26/01/2015 14:48

Attentats: Une collecte lancée sur Internet pour aider l'imprimerie victime des frères Kouachi porte ses fruits!

Une collecte de fonds a été lancée sur internet, avec 41.500 euros récoltés dimanche, pour aider l’imprimerie de Dammartin-en-Goële, partiellement détruite lors de l’assaut des forces de l’ordre contre les frères Kouachi, après la tuerie de Charlie Hebdo, .

La collecte, lancée mercredi par l’Association des commerçants de Dammartin-en-Goële, vise à aider l’entreprise, encore à l’arrêt aujourd’hui, à «reprendre son activité dans les plus brefs délais», a indiqué à l’AFP Jean-Pierre Mateo, premier adjoint au maire de cette commune de Seine-et-Marne.

 
 

Selon le président de l’association, François Alves, l’assurance devrait prendre en charge le coût des travaux de réparation. «Mais le remboursement va prendre du temps, et les travaux de réparation aussi, sans doute entre trois et six mois. Or, l’imprimerie a besoin de se relancer vite, pour ne pas perdre ses clients», explique-t-il.

Mise en ligne sur le site de cagnotte leetchi.com, cette collecte affichait dimanche après-midi quelque 41.500 euros de dons, pour 1.081 participants.

«Si on arrivait à réunir 100.000 euros, on serait très contents. C’est très loin du coût réel des travaux nécessaires pour effacer les traces de l’assaut, mais ça permettrait à l’entreprise, dans un premier temps, de se relancer», notamment en achetant «du mobilier» et «des ordinateurs», a estimé François Alves.

L’imprimerie CTD (Création Tendance Découverte) a été partiellement détruite lors de l’assaut lancé le 9 janvier par le GIGN contre les deux jihadistes, qui s’étaient retranchés à l’intérieur du bâtiment. Outre les dégâts sur la façade, les six machines d’impression de l’entreprise, qui produisait surtout des documents publicitaires, ont été détruites.

«Chaque machine coûte entre 80.000 et 100.000 euros, les remplacer va coûter très cher. Et il va falloir qu’ils trouvent des locaux temporaires le temps des travaux», rappelle François Alves.

Selon Jean-Pierre Mateo, le patron de l’entreprise, Michel Catalano, a été atteint dans son outil de production, mais aussi «moralement». «Il faut aider les salariés à retrouver leur travail le plus vite possible», ajoute l’élu, qui se félicite de «l’élan de générosité» manifesté à l’occasion de la collecte.

Outre l’appel aux dons en ligne, deux urnes ont été mises en place dans la mairie. La municipalité a par ailleurs décidé de rebaptiser la rue de l’imprimerie «rue du 9-janvier-2015», date de l’assaut contre les frères Kouachi.

Le jour de l’attaque, le gérant de l’entreprise Michel Catalano avait été retenu comme otage pendant une heure et demie par les frères Kouachi.

L’un des employés de l’imprimerie, âgé de 26 ans, était resté plus de huit heures sans bouger, caché dans un meuble étroit sous un évier.

Illustration: Capture d'écran Google Street View

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
9/février/2015 - 04h29

Et l'assurance dans tout ça

Portrait de Greenday2013
27/janvier/2015 - 13h44

L'imprimerie n'était pas assurée ???

Portrait de superdefi
26/janvier/2015 - 18h27

que la famille de c'est 2 cochons paie .....

Portrait de lilou57
26/janvier/2015 - 17h14
tibo22 a écrit :

tout est dit!

+1

Portrait de lilou57
26/janvier/2015 - 17h13

merci l'etat de prendre en charge les conneries de funerailles de connard et pas le remboursement de cette entreprise lamentable

 

Portrait de bush
26/janvier/2015 - 16h42
philöu02 a écrit :

Pourquoi ? Les frais restent à la charge de l entreprise ? Et l assurance ? 

Dans un tel cas, les assurances, (après les enquetes, expertises, contre-expertises, accord etc etc etc) et si elles remboursent, demandent en moyenne entre 9 a 12 mois pour verser des sommes.

L'entreprise en question ne pourra pas attendre 1 an, et devra mettre la clef sous la porte avant d'etre remboursée. smiley

 

Portrait de djbaxter
26/janvier/2015 - 16h23
danyel91 a écrit :

l’état pourrait  au moins avancer l'argent que l'assurance va verser dans 1 an et se faire rembourser après, voir même payer ces  100.000 €  ce qui n'est rien pour l’état qui verse des millions pour des otages

 

 

Lisez votre contrat d'assurance : pas de prise en charge pour les dégâts causés par des actes de guerre ou de terrorisme.

Portrait de supermulo2
26/janvier/2015 - 16h18
morrison a écrit :

L'état ne paye pas? il faut que se soit (encore) le contribuable qui casque?  ah bhééé oui, il doit être Catho/athée ou j'men-fou-de-vos-religions-de-moutons.

...par-contre, un mur ou une pierre noir, là, tu fini pas par l'escalier, tu prend direct l’ascenseur....

Si l'état paie, c'est le contribuable qui paie !  ....  <_>

Portrait de Isaduci
26/janvier/2015 - 15h50
♫Blacklist ♫♪♫♪ a écrit :

Le staff de Charlie va-t-il demander à partager les dons  qu'il a reçu avec les deux autres lieux ?

Curieux de voir si Charlie est vraiment Charlie.

je pensais la même, ce serait bien de faire quelque chose du côté de Charlie

Portrait de Gnuh599
26/janvier/2015 - 15h16

dans l'affaire mer ah ce n'est pas l'État qui a remis à neuf l'appartement ? pourquoi ça serait different ici ?

Portrait de JeanRi
26/janvier/2015 - 14h58

C'est aussi une victime dont on parle trop peu, idem pour l'hyper casher! 

Les plus vus