fond (et inversement)

Bien souvent on traque dans la forme et dans le fond de la communication les éléments pour pervertir un propos, une oeuvre, une analyse. Et à ce jeu dangereux exaspérant pour beaucoup, les moins conformistes en apparence de tous finiront sans doute malheureusement par l'emporter car une majorité en arrivera à ne plus accorder de crédit à rien sauf à ceux qui paraîtront les plus déterminés à casser un système. Et alors peu importera réellement le fond, car primeront la radicalité, la forme et les apparences. Les inepties sur le fond seront dès lors secondaires et noyées par tout le reste. Quant aux débats, ils en deviendront totalement vains. De même que la Démocratie devient chaque jour un peu plus une illusion, une notion que l'on aime prôner constamment mais qui ne s'exerce pas réellement.

Tout ceci n'est d'ailleurs sans doute de mon point de vue qu'un début. La décadence a encore une marge importante de progression.

 

 

 

Portrait de Dostolor84
30/janvier/2015 - 14h40
DWARFY a écrit :

excellente synthèse...

Malheureusement dans la société du 21 siècle, dans cette société de communication, nombre de gens s'attachent au paraitre, à l'emballage... ce qui fait la force du marketing, du merchandising, du packaging... et de plus en plus la culture, qu'elle soit littéraire ou autre ne touche qu'une forme d'élite .... c'est triste...

Si dans notre société de communication la population est de plus en plus informée, connait de plu en plus de choses, de moins en moins de gens parvient à faire leur propre analyse..

Les religions sont l'illustration de ce phénomène: parmie les croyants quels sont ceux qui ont lu leurs textes de référence ? Très peu: les croyants se sont  gavés, ou ont été gavés du foin que leur ont donné les curés, les imams  les rabbins ou autres prédicateurs....

 

D'ailleurs ceux qui parlent d'Houllebecq, ont ils seulement lu son bouqiun, ou un de ses bouquins, pour établir leur jugement ou verser leur fiel?

 

Totalement d'accord avec vous également...

On peut effectivement élargir mon propos à la religion comme vous le faîtes ou à l'influence qu'exercent ces représentants quasi officiels de la sphère médiatique qui professent à longueur de temps un discours conforme et stigmatisant pour les non adeptes du conformisme.

En dehors de la littérature on peut mentionner la Science à laquelle personne n'y entend rien car personne ne veut s'intéresser dans les médias à un discours (scientifique). Toutes ces décideurs médiatiques (journalistes et autres) soit disant apôtre de la Culture sont en réalité les premiers propagateurs de l'inculture.

Le cinéma, les séries: entre les productions potables ou de qualité et la médiocrité on a le plus souvent droit à la seconde solution c'est à dire soupe imbuvable. 

 

On peut aussi parler dans ce climat décadent du discours à la mode ultra démago, simpliste et débilitant de Marine le Pen. Elle a rénové la façade, tient un discours nationalo-mélanchonien sans que cela n'intrigue personne. Enfin on a l'incapable menteur Hollande en constante procession funèbre qui paraît-il grimpe dans les sondages.

Bref, décadence encore décadence...

Portrait de Dostolor84
30/janvier/2015 - 13h49
le ménome a écrit :

plus chiant qu'une interview de houellebecq. .. c'est possible ça ???

Un écrivain n'est pas tenu de savoir bien communiquer sur les plateaux de télé.

Son métier consiste à écrire et donc à exploiter son potentiel de réflexion et d'imagination par l'écrit et d'être doué de qualités littéraires.  Il n'y a pas de corrélation entre d'un côté le propos d'un livre, le degré de pertinence des analyses qui y sont faites, la qualité de l'intrigue (...) et de l'autre la qualité d'un écrivain.

Par Exemple Marc Lévy (et bien d'autres): marketing à fond, bonne prestance, intrigues produites à la chaîne comme des recettes de cuisine (de soupe); et pourtant au final une production littéraire totalement merdique. Mais malheureusement une bonne partie de la population aime juger les apparences et se gave allègrement du foin qu'on leur donne à bouffer. C'est le signe d'une décadence qui prend de l'ampleur.

Ceci dit je n'ai pas lu le dernier livre de Houellebecq mais en tant qu'écrivain ce type est certainement beaucoup plus respectable qu'un paquet de débiteurs d'ouvrages best-sellers infâmes.

Portrait de le ménome
30/janvier/2015 - 12h33 - depuis l'application mobile

plus chiant qu'une interview de houellebecq. .. c'est possible ça ???

Portrait de Salieri2828
30/janvier/2015 - 12h19
Dany2249 a écrit :

Il pousse à la haine et au dėgoût juste en voyant son air méprisant et blasé. Ce n'est qu ´un auteur raté qui a trouvé un bon filon et que les médias encouragent . Il n'a aucun argument valable . Passez....c'est tout ce qu'il a à dire!

 

Auteur raté... Faut le dire vite tout de même...

 

 

 

 

Portrait de Block
30/janvier/2015 - 12h01

 " Valls ne parle même pas, il fait du bruit avec sa bouche."

 

Excellent ! smiley

Portrait de sylv2b
30/janvier/2015 - 11h20

marre de valls, il s'est fait connaitre après l'affaire dieudonne et pendant une semaine il nous a dit qu'il allait combattre l’antisémitisme , en tant que premier ministre qu'il s"occupe du chômage c'est bien plus important

 

 

 

Portrait de Dany2249
30/janvier/2015 - 11h07 - depuis l'application mobile

Il pousse à la haine et au dėgoût juste en voyant son air méprisant et blasé. Ce n'est qu ´un auteur raté qui a trouvé un bon filon et que les médias encouragent . Il n'a aucun argument valable . Passez....c'est tout ce qu'il a à dire!