21/01/2015 16:40

Economie: Les 1% les plus riches possèderont en 2016 la moitié de la richesse mondiale

Le patrimoine cumulé des 1% les plus riches du monde dépassera en 2016 celui des 99% restants, a affirmé Oxfam lundi à l'approche du forum économique mondial de Davos (Suisse), en appelant à "réécrire les règles" pour corriger ces inégalités "vertigineuses".

Etude à l'appui, l'organisation non-gouvernementale a indiqué que "la part du patrimoine mondial détenu par les 1% les plus riches est passée de 44% en 2009 à 48% en 2014, et dépassera les 50 % en 2016".

"En 2014, les membres de cette élite internationale possédaient en moyenne 2,7 millions de dollars par adulte. Le reste du cinquième (20%, ndlr) le plus riche de la population possède 46% du patrimoine mondial alors que 80% de la population mondiale ne se partagent que les 5,5% restant", a précisé Oxfam.

L'organisation, dont la directrice générale Winnie Byanyima va coprésider le forum de Davos, a réclamé "l'organisation cette année d'un sommet mondial sur la fiscalité pour réécrire les règles fiscales internationales".

"L'ampleur des inégalités mondiales est tout simplement vertigineuse", a dénoncé Mme Byanyima, pour qui "le fossé entre les grandes fortunes et le reste de la population se creuse rapidement". Elle a appelé les dirigeants internationaux à s'attaquer "aux intérêts particuliers des poids lourds qui font obstacle à un monde plus juste et plus prospère".

Oxfam a exhorté les Etats à adopter un plan pour lutter contre les inégalités, en contrant l'évasion fiscale, en promouvant la gratuité des services publics, en taxant davantage le capital et moins le travail, en instaurant des salaires minimum ou encore en mettant en place une protection sociale pour les plus pauvres.

Le forum économique mondial (WEF), dont ce sera la 45e édition, se tiendra à Davos de mercredi à samedi. Plus de 300 dirigeants politiques de premier plan, dont la chancelière allemande Angela Merkel, le président français François Hollande, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, le Premier ministre chinois Li Keqiang et le secrétaire d'Etat américain John Kerry y sont attendus.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de SUP3RN0VA
21/janvier/2015 - 18h38
khyriantheone a écrit :

Je trouve justement que c'est juste perso. Tu prends une image de la fortune d'une personne à un moment précis.

Le petit somalien sans crédit, s'il touche un euro, c'est à lui. Si un étudiant Harvard touche un euro, c'est pour sa banque lol.

Non, il remboursera quand il commencera à bosser. Tu penses sérieusement qu'un étudiant d'Harvard avec un prêt étudiant est plus pauvre qu'un somalien qui crève de faim ? 

On peut prendre d'autres exemples, si un couple décide d'acheter une maison à crédit, au début ils sont dans le négatif car la valeur du crédit plus les intérêts est supérieur à la valeur de la maison. C'est pas pour autant qu'ils font partis des 10% les plus pauvres au monde. J'ai du mal à concevoir que jérôme kerviel est la personne la plus pauvre au monde.

 

Portrait de khyriantheone
21/janvier/2015 - 18h05
SUP3RN0VA a écrit :

Ce rapport classe les individus selon la valeur de leur patrimoine moins leurs dettes. Alors oui avec cette méthode on arrive à ce résultat mais elle est complètement conne cette méthode. En effet, pour ce rapport, il n'y quasi aucun chinois dans les 10% les plus pauvres au monde, par contre il y a plein d'américains, de canadiens ou d'européens. Car pour ce rapport, un somalien qui meurt de faim est plus riche qu'un étudiant d'Harvard qui a pris un prêt étudiant car en général les étudiants n'ont pas de patrimoine, donc dès qu'ils s'endettent, ils sont directes dans le rouge. Quant au somalien, certes il n'a pas de patrimoine mais il n'a pas de dette non plus donc il n'est pas dans les négatifs donc il est plus riche.

Ce n'est que de la manipulation de statistiques, on utilise une méthode totalement idiote pour refourguer des idées qui ne valent pas mieux.

Je trouve justement que c'est juste perso. Tu prends une image de la fortune d'une personne à un moment précis.

Le petit somalien sans crédit, s'il touche un euro, c'est à lui. Si un étudiant Harvard touche un euro, c'est pour sa banque lol.

Portrait de SUP3RN0VA
21/janvier/2015 - 17h58

Ce rapport classe les individus selon la valeur de leur patrimoine moins leurs dettes. Alors oui avec cette méthode on arrive à ce résultat mais elle est complètement conne cette méthode. En effet, pour ce rapport, il n'y quasi aucun chinois dans les 10% les plus pauvres au monde, par contre il y a plein d'américains, de canadiens ou d'européens. Car pour ce rapport, un somalien qui meurt de faim est plus riche qu'un étudiant d'Harvard qui a pris un prêt étudiant car en général les étudiants n'ont pas de patrimoine, donc dès qu'ils s'endettent, ils sont directes dans le rouge. Quant au somalien, certes il n'a pas de patrimoine mais il n'a pas de dette non plus donc il n'est pas dans les négatifs donc il est plus riche.

Ce n'est que de la manipulation de statistiques, on utilise une méthode totalement idiote pour refourguer des idées qui ne valent pas mieux.

Portrait de titus01
21/janvier/2015 - 17h16

ces grandes fortunes ont créer combien d'emploi dans le monde, des centaines de milliers, ça fait des millions d'emploi.

Ont peut pas en dire autant de ces politiques qui voudraient supprimer les riches, heureusement qu'ils y en a sinon on serait tous dans la misère.

Si en France on avait pas taxé au delà du raisonnable les riches, on en serait pas là où on en est!

Portrait de casanova143
21/janvier/2015 - 16h53

Si c'est 1% donné un peu de leurs argent il yaurai plus d'inegalité , plus de famine plus de crise economique le paradis sur terre et tous egaux

Portrait de khyriantheone
21/janvier/2015 - 16h48

Et oui, 1% de la population pourraient résoudre les problèmes de famine, de santé, etc. Mais bon, chacun pour soit hein? ^^